Club Seniors

Bioéthique : ce que veulent les Français




Club Seniors

L’Agence française de la Biomédecine vient de présenter aujourd’hui le résultat d’une enquête d’opinion sur la bioéthique, menée à l’échelon national auprès de 1086 personnes, à l'occasion des premières rencontres parlementaires dédiées à la préparation de la prochaine révision de la loi de bioéthique.

Selon les résultats publiés, 53% des Français considèrent que les mères porteuses doivent être autorisées en France et 46% qu'une veuve doit "pouvoir être fécondée avec le sperme congelé de son mari".

Pour 78% des sondés, les techniques d'assistance médicale à la procréation (AMP : fécondation in vitro, insémination...) représentent les solutions à privilégier en cas de difficultés à procréer, loin devant l'adoption (32%) ou le renoncement au projet parental (26%).

Parmi les autres enseignements marquants ce cette étude, on relèvera que 91% des personnes interviewées se prononcent contre le recours à l'AMP pour les femmes de plus de 50 ans, et 72% pour les hommes de plus de 50 ans. Pour 55% des sondés, seuls les couples hétérosexuels doivent pouvoir bénéficier de l'AMP, alors que 29% sont favorables à ce que des couples homosexuels feminins puissent également y avoir accès. Pour 38%, une femme célibataire doit également pouvoir bénéficier d’un tel recours à la procréation artificielle..

Par ailleurs, 80% des personnes interviewées espèrent que la recherche sur l'embryon et la génétique permettra de découvrir de nouvelles thérapies. En revanche, le clonage est nettement rejeté par 91% des Français pour qui l’utilisation de cette technique "va trop loin".

On notera enfin que 80 % des personnes interrogées considèrent que les institutions religieuses ne doivent pas intervenir dans ces questions.

Rédigé le Mercredi 7 Février 2007