Blog « les rencontres » sur www.parcduverdon.fr

Discussions autour de la cuisine à Comps !


Le restaurant l'Artuby à Comps sur Artuby (83) accueillait le 15 novembre le premier atelier "Cuisine et Discussion" organisé par le Parc naturel régional du Verdon autour de la fabrication des traditionnelles crouisses…



Le parking du restaurant l’Artuby est étonnamment bondé pour un samedi après-midi... A l’intérieur, c’est l’ambiance des grands jours : réunie autour du chef-cuisinier bio Lionel Goumy, une équipe de cuisinières, pour la plupart expérimentées, est venue échanger et comparer ses petits secrets sur la recette traditionnelle des crouisses. Aujourd’hui, ce n’est pas le chef qui en sait le plus ! Son message : au-delà du plat, redécouvrir les produits locaux, bio de préférence, prendre le temps de réfléchir à son alimentation quotidienne, interroger ses pratiques, sans hésiter à innover en rajeunissant les recettes ancestrales. Il aura fort à faire pour discipliner un tant soit peu ses stagiaires d’un jour, lancées sur un sujet qu’elles connaissent particulièrement bien. Le résultat n’en est que plus savoureux, au plus grand plaisir des spectateurs qui vont se partager, en y mettant les doigts, les différentes variantes des crouisses aux noix, dont les parfums évoquent inévitablement des souvenirs des noëls d’enfance.

La seconde partie de l’après-midi est consacrée à une discussion avec Jean-Luc Domenge, ethnologue et président du Musée du moyen-Verdon à Castellane, qui élargit la réflexion à l’histoire de la cuisine rurale, sur un territoire qui s’étend des premières pentes des Alpes à la Provence. D’où il ressort que les spécialités sont souvent plus partagées qu’on ne le croit, qu’une tradition figée est définitivement morte, et que la cuisine « pauvre » est certainement la plus riche en idées…

 


Les richesses de la cuisine locale figurent au premier rang des éléments de patrimoine culturel que le Parc naturel régional du Verdon a pour mission de protéger et valoriser. La transmission de ce patrimoine reste sa mission fondamentale. De plus, la participation des citoyens est un enjeu central, autour des questions de développement culturel, d'éducation à l'environnement et au territoire.

L’expérience d’un atelier cuisine et discussion, tel que celui qui s’est déroulé à Comps-sur-Artuby, est au croisement des préoccupations du Parc naturel régional : faire vivre les patrimoines, les faire partager et les interroger dans leur rapport au terroir et à l’environnement … Le maintien "naturel" de traditions locales, comme les fêtes, les recettes, les coutumes, est remis en cause à l'heure où chacun s'installe de plus en plus souvent loin de l'endroit où il a grandi, emportant avec lui ce bagage culturel. Pour perdurer, ces patrimoines, en l'occurence culinaires doivent vivre alors qu' il est diffilcile pour les "nouveaux arrivants" d'un territoire de se les approprier… C'est autour d'un patrimoine et d'une culture collectifs et partagés que se fonde le sentiment d'appartenance à un territoire, sentiment à partir duquel une société peut exister. Ces patrimoines locaux sont des outils pour créer du lien social et aider à forger une culture collective entre les nouveaux arrivants et ceux qui sont arrivés il y a plus longtemps. Enfin, revenir à des plats ou des savoir-faires qui utilisent des produits locaux, c'est aussi encourager  les filières courtes du territoire et aider à sa dynamisation économique.

L'alimentation traditionnelle des habitants du Verdon s'est basée sur les productions de l'agriculture locale : céréales, lentilles, pois chiches, pommes de terre, ail et oignons venaient ainsi accompagner le cochon, les volailles, les agneaux et les cabris élevés dans chaque ferme. D'autres produits issus de la nature accompagnaient ces repas, selon les saisons : champignons, gibiers, fruits sauvages... Ces produits étaient mijotés à l'huile d'olive, accommodés des richesses offertes par des terroirs secs et ensoleillés : truffe noire, plantes aromatiques et divers fruits sauvages, consommés frais ou secs, comme ici les noix dans les crouisses.

Dans un contexte convivial et intergénérationnel, le succès de cet atelier montre que l'initiative sera certainement à renouveler : quelle meilleure expérience que celle que nous donnent nos sens ?

 


Et vous qu'en pensez-vous? Quelles sont les plats dont vous avez hérité ou que vous avez adoptés que vous cuisinez encore? La tradition doit-elle selon vous s'adapter à son époque ? Le fait que ces traditions locales disparaissent ou soient fragilisées fait-il partie de l'évolution normale de la société? Y'a-t-il un devoir de transmission de ces singularités culturelles? Peut-on adopter ces traditions? Peut-on créer du lien social avec la cuisine? Le sentiment d'appartenance à un territoire peut-il passer par le partage d'un patrimoine culinaire? N'hésitez pas à nous faire part de vos expériences, de vos réactions et de vos idées en commentant cet article ou en enregistrant votre réaction directement avec votre webcam!
 





1.Posté par GOUMY Lionel le 07/05/2015 23:54
Au top ce reportage !
Merci encore au PNRV qui a organisé ce RDV gourmand et convivial, et à l'équipe média qui nous permet de s'en régaler encore, des mois et des années après !!!
Lionel

Nouveau commentaire :

Spectacle/ Evénement | Chantier/ Atelier | Conférence/ Débat | Sortie/Visite