Louviers

Incroyable ! Face à 116 nations concurrentes, la France récolte une moisson exceptionnelle de médailles dans les disciplines individuelles. Mais personne n'aurait osé parier sur le doublé historique : l'équipe féminine et l'équipe masculine sont champion(ne)s du monde 2012 ! Imaginez le retentissement qu'aurait un tel événement dans des sports plus connus...
Je n'oublierai pas la présence d'un Lovérien dans les rangs de l'équipe en or !


Enorme ! Doublé historique de la France aux championnats du monde de karaté 2012
La France n'avait pas accueilli les championnats du monde depuis 1972. Quarante ans plus tard, la relève des immenses champions des années 70 affirme le renouveau du karaté français. Un renouveau prouvé par la présence et l'engagement massif dans les travées de Bercy d'un public enthousiaste. Il fallait que cet évènement soit parfaitement organisé : il l'a été. L'enjeu n'est rien moins que la promotion du karaté comme discipline olympique...

Invité par l'ami Luc Pithon, président de l'excellent club de Louviers, qui connait mon enthousiasme pour le karaté, j'ai pu rencontrer et échanger quelques mots avec les légendes vivantes du karaté français, de Serge Chouraki à Dominique Valéra.

Un accueil formidable nous a été réservé par l'ami Alcino Alves Pires, l'un des plus solides bâtisseurs du karaté français, président de la Ligue de Normandie, première en France par le nombre de licenciés. Il nous a raconté les énormes efforts nécessaires pour obtenir la qualification olympique et l'organisation des championnats du monde en France.



Enorme ! Doublé historique de la France aux championnats du monde de karaté 2012

A 75 ans, cette année, le Carrington est le plus ancien cross-country de France. Labellisé comme l'une des 25 meilleures épreuves de course à pied de l'Hexagone, c'est à la fois une compétition sportive de premier plan, une institution solidement ancrée dans la mémoire lovérienne et une fête pour tous. L'équipe de Rémy Lambert, président de l'Etoile Athlétique Lovérienne a mis les petits plats dans les grands pour célébrer cet anniversaire.


Matinée de la Course 2010
Matinée de la Course 2010
 Annette Sergent, championne du monde de cross, mais aussi sophrologue, a animé une conférence de haut niveau sur les bienfaits du sport pour la santé.
Le club a mis en vedette une discipline athlétique ouverte à tous les âges, la Marche nordique. Toute l'année, Isabelle Rochet accueille des pratiquants de tous niveaux, soucieux d'entretenir leur capital santé et de prendre de bons bols d'air en toute saison.


Le challenge Carrington a été crée en 1933 par Joseph Buhot, dit le Mage Carrington. Homme de spectacle, il adorait l'athlétisme et a trouvé dans le club de Louviers un soutien pour mettre en place une épreuve de haut niveau dont la longévité bat tous les records.
L'épouse du mage, Manita Carrington est une personnalité connue de tous les Lovériens. Elle a repris le flambeau, avec son fils James, toujours prêt à soutenir les efforts de l'Etoile Athlétique.
Tout naturellement, un grand spectacle de magie, particulièrement réussi, a été organisé au Grand Forum, plein à craquer. L'émerveillement des enfants était partagé par tous.

Carrington : 75 ans et plus jeune que jamais !
La Ville de Louviers n'est pas en reste. Service des sports, services techniques sont mobilisés pour assurer la logistique de la Matinée de la course, un rassemblement ouvert à tous et toujours marqué par la bonne humeur. Sous le soleil matinal, j'ai bouclé le parcours de 3,2 kilomètres au milieu d'une foule de près de mille lovériens. Un vrai bonheur.

Benoit Veyrat, futur maire de Louviers ? Il n'en prend pas le chemin.
Pour le lever de rideau de sa campagne électorale, Benoit Veyrat, s'est copieusement pris les pieds dans le tapis, si l'on en croit la presse.
Sa déclaration de candidature a tourné à la confusion pour l'UMP, tant ses réponses ont été faibles, révélant une insondable ignorance des dossiers municipaux. Une ignorance inadmissible pour un candidat au poste de premier magistrat de la Ville.
S'il avait été candidat au jeu télévisé "Le Maillon faible", Laurence Boccalini n'en aurait fait qu'une bouchée.


