Boule de Feu de Remire

 
INTERVIEW de Claude STIRMEL Vice-Président de la FFPJP
Claude STIRMEL Vice-Président de la F.F.P.J.P
Responsable de la commission informatique et nouvelles technologies



Durant votre séjour marathon en Guyane il est prévu une rencontre avec les institutionnels locaux. Est-ce que l’on peut dire que votre présence aux côtés du CD.973 est un appui fort pour une meilleure prise en compte des besoins structurels de la pétanque Guyanaise ?
Non, les contacts du CD 973 avec les institutions locales sont déjà bien réels, notamment avec la Région où j’avais l’honneur d’assister à une réunion de travail en présence du Président et de la quasi-totalité des disciplines sportives de la Guyane. La présence du DTN et la même renforce en quelque sorte les contacts du CD 973 avec les institutionnels locaux qui voient que notre fédération suit de près l’évolution de la pétanque guyanaise.

Quelles orientations préconisez-vous pour le développement de la discipline en Guyane ?
Jouer la carte des clubs, des jeunes et de la formation, je m’explique : être plus près des dirigeants et des jeunes dans les clubs, les former, les encadrer, les soutenir aussi pour qu’ils organisent plus de concours et manifestations de pétanque. Création d’écoles de pétanque pour les jeunes, travaux en communs avec les éducateurs que notre DTN vient de former, parce qu’il y a du public intéressé en Guyane et donc de la matière première pour avoir plus de licenciés et de personnes intéressées par la pratique de la pétanque sportive.


En plus d’être vice président de la FFPJP, vous êtes surtout présent en Guyane pour assurer une formation sur les nouvelles technologies de gestion des licenciés et des concours. Et là vous n’êtes pas sans savoir qu’il est toujours difficile de créer la rupture avec les bonnes vieilles méthodes. Les boulistes ont-ils adhérés positivement à la mise en place de ce nouveau procédé ?
Les bonnes vieilles méthodes sont toujours utiles mais il faut évoluer avec le temps. En Métropole, la migration s’est faite sans heurts et au contraire les boulistes ont très bien acceptés ces modifications alors qu’au départ de cette opération de nouvelles technologies pour la gestion des concours et des licences, certains dirigeants de clubs étaient méfiants ou redoutaient les progrès de la gestion avec l’informatique. A l’heure actuelle, tout est bien rentré dans l’ordre et tout le monde apprécie : joueurs et dirigeants.


Qu’en est-il de la formation GESLICO que vous avez dirigé ?
Certes la connaissance de notre applicatif fédéral est bien existante au CD 973, mais il fallait faire le point car de nombreux chapitres ou modules n’étaient pas renseignés puisque le but et aussi la nécessité d’utilisation semblait être ignorés ou inconnus par les utilisateurs. Ma venue en Guyane était souhaitée par le Président Serge Primerose pour former plusieurs personnes intéressées par GESLICO. Ces nouveaux gestionnaires et utilisateurs ont vu les premiers menus et programmes du progiciel et viendront maintenant épauler le secrétariat afin que toutes les informations des licenciés et des concours soient renseignés sur le serveur national de la FFPJP. Je n’en doute pas, d’ici 3 à 6 mois le fichier de données des licenciés et des concours du Comité de la Guyane sera complet et à l’image des autres comités départementaux affiliés à la FFPJP.


Et encore merci pour le formidable accueil reçu à votre club de la Boule de Feu de Remire et du Comité de la Guyane de la FFPJP.

Rédigé par JEROME Armand le Mardi 13 Décembre 2011 à 11:17 | Commentaires (0)