Louviers

Je rencontrerai ce lundi les parents d'élèves de l'école maternelle de la Souris Verte. Ils ont droit à l'information sur la situation des ATSEM. Dans la vidéo ci-dessous, je donne les conditions de la sortie de crise. Serai-je entendu ?



Lovériens, donnez votre avis...

C'est ensemble qu'il faut construire l'avenir de Louviers... Je vous propose un questionnaire. Je vous remercie de bien vouloir y répondre. Votre avis m'aidera à définir les priorités de l'action municipale dans les années à venir.

Pour votre maire et son équipe municipale, votre avis compte. Donnez le !

Pour lire le questionnaire - et y répondre - cliquez ici.

Après une lettre fort aimable de François Hollande, j'ai reçu une série de photos adressées par l'Elysée, en souvenir de la visite à Louviers du président de la République



Courrier de l'Elysée



Samedi 26 Janvier 2013 | Commentaires (0)

Lundi soir, un incendie a sérieusement endommagé les circuits électriques de la station d'épuration de Louviers, provoquant l'arrêt de l'équipement. Du coup, certains s'inquiètent pour leur santé ! Qu'ils se rassurent : seuls certains poissons ont du souci à se faire...


Ultra-moderne, la station d'épuration de Louviers a pourtant subi un incendie dû à un court-circuit électrique
Ultra-moderne, la station d'épuration de Louviers a pourtant subi un incendie dû à un court-circuit électrique
Je reçois des messages de personnes que la situation préoccupe. Je leur réponds qu'elles n'ont rien à craindre.

En effet cette inquiétude naît chez ceux qui confondent l'usine de traitement de l'eau potable et la station d'épuration.

Qu'ils se rassurent : l'eau du robinet n'est en rien polluée, le circuit de l'eau propre arrivant au compteur n'a rien de commun avec le circuit d'épuration des eaux usées ( wc,lavabo, machines à laver...). Les eaux usées sont rejetées hors des habitations et collectées par les égouts.

L'eau usée, une fois collectée par les égouts est purifiée puis rejetée dans la rivière d'Eure par la station d'épuration de Louviers, sur le site des Grands Champs. L'arrêt de la station peut donc provoquer quelques débordements d'eau d'égout dans la rivière, mais seulement dans la rivière.

Aussi, l'arrêté pris par le préfet de l'Eure ne vise que les usagers de la rivière : pêcheurs et pratiquants de sports nautiques, comme le canoé-kayak, se voient interdire leur activité en aval de la station. Mais les consommateurs d'eau potable ne sont absolument pas concernés.

Bien des villes sont encore dépourvues de station d'épuration et bon nombre d'habitations ne sont pas connectées au " tout-à-l'égout" : on peut vivre sans station d'épuration et sans risque.

Bien entendu, sur le long terme, une pollution ponctuelle de la rivière finit par affecter tout l'environnement, si les réparations retardent la remise en service de l'équipement. Mais déjà, les techniciens s'affairent : une première ligne de traitement, alimentée par des groupes électrogènes, va être remise en service incessamment. Et la fin des réparations aura lieu plus tôt que prévu ce matin.

Pour notre santé, aucune inquiétude à avoir !

Faut-il décrire l'effervescence dans notre cité avant la visite présidentielle ?
Rien ne doit troubler le passage de François Hollande et surtout la lisibilité de son message : l'actualité de l'héritage intellectuel, moral et politique de mon illustre prédécesseur, Pierre Mendes France.


Pierre Mendes France, maire de Louviers et président du Conseil, en visite devant sa propre mairie
Pierre Mendes France, maire de Louviers et président du Conseil, en visite devant sa propre mairie
Depuis le 2 janvier, tous les services officiels sont sur le pont, à commencer par ceux de l'Elysée, qui cornaqueront le convoi présidentiel : passage sur le marché de Louviers, visite de l'exposition, brève rencontre avec nos invités.

Un protocole sobre, une protection discrète, une volonté d'ouverture républicaine et de convivialité envers ses hôtes : le style de cette visite présidentielle contraste agréablement avec le « cirque ambulant » de son prédécesseur.

Au fait, avez vous visité l'exposition ? Elle ferme lundi...

Bien évidemment, elle ne sera pas ouverte au public samedi matin : il vous reste l'après midi et surtout, la journée de dimanche. Si l'expo attire le Président, elle peut vous intéresser, non ?

