Menu

MedCOP22, Tanger : Les pays riverains de la Méditerranée plus engagés contre les changements climatiques


Mercredi 20 Juillet 2016

Portant sur le thème «Agissons en faveur du climat», et organisé sous le haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI par le Conseil de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, la deuxième conférence des parties des pays riverains de la Méditerranée sur les changements climatiques, MedCOP Climat a réuni du 18 au 19 juillet 2016 à Tanger, Maroc, plus de 2 000 participants de 22 pays du pourtour de la Méditerranée, dont les acteurs économiques, des experts dans le domaine de l’environnement et de la société civile. Ce grand rendez-vous s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la COP 22 et vise à enclencher des dynamiques vertueuses afin de préserver la région Méditerranéenne et de souligner l’engagement de la méditerranée en faveur de bonnes pratiques de lutte contre les changements climatiques.


La grande ambition de la MedCOP22, selon les organisateurs, est de porter plus haut la voix de la région méditerranéenne, surtout sur ses spécificités en tant que «hub climatique», et de l’inscrire dans l’agenda des solutions, et ce, en vue de promouvoir la réalisation des 17 objectifs de développement durable et la valorisation des bonnes initiatives locales.

Dans son message aux participants, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a souligné que la Méditerranée n’est pas à l’abri des effets des changements climatiques. Elle sera sans doute l’une des régions du monde qui subira les effets du réchauffement climatique, à la fois au niveau des ressources naturelles et des grands secteurs de l’économie, l’agriculture, la pêche, le tourisme, l’industrie et la production d’énergie. Selon le 5ème rapport d’évaluation du Groupement Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), « d’ici 2100, les températures moyennes pourraient augmenter jusqu’à 7,5°C et les précipitations moyennes baisser jusqu’à 60%. En ce qui concerne le niveau de la mer, une augmentation moyenne de 0,4 à 0,5 m est projetée pour la plus grande partie de la Méditerranée».

Toutefois, pour le Souverain du Maroc, la Méditerranée saura transformer les indispensables mesures d’atténuation et d’adaptation en leviers pour un développement durable inclusif et prospère.

«La MedCOP de Tanger constitue un moment privilégié pour donner une impulsion décisive à des projets emblématiques… A mi-chemin entre la COP21 et la COP22, elle offre également aux acteurs de la région une opportunité essentielle pour coordonner leurs positions sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris et institutionnaliser la voix de la méditerranée au niveau international, au sein des instances de négociations sur le climat», a indiqué Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

La cérémonie d'ouverture de cette conférence a été présidée par Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, en présence d’éminente personnalités notamment la ministre délégué chargée de l’environnement, Mme Hakima El Haïti, le commissaire général de la COP22, Mr. Abdeladim El Hafi, le président du comité scientifique de la COP22, Mr.Nizar BaraKa, et le représentant du pôle société civile de la COP22.

Plusieurs activités ont meublé ces deux jours de la conférence, dont une grande marche des organisations de la société civile organisée pour le climat.

Rolande Aziaka, depuis Rabat.