Benoit Veyrat, le maillon faible de l'UMP
Benoit Veyrat, le maillon faible de l'UMP
Vous lirez les questions du public et les réponses de Benoit Veyrat, telles que relatées par la Dépêche, dans le fac-simile de l'article que nous reproduisons ci-dessous

Tout d'abord, un parent d'élève s'inquiète de savoir si son enfant, scolarisé dans une école privée, pourra participer au conseil municipal des jeunes, mis en place par la municipalité Martin.

Réponse de Benoit Veyrat : «Je vais vérifier si c'est possible...techniquement...» Autrement dit : « Je botte en touche car je ne connais rien au dossier...»

Sinon, il aurait informé cette maman que depuis la création du Conseil municipal en 1999, des jeunes les collégiens du collège Saint-Louis participent, comme les autres, à cette élection ! Mais qu'il ne faut pas les confondre avec les écoliers de Notre Dame, lesquels ne participent pas à des élections destinées aux seuls collègiens.

Enfin, au conseil municipal, Franck Martin a rappelé sa volonté de ne pas ressusciter la guerre public-privé à Louviers, la hache de guerre ayant été enterrée en 1994 par François Mitterrand et les cardinaux de l'Eglise catholique.

Face aux questions du public, Benoit Veyrat a sombré dans un océan d'ignorance
Face aux questions du public, Benoit Veyrat a sombré dans un océan d'ignorance
Deuxième question : pourquoi les belles entreprises s'implantent-elles à Val-de-Reuil, plutôt qu'à Louviers ?

Réponse du « maillon faible » : la taxe d'habitation les fait fuir ! Sur un sujet aussi capital, M. Veyrat commet au moins trois bourdes d'un coup.

1/ Il y a belle lurette qu'il n'y a plus de terrain insutriel disponible à Louviers. C'est la raison pour laquelle Odile Proust avait acheté le premier Ecoparc, à Vironvay et Heudebouville. Elle n'avait pas tort, pour une fois...

2 / Les entreprises ne paient pas la taxe d'habitation, seuls les ménages la paient. Les habitants d'une ville dont le maire ignore cette vérité élémentaire sont mal partis. De plus, depuis 1995, la taxe d'habitation, corrigée de l'inflation, est stable à Louviers.

3 / Admettons un instant ce qui est faux. Le montant des impôts locaux ferait fuir les entreprises de Louviers. Mais alors comment M.Veyrat explique-t-il qu'elle fuieraient vers Val de Reuil, alors que les impôts locaux y sont beaucoup plus élevés qu'à Louviers ? Problème !

4 / En fait, depuis la fondation de la communauté de communes, devenue la CASE, la concurrence économique entre les communes est devenue impossible : la taxe professionnelle unique ( remplacée par la CVAE) a fait que les entreprises paient un montant identique, quel que soit leur commune d'implantation. Seule exception : la taxe foncière qui revient aux communes et... la plus forte taxe foncière est celle de Val-de-Reuil ( voir ci dessus )

Enfin, le produit de la CVAE (ex-TPU ), payé par les entreprises ne revient pas aux communes, mais à la CASE ! Et cela depuis 1997.

Que monsieur Veyrat ignore à ce point l'organisation de la fiscalité locale est proprement confondant ! S'il devient maire, bonjour les dégâts !


Les sauvageons des cités sensibles ne font guèrede différence entre les uniformes de la police nationale, de la gendarmerie, ni de la police municipale : ce sont « les bleus ».

En l'occurence, le «bleu» de l'UMP confond tous les uniformes : commissariat de police et caserne de gendarmerie, pour lui, c'est du pareil au même ! ( voir le fac-simile)

Si l'on considère que :

a / Louviers est en zone police. La police nationale, basée au commissariat de Val de Reuil, intervient sur le territoire de notre commune. La gendarmerie n'intervient pas dans la zone police et donc n'intervient pas à Louviers. La caserne de gendarmerie abrite le groupement de gendarmerie qui commande à plusieurs brigades territoriales, de Gaillon à Bourgtheroulde. Il commande aussi une brigade dite " de Louviers" qui intervient en zone rurale sur plusieurs communes de la CASE, mais n'intervient pas à Louviers.

b / Il est exact que le commissariat de police a déménagé à Val-de-Reuil, avec l'aval de François Loncle, contre l'avis de la municipalité de Louviers. Mais c'est une histoire ancienne, qui n'a aucun rapport avec ...

c / Franck Martin pilote, avec la CASE, le dossier de la construction de la  nouvelle gendarmerie, à Louviers, sur la Côte de la Justice, qui remplacera les locaux vétustes de l'actuelle gendarmerie.