Louviers accueille François Hollande

Le projet de création d'une zone d'agriculture maraîchère biologique sur le site des Hauts Prés a donné des idées aux enseignants du Hamelet.
Un projet pédagogique s'est greffé sur le projet bioagricole piloté par l'agglomération Seine-Eure. Avec des découvertes spectaculaires, un travail poétique de haute tenue, que je vous invite à découvrir sur le site. Les biosbios du Hamelet font très fort !


Collège du Hamelet : trop bien, les biobios !
Pour se rendre sur le site du collège, cliquer ici
Lire le reportage sur le site de l'agglomération Seine Eure

Les temps sont durs, la pente est raide, mais obstinément, jour après jour, pas à pas, le char du progrès avance à Louviers.
En France, le présent est assombri par un rude hiver économique. Mais à Louviers, après l'inauguration de notre belle école de musique, d'autres sources d'espoir viennent éclairer nos jours, balisent un sentier lumineux vers le printemps, au rythme des sabots tirant la fameuse calèche de Noël.


Exposition Melancolie - Grand Palais (Paris) (Copyright Thomy Keat 2005)
Exposition Melancolie - Grand Palais (Paris) (Copyright Thomy Keat 2005)
Le retour de la calèche ! Signal de l'avent, signal de la mise en lumière d'une ville qui prépare Noël et la fête du Nouvel An. Une fête qui éblouira petits et grands par son feu d'artifice, le conte pyrotechnique de Noël : il sera tiré le 22 décembre, dans le jardin Aristide Briand.

Fêtera-t-on Noël dans une église Notre Dame enfin préservée d'un effondrement annoncé, une église peinte et décorée comme elle le fut au temps de sa splendeur ?

Claude Miquel l'aurait aimé… lui qui a consacré, avec bonheur et joie de vivre, tant d'érudition, de labeur et d'humour à la renaissance de notre patrimoine.

Sa disparition nous peine. Une place de Louviers portera son nom, devant l'Office de tourisme qu'il présida, des années durant. Rénovée et agrandie, la Maison du Fou du Roy, siège de l'Office de Tourisme arborera au printemps des pans de bois repeints et préservés des attaques dendrophages.

 


Nos commerçants savent bien l'effort constant, tenace, de la municipalité pour créer un cadre de vie de qualité, un espace public attractif pour le chaland. De mémoire de Lovérien, jamais le centre ville n'a été aussi propre, bien tenu, trottoirs et chaussées refaites. Certes, des points noirs subsistent, il ne peut en être autrement.

Mais à l'heure où j'écris ces lignes, l'agaçant, le lancinant problème posé par les contre-allées du boulevard Clemenceau est en passe de solution : le goudron chauffe, les pelles s'agitent...

De guerre lasse, et parce que la prolifération des nids-de-poule devenait intolérable, nous avons cédé : la ville paiera une dépense qui, normalement, incombe au conseil général, propriétaire des voiries départementales.

La CASE nous donne un sacré coup de main, alors que nos conseillers généraux ont disparu des écrans-radars…

Rassurez vous : leur GPS n'est pas en panne, mais, curieusement, il n'indique que le chemin des urnes, pas celui des routes départementales. Merci Guy, Leslie, Bruno…


 Au conseil municipal, tout passe et rien ne change. Grâce à la solidarité d'une équipe unie, toutes nos propositions «passent» le cap du conseil sans coup férir et l'avenir de Louviers s'y construit pas à pas.

Tout passe mais en face, rien ne change : nos opposants vocifèrent des critiques sans fondement et osent se réjouir, bruyamment, du malheur des autres, lorsque qu'ils croient pouvoir m'en faire porter le chapeau.

Ainsi, partout en France, artisans, commerçants, professions libérales sont choqués par le montant de contribution foncière des entreprises. Une taxe due fin 2012, mais résultante de la maladresse et de la précipitation mise par le gouvernement Fillon pour se débarrasser de la taxe professionnelle en 2009.

