L'Actualité d'Alain Fouché - Sénateur de la Vienne

Elections législatives, acte 1

Lundi 12 Juin 2017

Le résultat de ce premier tour des élections législatives est une vague qui suit l’élection présidentielle, cohérente mais inquiétante. Cela va se traduire par une assemblée monocouleur, celle d’une majorité qui va des idées de Jean Louis Debré à celles de Daniel Cohn Bendit. C’est une ineptie !

Cette situation est dangereuse pour notre pays. Nous l’avons déjà connu sous la 5ème République, notamment en 1993 quand la droite et le centre ont obtenu 472 sièges, les conséquences sur la réforme des retraites d’Edouard Balladur a été dramatique alors même que cette majorité était de sensibilité identique avec un même programme. Gérer un groupe pléthorique au sein de l’Assemblée est difficile et il y aura de grandes déceptions si cela vient à se confirmer dimanche prochain. Enfin, élire des Parlementaires, certes de la même étiquette, mais d’horizons différents et parfois hostiles, de surcroit contraints de renoncer à leur pouvoir comme on dit « avaler leur chapeau », puisque le Président veut recourir aux ordonnances, est dangereux et bien inutile.

Dans la Vienne, je suis naturellement déçu pour la circonscription de Montmorillon et celle de Poitiers 1. Sur les deux autres, le travail des candidats Olivier Chartier et Rose Marie Bertaud ainsi qu’Anne Florence Bourat et Bruno Belin qui ont l’expérience et la qualité d’élu(e)s de terrain, doit se poursuivre et nous devons mobiliser fortement car seulement un électeur sur deux s’est déplacé ce dimanche, il faudra en tirer des leçons. Dans toutes les situations, nous devons évidemment faire barrage au Front National. Ne donnons pas au président les pleins pouvoirs mais travaillons avec lui sur les grandes réformes de ce pays à la condition qu’elles correspondent aux souhaits des Français.

Alain FOUCHE

Nouveau commentaire :