On ne peut qu'être affligé de la réponse confuse, qui mélange tout, de l'apprenti-maire. Une confusion sidérante si l'on considère qu'effectivement le dossier de la sécurité est crucial et qu'il ignore le B-A BA de l'organisation territoriale des forces de sécurité. Quel amateurisme !

Interrogé sur l'insécurité à Maison Rouge, il balbutie : « La police fait des rondes, ce n'est pas assez...» Un peu court, jeune homme... dirait Cyrano de Bergerac !

Sachant que :

La délinquance baisse constamment et fortement cette année à Louviers.
Que Louviers a été la première commune de l'Eure à signer un contrat local de sécurité avec l'Etat.
Que le taux d'élucidation des délits s'améliore sensiblement.
Que la police municipale collabore avec la police nationale sur Maison Rouge.
Qu'un centre social, outil d'intégration et de prévention, va être implanté. Que depuis des années, les médiateurs sociaux interviennent efficacement.
Que le taux de délits à Maison Rouge est inférieur à celui du centre ville.
Que la municipalité y mène une opération de renouvellement urbain considérable
Que les caméras de vidéo surveillance vont s'implanter bientôt.
Que des équipements de loisirs et des équipement sociaux sont en construction.

On aimerait savoir ce que propose, en plus, Monsieur Veyrat.



Inutile d'en remettre une couche : Benoit Veyrat s'en chargera lui même... Il mijote de nouvelles bourdes, à servir chaudes au conseil municipal. Nous  les attendons avec gourmandise...

Pour porter le costume de maire à Louviers, il faut un peu de carrure. Et le costume semble vraiment trop grand pour l'ancien boy-scout de l'équipe d'Odile Proust. Sa tentative de s'autoproclamer chef de l'opposition a sombré dans la révélation d'un océan d'ignorance.

Article à diffuser sans modération...

Féerique, magique, ineffable… Les mots nous manquent à décrire l’ambiance créée autour du cloître des Pénitents lors de l’inauguration de l’école de Musique.


Louviers : Un rêve de pierre pour accueillir Euterpe
Jusqu’à minuit passé, sous une pluie battante, une foule dense a communié dans la poésie visuelle et la musique vivante, offertes à tous.

Avec sa verrière, miroir des nuages et des cieux coup de génie architectural, l’école Maurice Duruflé, se marie harmonieusement au paysage urbain. Transparente la nuit, elle stylise le travail des élèves musiciens, rude forge d’où s’envole l’esprit. Un rêve de pierre, une élévation vers l’autre monde, celui des arts et des artistes.

Je vous avais promis, dans notre programme municipal, de construire l’avenir de Louviers. En votant pour la construction de cette, ni vous ni moi ne savions à quel point nous allions construire l’avenir… en beauté.




Louviers : Un rêve de pierre pour accueillir Euterpe
L’avenir, c’est aussi celui des 400 élèves et de l’équipe professorale, qui disposent d’un surface triplée au regard de l’ancienne école, avec des salles de classes sûres et fonctionnelles.

Faisant d’une pierre deux coups – belle économie pour notre budget – nous avons ainsi assuré l’avenir de ce site majeur du patrimoine bâti de Louviers, qui tombait en ruines.

Avenir de nos finances, aussi. La renaissance de ce monument n’amènera aucune augmentation d’impôt.

Louviers : Un rêve de pierre pour accueillir Euterpe
Je pardonne, mais je n’oublie pas !

Je n’oublie pas les bordées de critiques politiciennes, fulminant contre ce beau projet. Je n’oublie pas les tabellions grincheux, ceux qui, faute d’idée neuve, épuisent leurs quinquets à éplucher, en vain, les bordereaux de factures de la Ville. Je n’oublie pas ces clans d’opposants aux critiques si longues, aux idées si courtes que l’on n’en voit pas l’ombre, porter un seul projet pour l’avenir de Louviers.