Le réveil est douloureux, à tel point que le gouvernement et le parlement préparent un changement de la loi de finances. Mais à Louviers, selon l'UMP : « La hausse de la CFE,
c'est la faute à Martin…» C'est me faire bigrement plus puissant que je ne suis…
 

Les lovériens savent bien que depuis 1995, nous avons fait de la stabilité fiscale une règle intangible. Pour le budget 2013, l'augmentation des taux votés par le conseil municipal sera strictement égale à zéro, comme en1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012…
 

Je ne porterai pas le chapeau de Sarko : la hausse de la CFE, c'est Sarkozy le seul responsable. Dans l'Eure, j'ai été le premier président d'agglomération à dire comment rattraper l'erreur de Sarko. Oui, la CASE va corriger le tir afin de ne pas léser ceux dont je suis le premier défenseur : nos commerçants, artisans, professions libérales. J'ai pris mes responsabilités et cette prise de position a été saluée publiquement par monsieur Gilles Treuil. Président de la Chambre de commerce de l'Eure, il sait de quoi il parle.
 


A l'approche des élections, faire de l'anti-Martin suffira-t-il à rendre l'UMP crédible pour diriger Louviers ? J'en doute.

J'en doute tant le bruit qu'il font est proportionnel à leur assourdissant silence dès qu'il s'agit de faire des propositions sérieuses pour l'avenir de notre ville. Sans même parler de l'ahurissant spectacle donné par les duettistes Copé-Fillon, qui nous a rappelle irrésistiblement le désopilant quatuor Frau-Miquel-Veyrat-Aubert, lors des municipales 2008.
 

Le débat sur les orientations budgétaires l'a bien montré.

C'est le moment de l'année où l'opposition doit montrer sa force de proposition en posant sur la table du conseil municipal un autre cadrage financier, les lignes de force d'un budget différent de celui annoncé par la majorité. Qu' avons nous entendu ? Rien du tout. L' UMP n'a su que répéter, sous des formes variées,  la
formule hypocrite, en vogue durant la 4ème République : " Demandons plus à l'impôt et moins au contribuable ! " S'ils étaient au pouvoir, bonjour les dégâts pour notre portefeuille…

Allons, chassons toute mélancolie, rions des déboires de l'UMP, retroussons nos manches, et… fêtons Noël !


Nombreux sont ceux qui m'ont demandé le nom du karatéka qui figure sur la photo prise à Bercy lors des championnats du monde qui ont vu la victoire des équipes de France masculine et féminine.
Il s'appelle Marien Akambo, il est champion du monde par équipe. Ses liens avec Louviers sont nombreux. Venu d'Afrique, il a commencé sa carrière de haut niveau dans le club Sen Karaté de Louviers, animé par Luc Pithon. Aujourd'hui, il monte sur le tatami en compétition sous la bannière de l'entente Evreux-Louviers. Il figure sur la photo à côté de Luc Pithon et de Pascal Hébert, adjoint au maire chargé des sports à Louviers.
J'ai eu, voilà plus de dix ans, le plaisir de l'accueillir à Louviers et de l'aider dans son intégration.


Pascal Hébert, Luc Pithon, Marien Akambo
Pascal Hébert, Luc Pithon, Marien Akambo

Incroyable ! Face à 116 nations concurrentes, la France récolte une moisson exceptionnelle de médailles dans les disciplines individuelles. Mais personne n'aurait osé parier sur le doublé historique : l'équipe féminine et l'équipe masculine sont champion(ne)s du monde 2012 ! Imaginez le retentissement qu'aurait un tel événement dans des sports plus connus...
Je n'oublierai pas la présence d'un Lovérien dans les rangs de l'équipe en or !


Enorme ! Doublé historique de la France aux championnats du monde de karaté 2012
La France n'avait pas accueilli les championnats du monde depuis 1972. Quarante ans plus tard, la relève des immenses champions des années 70 affirme le renouveau du karaté français. Un renouveau prouvé par la présence et l'engagement massif dans les travées de Bercy d'un public enthousiaste. Il fallait que cet évènement soit parfaitement organisé : il l'a été. L'enjeu n'est rien moins que la promotion du karaté comme discipline olympique...

Invité par l'ami Luc Pithon, président de l'excellent club de Louviers, qui connait mon enthousiasme pour le karaté, j'ai pu rencontrer et échanger quelques mots avec les légendes vivantes du karaté français, de Serge Chouraki à Dominique Valéra.

Un accueil formidable nous a été réservé par l'ami Alcino Alves Pires, l'un des plus solides bâtisseurs du karaté français, président de la Ligue de Normandie, première en France par le nombre de licenciés. Il nous a raconté les énormes efforts nécessaires pour obtenir la qualification olympique et l'organisation des championnats du monde en France.



Enorme ! Doublé historique de la France aux championnats du monde de karaté 2012

1 2 3 4 5 » ... 11