Pôle métropolitain : les agglos de Rouen et de Louviers s'engagent dans la coopération

Franck Martin

Avec l'annonce faite jeudi soir, une page nouvelle de l'histoire locale commence à s'écrire : celle de la coopération active entre les agglomérations de Rouen et de Louviers. Le pôle métropolitain est un outil léger, souple, efficace pour mener à bien des projets communs, chaque partenaire gardant ses moyens et sa liberté de choix. Jalouse de son indépendance, la CASE s'engage sur la voie de la coopération.

Trois présidents à la tribune : pour une coopération active
Trois présidents à la tribune : pour une coopération active


Commentaires (2)
1. Sylvia Mackert le 18/12/2011 01:20
Il faudrait avoir comme projet les soins de proximité, retrouver un service ophtalmologie pour l'hôpital intercommunal aussi, et pas seulement parler de bus pour emmener tout le monde en direction de Rouen et du CHU. On avait fait des projets de création d'emplois dans l'agglo, rêvé plutôt, le long de l'axe structurant, et pas d'envoyer tout le monde par le bus ailleurs pour travailler, on voulait justement éviter le transport pour diminuer les émissions de CO2 si on peut se rendre à pied à son lieu de travail, tel était le projet, si je ne me trompe pas. Je m'inquiète aussi des rumeurs de départ du hard discount, ce qui obligerait les Lovériens à prendre le bus pour faire leurs courses ou à payer plus cher dans les petits commerces, ce qui est difficile pour les plus démunis, qui doivent compter chaque centime, que comptez-vous faire pour qu'ils restent ?
2. Zanker Ludovic le 18/12/2011 14:37
Monsieur le maire,
Monsieur le Président de la CASE,

J'ai lu votre petit résumé puis je dire sur cette page, j'ai pouvoir que c'est avec un sourir forcé que vous dites Oui au projet de Laurent Fabius pour une éventuelle fusion.
Je sais qu'au fond de vous, vous souhaités que la CASE serve son indépendance et non à une fusion. Car au final le loup arrivera à ses fins et son pouvoir de diriger cette fusion, dont vous, vous perdriez sans toute tout les moyens que vous avez en ce moment et que vous n'auriez plus mais limité dans le temps.

Je pense pour moi je suis contre ce projet!

Bien cordialement

Ludovic Zanker
Conseiller Politique aux Affaires Politique
Nouveau commentaire :