Je n’oublie pas qu’ils voulaient étouffer dans l’oeuf la rénovation du cloître. Je n’oublie pas qu’ils voulaient à tout prix en supprimer la belle verrière. Je n’oublie pas qu’ils ont voté non à tout. Les Lovériens n’oublieront pas non plus, au moment des élections.

Les Lovériens n’oublieront pas que, si les actuelles oppositions avaient été élues, les ruines de l’ancien cloître auraient étendu leur royaume… et que la musique aurait perdu le droit de cité que nous lui offrons à Louviers.

Symbole du renouveau industriel après la chute de l'activité textile à Louviers, l'usine Cinram - naguère Phillips - fut le fleuron de la zone industrielle, avec plus de 1 000 salariés. Aujourd'hui, pour les 120 qui demeurent, tout espoir semble perdu.
Mercredi, la réunion tenue en préfecture de l'Eure n'a apporté aucun espoir aux salariés de Louviers. En revanche, la poursuite de l'activité, semble provisoirement assurée à Champenard, qui accueillera bientôt l'activité et les salariés du troisième site français.
Le tribunal de commerce rend son verdict aujourd'hui. Il ne laisse place, hélas, à aucun doute...


CINRAM : le site de Louviers liquidé
Toutes les parties prenantes au dossier - salariés, syndicats, dirigeants, administrateur judiciaire, Etat, collectivités - étaient représentées à la réunion organisée par le préfet de l'Eure, mercredi soir. Elle n'a apporté aucun espoir, mais permis de clarifier la situation en apportant d'indispensables précisions.

L'amertume et la colère des travailleurs était perceptible, leur ultime demande d'indemnités supplémentaires ayant été refusée, faute de fonds disponibles. Ils devront se contenter, après des années de labeur, des indemnités prévues par le Code du Travail et la convention collective.

L'avenir dépend d'un calendrier et de décisions qui relèvent de l'autorité judiciaire, en l'occurence le tribunal de commerce et le procureur de la Répubique. Préfet de l'Eure s'est engagé à surveiller de près la suite de la procédure et à faire régulièrement le point dans le même cadre de réunion. La ville de Louviers et la communauté d'agglomération feront tout leur possible pour accompagner les salariés vers le retour à l'emploi. J'ai noté avec intérêt la présence du commissaire régional au Redressement Productif, poste institué par Arnaud Montebourg dans chaque Région.

Selon les salariés, qui disposent de l'étude réalisée dans le cadre de la procédure d'alerte, la responsabilité des patrons dans la mauvaise gestion de CINRAM est écrasante. J'ai suggéré que tout soit mis en oeuvre pour une recherche en responsabilité devant le tribunal compétent.

Je vous propose de lire cette étude en la téléchargeant.

cod_final_final_24.pdf COD-FINAL_final-24.pdf  (828.72 Ko)


Je reproduis ici l'article paru dans Filfax, sous la plume de Dominique Aubi, ce matin :
« Le tribunal de commerce d’Evreux pourrait prononcer dès jeudi la mise en liquidation de l’usine de DVD Cinram de Louviers qui emploie 105 salariés. Cette usine a déposé son bilan en mai dernier à la suite de la faillite de sa maison mère située à Toronto au Canada. Les actifs ont été repris par le fonds d’investissement américain Najafi exceptées plusieurs usines dont celle de Louviers.

Faute de candidat à la reprise depuis, l’administrateur judiciaire a recommandé au tribunal de commerce de prononcer la liquidation. Mais les salariés mécontents ont entamé lundi une grève illimitée et le blocage du site. « L’outil industriel c’est notre trésor de guerre », assure Alain Lefeez, délégué CGT.

Mercredi matin, les grévistes ont haussé le ton et sorti des machines de l’usine pour les disposer sur la route passant devant l’usine. « Le but était de ralentir la circulation et de pouvoir expliquer notre problème aux automobilistes », précise Alain Lefeez. Les salariés veulent un repreneur ou à défaut des indemnités supralégales de licenciement ce que la direction - qu’il n’a pas été possible de joindre - refuse.

« C’est facile : elle a plombé les comptes, a remonté l’argent dans le groupe et les actionnaires se sont goinfrés et il ne reste plus rien », assure Alain Lefeez.

