Club Seniors

Niveau de vie à la retraite : le pessimisme gagne encore du terrain




Retraite et baisse du niveau de vie
L’inquiétude de voir baisser le montant des pensions de retraite touche désormais la grande majorité des Français : selon la dernière enquête d'opinion réalisée par l'institut IPSOS, 80% des sondés, toutes catégories d’âge confondues, sont globalement convaincus que leur niveau de vie lors de la retraite est appelé à se dégrader dans les années à venir.
 
Cette crainte, particulièrement marquée chez les 35-44 ans, va de pair avec une incapacité chronique à épargner en vue de la retraite : seul un Français sur deux affirme se constituer une épargne à cet effet (49%), dont près de la moitié de manière irrégulière. Le manque de moyen financier est évoqué à 80% chez ceux qui n’épargne pas ou peu pour leur retraite, une situation qui était déjà de mise lors de la dernière enquête d’opinion qui avait été réalisée par Ipsos en 2009. Un sentiment de précarité que l’on retrouve même chez les contribuables qui ont des revenus supérieurs à 3000 euros net mensuels, qui se déclarent à 72% dans l’incapacité d’épargner significativement pour leur retraite.

Face à la dégradation de la situation économique et aux déficits croissants des comptes publics, l’étude montre que les Français sont globalement conscient que le financement des retraites nécessite une nouvelle réforme et que cela passera probablement par un nouvel allongement de la durée des années de cotisation (66% des sondés). En revanche, s’ils sont globalement opposés à une mise à contribution des retraités (72%), la majorité des Français pensent qu’une harmonisation entre les régimes de retraite des secteurs publics et privés est désormais souhaitable, pour ne pas dire indispensable (63%).

Dernier enseignement de cette enquête d’opinion : près des 2/3 des Français (76%) déclarent ne pas avoir confiance dans le gouvernement actuel pour réformer en profondeur le système de retraite. Une défiance qui augmente encore par rapport à celle qui avait été exprimée à l’égard du gouvernement Fillon, avant le vote de la réforme qui avait reporté l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans.

Source : Ipsos

Rédigé le Mercredi 8 Mai 2013