fournoldavid

Sam Hill 1924 les débuts

Scénario et dessins Rich Tommaso
http://richtommaso.com/
Éditions Ça et là
9782916207599
Ados/Adultes
25 €

Dimanche 21 Octobre 2012

Sam Hill 1924 les débuts
Ça fait déjà quelques temps qu’on entend parler ça et là de la dernière bande dessinée de Rich Tommaso, d’abord parce que Rich Tommaso est un grand auteur de bandes dessinées mais aussi parce que ce serait une adaptation assez libre de la vie de Jim Thompson. LE Jim Thompson, l’auteur de 1275 âmes, Le démon dans ma peau, Des cliques et des cloaques ou Les arnaqueurs. Et bien ! Elle est là cette adaptation et elle est très réussie.

L’histoire de Sam Hill (Jim Thompson) commence en 1908. Il naît dans une prison, non pas parce que sa mère avait des ennuis avec la justice, mais parce qu’à cette époque son père était shérif et qu’alors qu’il était entrain de suivre la piste de voleurs de chevaux, la bande, qu’il croyait poursuivre, était en fait en ville et attaquait la banque. C’est pour se mettre à l’abri que madame Hill, s’enferma dans une des cellules. La peur, les coups de feux ? Qui sait ce qui c’est réellement passé ? Quoi qu’il en soit, elle se mit à perdre les eaux et Sam naquit en prison. Le père de Sam était un aventurier, un pionnier, un de ceux qui ont fait mille métiers et qui ont participé à faire de l’Amérique ce qu’elle est aujourd’hui.
Tour à tour shérif, fermier, foreur pour sa propre compagnie pétrolière, patron d’une usine de fabrique d’acier ou de commerce de bétail, il avait tout bâti et systématiquement tout perdu aux cartes. Depuis quelques temps il avait investit toutes ces économies dans l’achat d’un hôtel « le cavalier » à Big Spring : Texas, hôtel dans lequel grandit seul le jeune Sam puisque sa mère avait quitté son père juste après sa naissance.

En 1924, âgé d’à peine 16 ans Sam est le concierge de cet hôtel. Il essaie de mener de front ses études et s’occupe en plus de la gestion de l’hôtel (son père étant de plus en plus absent retenu presque tous les soirs par d’importantes parties de cartes qui durent toute la nuit). Dans cet hôtel où Sam passe le plus clair de son temps, il y a beaucoup de monde. En premier lieu le personnel bien sûr. Oliver Dewey, serveur et homme à tout faire et comme tout établissement qui se respecte, » le cavalier » a un détective, Nick un ancien boxeur qui, comme le père de Sam a fait tous les métiers avant d’atterrir à Big Spring. Sam est autant fasciné par les histoires de boxe que lui raconte Nick que par sa très jolie fille Willa dont il est secrètement amoureux.

Mais dans un hôtel il y a aussi les clients. A cette époque là il est fréquent d’habiter pendant des années dans un hôtel. Mr McKenna, vieil homme de 80 ans avec ses deux chiens, la famille Watkinson, le père et les deux fils qui travaillent à la société de forage voisine et qui attendent de pouvoir un jour se payer une vraie maison. On trouve aussi, dans les chambres à l’étage, madame Géraldine Normand institutrice, et Mr Mitch MacCoy qui semble être représentant pour la société Coca Cola. En fait la vie de Sam est tranquille et sans véritables problèmes. Les affaires tournent bien et même s’il n’a pas vraiment le temps de concilier études et travail, Sam vit une vie plutôt heureuse. Tout aurait pu continuer comme ça pendant des années si, un beau jour, un client du nom de Ross Thompson n’avait pas débarqué dans la petite ville de Big Spring.

Ross Thompson s’était enfui de Chicago après avoir volé 23000 dollars à la mafia locale. Funeste erreur, car depuis ce vol il avait des tueurs à ses trousses. La vie à Big Spring, Texas allait être un peu mouvementée dans les jours qui allaient suivre l’arrivée de Mr Thompson, et cela aura des incidences sur la vie du jeune Sam.