Cette usine a été ouverte en 1957 par le groupe néerlandais Phillips pour fabriquer des disques vinyls et a compté jusqu’à mille salariés. Avec le temps, elle s’est reconvertie dans les cassettes VHS puis dans les CD et les DVD. Les salariés accusent la direction de ne pas avoir investi ces dernières années pour prévoir une compensation au recul du DVD dont les ventes baissent de 10 à 15 % l’an.»

Sportif et émouvant, l'évènement fut considérable. A Louviers et Val-de-Reuil, le championnat de France de canoë kayak, sport adapté, a connu une pleine réussite, malgré une météo hostile.

Bravo aux participants et à l'encadrement bénévole de cette grande manifestation sportive.


Pascal Hébert, maire adjoint, remet les récompenses en Division 2
Pascal Hébert, maire adjoint, remet les récompenses en Division 2

Visiblement, l'opposition n'a rien compris à la défaite de leur chef. Vouloir diviser la nation en stigmatisant les gens du voyage, lors de l'horrible discours de Grenoble, n'a pas rapporté une voix de plus à Nicolas Sarkozy. La récente campagne des législatives a vu le candidat UMP local passer, entre les deux tours, du centrisme au frontisme. Sans succès. Dérapage, sinon acceptable, du moins banal entre les deux tours d'une élection, où les candidats en perdition tentent de sauver leur mises en «durcissant» le ton.

Il en est tout autrement lorsqu'à froid, sur un document d'urbanisme, les élus expriment la vision de leur ville, demain.

Pour la municipalité, celle du droit pour tous à habiter Louviers dans la fraternité et la mixité sociale. Pour l'UMP de M. Veyrat : la ségrégation sociale et la création de quartiers réservés à certains, excluant les autres Lovériens. Il est vrai que naguère, ils voulaient réserver le quartier du cimetière pour les Jehovah. Nous les en avons empêché.
Nous croyons en la liberté du choix de son habitat, en l'égalité des droits, en la fraternité du voisinage. Je ne m'excuserai pas d'être républicain.

Le PLU a été voté à une très large majorité, celle de notre équipe, augmentée des voix du PS. Pour grappiller quelques voix, le NPA s'est litteralement jeté à plat ventre devant les apostrophes de la foule, approuvant des arguments dont beaucoup étaient soufflés par l'idéologie du Front national. Abject.


PLU et gens du voyage : à Louviers, la mixité sociale n'est pas négociable
Un maire apprend vite à décoder certains messages. Très souvent, dans les permanences du samedi, où je reçois les lovériens dans mon bureau, j'entends dire : « Monsieur le maire, je vous ai écrit, vous ne m'avez pas répondu

Vérification faite, dans 99,99 % des cas, une lettre de réponse signée de ma main a bel et bien été postée. Ce que la personne veut dire, c'est : « Vous ne m'avez pas répondu oui, vous ne m'avez pas accordé ce que je demandais. » C'est plus qu'une nuance...

De la même façon, hier, les manifestants clamaient que je ne les écoutais pas et que la municipalité ne les avait pas écoutés.

Affirmation ahurissante quand on connait le dispositif exceptionnel de concertation dont disposent les lovériens pour rencontrer leurs élus. Je n'y peux rien si les gens ne se rendent pas aux réunions où ils sont invités régulièrement pour parler de leur quartier.

Affirmation d'autant plus ahurissante que le PLU a fait l'objet d'une vaste enquête publique, dans des conditions ouvertes par la loi pour permettre l'expression de tous. Bien entendu, ces conditions ont été respectées scrupuleusement.

Tous les habitants du quartier ont pu s'exprimer. Ce qu'ils ont dit a bel et bien été «écouté» par la municipalité. Mais rien, dans ce qui a été dit, n'est de nature à nous convaincre de surseoir ou de supprimer du PLU la disposition permettant de vendre à des gens du voyage, au prix du marché, trois petites parcelles de terrain, quasiment invisibles.

Car ce qui a été dit est tristement banal : " Nous n'avons rien contre les gens du voyage... mais ils seraient mieux loin de notre vue, chez le voisin, dans un autre quartier. " En d'autres lieux, les maires entendent le même discours contre le logement social, les équipements publics pour handicapés, les foyers de travailleurs migrants, les services de santé pour les toxicomanes, l'hébergement des SDF, etc... Bref le refus de voir la différence.

Je passe sur les stupidités genre : « On ne pourra plus circuler aux Monts, avec toutes les caravanes » alors qu'il s'agit de trois caravanes sédentarisées, immobiles sauf durant les vacances scolaires...

Je passe sur les contre-vérités : « Nos propriétés vont se dégrader, perdre leurs valeurs » alors que les 3 caravanes seront invisibles... etc ...

Je passe sur l'hypocrisie de ceux qui affirment, « pour le bien des gens du voyage», que Les Monts sont un quartier trop éloigné des commerces, des écoles... », bref que le quartier des Monts est bien pour ceux qui ont choisi d'y habiter, mais qu'il n'est pas assez bien pour les gens du voyage... Faut-il en rire ou en pleurer ?

Bref une foule de prétextes pour exprimer, ce que j'ai clairement entendu : « Nous ne voulons pas voir des gens du voyage aux Monts, nous ne voulons pas de mode de vie différent du notre. » What else ?

Sauf que voilà : aussi microscopique que soient ces trois minuscules parcelles ouvertes à la sédentarisation des gens du voyage, elles sont l'expression de l'ouverture du quartier à la mixité sociale, dont le fondement réside dans le droit au logement pour tous. Et la mixité sociale ne se négocie pas. J'ai bien entendu le message venu des Monts, mais je ne suis pas d'accord et n'y cèderai pas.




Sur le long terme, les électeurs font confiance aux élus capable de tenir parole, d'être fermes dans leur décision, de défendre l'harmonie sociale et les valeurs républicaines sans se mettre à plat ventre devant la meute.

Nous avons été élus sur un programme : un toit pour tous les Lovériens. Nous avons été élus pour construire un habitat harmonieux, ouvert à tous, dans la mixité sociale et la richesse des différences. Nous croyons en la liberté du choix de son habitat, en l'égalité des droits, en la fraternité du voisinage. Je ne m'excuserai pas d'être républicain.

Tout le monde a le droit d'habiter à Louviers, y compris aux Monts. Nous continuerons à combattre toute forme de replis sur soi, de ségrégation, toute forme d'exclusion et d'intolérance. Les quartiers réservés, cela porte un nom : le ghetto. Nous n'en voulons pas à Louviers.

L'apartheid est mort en Afrique du Sud, il ne renaîtra pas aux Monts, berceau de la famille Mendes France.

Comme toujours, l'ambiance est particulièrement sympa pour ces « portes ouvertes » de l'Aones Canoé Kayak. On peut se promener sur l'eau, découvrir le sport, de loisirs comme de compétition, une équipe dirigeante, des moniteurs particulièrement cools et agréables.
Cerise sur le gâteau : vous pouvez faire équipe pour participer aux joutes sur l'eau ! Baignade garantie.
Un rappel important : cette année, le championnat de France handisport aura lieu chez nous, dans deux semaines ! La bonne entente entre les 2 clubs de Louviers et de Val de Reuil garantit la réussite sur tous les sites.


Canoé-Kayak : voulez vous jouter avec moi ?


Soirée effervescente à Louviers, entre les bureaux de vote et le plateau de TF1. La chaîne de télévision avait choisi Louviers parce que le vote de notre commune reflèterait le reste de la France.

En plaçant François Hollande à 30 %, Louviers dément le pronostic et fait mieux que le reste de la France.

Quand au danger Le Pen, qui ne fait pas mieux qu'en 1995, il viendra en 2017.


Présidentielle : Louviers fait mieux que le reste de la France
Et voici le résultat définitif à Louviers:

Eva Joly : 2,17%

Marine Le Pen : 18,40 %

Nicolas Sarkozy : 24,80 %

Jean-Luc Mélenchon : 11,84 %

Philippe Poutou : 2,01 %

Nathalie Arthaud : 0,80 %

Jacques Cheminade : 0,22 %

François Bayrou : 7,71 %

Nicolas Dupont - Agnan : 1,69 %

François Hollande : 30,27 %

Présidentielle : Louviers fait mieux que le reste de la France
Selon France Inter ce matin, le vote François Hollande est un vote de centre gauche. Rien d'étonnant à ce que Louviers vote avec ampleur et enthousiasme pour le rassembleur qu'est François Hollande. Je note avec plaisir que, dans un département de plus en plus marqué à droite, les deux villes radicales de gauche, Evreux avec 31, 19 % et Louviers, donnent une belle avance à François Hollande.