Quand on se renseigne un peu sur la vie de Jim Thompson, on s’aperçoit que Rich Tommaso n’a pas eu à forcer beaucoup les traits de son personnage pour raconter la vie du célèbre écrivain. Les années 20 aux Etats Unis semblent être des années ou tout était possible, ou deux mondes, deux époques se côtoyaient, un moment charnière de l’histoire de ce pays. Le vieux monde faisait place au nouveau. C’est avec beaucoup de talent que Rich Tommaso raconte cette histoire. Il utilise une multitude d’anecdotes, raconte la vie de personnages tout à fait secondaires, nous montre le quotidien dans la petite ville de Big Spring pour mieux nous faire comprendre les implications de l’arrivée de Mr Thompson sur la communauté. C’est tous ces petits détails qui rendent son récit totalement passionnant.

Illustré par son magnifique dessin et l’utilisation de seulement deux couleurs pour donner au livre un ton légèrement passé, « Sam Hill 1924 les débuts » est non seulement un livre sur l’histoire, mais aussi bien sûr un livre d’histoires. Décrire le quotidien des gens est un des grands talents de Rich Tommaso. C’est un procédé qu’il a déjà utilisé dans une autre de ses œuvres, par exemple « Black Star La véritable histoire de Satchel Paige » aux éditions Delcourt qui racontait la vie de Satchel Paige, un des plus grands joueurs de base-ball américain, qui n’avait qu’un défaut, celui d’être noir dans l’Amérique des années 1930. Il ne faut pas oublier le génial « Peter et Miriam » aux éditions Ca et là qui décrit 20 ans d’amitié entre un jeune homme et une jeune femme dans le New Jersey des années 1970.

Jim Thompson valait bien une biographie en bande dessinée, et c’est plutôt une bonne idée que ce soit Rich Tommaso qui se soit mis en tête de la raconter et de la dessiner et c’est en véritable spécialiste des années 1920 et 1930 que Rich Tommaso officie. Les décors sont splendides, les costumes des personnages absolument parfait, on a l’impression d’entendre quelques notes de blues qu’on on lit cet ouvrage. La deuxième partie est entrain de se faire aux Etats Unis, il faudra être un peu patient pour avoir la suite des aventures du bonhomme, mais vous pouvez toujours vous plonger dans ses livres en attendant.

David Fournol.






Sam Hill 1924 les débuts
David Fournol


Inscription à la newsletter



Recherche

Oh ! My blog...

Oh ! My blog...
« Une autre histoire » est le blog de l’association « Et si rien d’autre n’avait d’importance ». Cette association va s’efforcer de faire la promotion de la bande dessinée et de tous les arts visuels liés de près ou de loin à ce média (par le biais de débats, de rencontres avec des auteurs…) dans tous les endroits susceptibles de l’accueillir, comme les bibliothèques ou les établissements scolaires. Elle peut donc intervenir auprès de tous les publics, sur simple demande par la rubrique "nous contacter".
L’objet de cette association est de communiquer et de transmettre sa passion pour la bande dessinée et plus tard d’éditer des livres, avec des auteurs dont elle apprécie le travail.
Le blog « Une autre histoire » est alimenté toutes les semaines par des chroniques sur les nouveautés en bande dessinée. Mais comme on ne lit pas que de la bande dessinée, on peut aussi parler de tout et de n’importe quoi dans les autres rubriques. Coups de cœur pour des romans, des livres de jeunesse, des films (ou coups de gueule…), tout ce qui nous touche et que nous avons envie de partager !
L’équipe de chroniqueurs qui se chargent d’écrire les critiques de livres, ont la réputation de cultiver une certaine mauvaise foi et d’extérioriser facilement leurs joies en face des ouvrages qu’ils aiment, aussi ne vous étonnez pas de certains articles qui, parfois, peuvent manquer d’objectivité. Bonne visite sur le blog.
David Fournol.

David Fournol
11/10/2010