François Bayrou ne perce pas, car une part de l'électorat centriste rejoint le centre gauche de François Hollande.

Marine Le Pen ? A Louviers le FN fait le même score qu'en 1995... Je n'ai jamais cru, depuis 1981, au danger qu'aurait représenté Jean Marie Le Pen, tant était évidente la contradiction interne de son mouvement, divisé entre vieux courants d'extrême-droite, hostiles à tout rapprochement avec la droite chiraquienne et incapable de prendre la tête d'une droite de gouvernement.

Cette fois, j'ai peur, mais pas pour demain. Pour après-demain. Pour 2017.

Marine Le Pen a rajeuni le Front National, rassemblé un vote populiste et protestataire libéré de la pesanteur idéologique de son père. Elle a tout intérêt à décapiter la droite de gouvernement, faire perdre Sarkozy, provoquer la recomposition de la droite pour devenir, durant le mandat Hollande, chef de file de l'opposition de droite. Le danger Le Pen, c'est en 2017.

Le vote communiste avait pratiquement disparu à Louviers, profitant au NPA. Le mouvement inverse se produit, le NPA s'effondre et le Front de Gauche prend la relève. Un Front de Gauche qui, contrairement aux socialistes de Louviers lors des élections locales, respectera la tradition du désistement républicain pour virer Sarkozy. L'heure est au rassemblement à gauche.

Quand aux Verts... J'en reparlerai plus tard.

Deux nouveautés pour cette élection : TF1 a choisi notre ville comme représentant la tendance électorale en France et fera de la jolie place de la Poissonerie un plateau animé par Jean Pierre Pernaut.

D'autre part, l'interdiction de diffuser les estimations et sondage de sortie des urnes a été renforcée...

Il aurait été plus simple de clore le scrutin à la même heure pour toute la France métropolitaine ( 19 heures ? ). Le gouvernement Sarkozy a repoussé une proposition de loi allant dans ce sens...


Bureau de vote en 2007
Bureau de vote en 2007

Et voici le résultat définitif :

Eva Joly : 2,17%

Marine Le Pen : 18,40 %

Nicolas Sarkozy : 24,80 %

Jean-Luc Mélenchon : 11,84 %

Philippe Poutou : 2,01 %

Nathalie Arthaud : 0,80 %

Jacques Cheminade : 0,22 %

François Bayrou : 7,71 %

Nicolas Dupont - Agnan : 1,69 %

François Hollande : 30,27 %


L'abstention annoncée n'est pas au rendez-vous de ce matin. Au contraire, au pointage de 10h on enregistre à Louviers une légère hausse du nombre de votants par rapport à 2007, quand la participation avait été excellente. Faut-il y voir un effet TF1 ? La présence de l'observateur change l'expérience observée, les scientifiques le savent bien.

Mais prudence : il est trop tôt pour confirmer cette tendance. La météo joue bien des tours aux prévisionnnistes...

* A midi 3876 votants soit 182 votants de plus qu'en 2007 et 34,16 %, 11 348 inscrits 2012.
* En 2007 à midi 3694 votants soit 32,83 % des 11 253 inscrits 2007

182 votants en plus à midi, la participation se confirme à un niveau élevé. En 2007, elle avait frôlé les 80 % : 79,02

A 14 heures, la tendance s'inverse, la participation se tasse, très légèrement inférieure à celle de  2007

2012 5639 votants soit 49,69 %
2007 5668 votants, soit 50,37 %

29 votants -0,68 %

A 16 heures,on compte 7109 votants soit 62,65%
En 2007 à 16 h on compte 7406 votants soit 297 en plus et le pourcentage s'établissait à 65,81 % 297 votants en - 3,16% en moins

On dénombre finalement 8299 votants soit un pourcentage de participation de 73,13% soit une abstention de 26, 87%. Plus forte que l'estimation nationale : autour de 18 %

A bientôt pour le résultat à Louviers.

Quand aux estimations nationales, vous êtes assez grands pour aller les chercher dans le monde entier, notamment en Suisse et en Belgique. Si Louviers a voté comme la France, selon ses estimations, j'en serais très heureux !

1 2 3 4 5 » ... 10