Comment remotiver un salarié ?


Jeudi 1 Mars 2012

Entre une personne motivée et celle qui ne l’est pas, il n’y a pas photo. Le manque de motivation joue inévitablement sur la performance au travail. Un salarié motivé est un salarié efficace au travail et heureux dans la vie ! Voici 5 astuces pour remotiver un salarié.


Un salarié motivé et un salarié heureux
Un salarié motivé et un salarié heureux
Le manque de motivation au travail peut avoir de graves conséquences au travail mais aussi dans la vie. S’il dure, il peut mettre en péril le travail de toute une équipe et conduire à l’effondrement d’une entreprise.
 
Pour les chefs d’entreprise qui veulent éviter d’en arriver là, voici 5 astuces :

1) Observez le comportement de vos salariés

Avant qu’il ne soit trop tard, prenez le temps d’observer vos salariés, afin de repérer s’ils n’ont pas changé de comportement.
 
Arrivent-ils en retard ? Sont-ils plus lents à travailler ? Demandent-ils plus de congés ? Sont-ils plus souvent malades ? Râlent-ils quand vous leur demander de rester un peu plus le soir, alors qu’avant cela ne les dérangeait pas du tout ? Restent-ils dans leur coin ? Participent-ils comme avant aux réunions d’entreprise ? Prennent-ils des initiatives ?
 
Ces petits signes doivent vous interpeler. Ils ne sont pas anodins. Prenez les devants avant qu’ils ne s’aggravent.

2) Dialoguez

Pour éviter que le manque de motivation d’un de vos salariés contamine le reste de l’équipe et soit fatal à l’entreprise, prenez le temps de discuter avec lui.
 
Parfois, il suffit d’une petite discussion pour que les choses rentrent dans l’ordre rapidement.
 
Bien entendu, il est nécessaire qu’un climat de confiance se soit installé entre vous et vos salariés au sein de votre entreprise. Si vos salariés ont peur de vous et vous jugent trop froid, un dialogue sincère et ouvert ne pourra jamais s’instaurer.
 
Par contre, si vos salariés ont tout le loisir de pouvoir vous parler de leurs problèmes, le premier pas vers la remotivation est franchi. Vous pourrez aborder les raisons de son manque de motivation plus facilement.
 
Prenez surtout le temps de l’écouter et ne soyez pas trop direct. En lui montrant que vous avez remarqué qu’il a changé ces derniers temps, il verra que vous faites attention à lui et sera plus enclin à vous parler. 

3) Faites de vos salariés des collaborateurs

N’avez-vous pas remarqué que si un salarié est bien dans son entreprise, s’il est payé à sa juste valeur, s’il n’y subit pas une pression trop forte, s’il est écouté, si le patron lui fait confiance et lui laisse une certaine autonome, l’entreprise fonctionne mieux ?
 
Eh oui, la clé de la motivation, c’est considérer le salarié, non pas comme un subalterne mais plutôt comme un collaborateur.
 
Bien sûr, pour certains patrons, cela sera difficile à admettre. Ils sont à la tête de l’entreprise et veulent y rester. Ce sont eux les Chefs ! Ils ont droit de vie et de mort sur leurs salariés. Ces derniers n’ont qu’un seul droit : leur obéir. Dans ce cas-là, qu’ils ne se plaignent pas si leurs salariés finissent par manquer de motivation.
 
Attention, considérer vos salariés comme des collaborateurs ne signifie nullement que vous n’avez plus aucune prise sur eux. Cela signifie seulement que vous les incluez dans tout le processus décisionnaire. Mais, la décision finale vous appartient, à vous seul.

4) Mettez-vous à la place de vos salariés

Si vous n’êtes pas convaincu de l’astuce précédente, arrêtez-vous quelques instants. Mettez-vous, mentalement, à la place de vos salariés. Demandez-vous, objectivement, si vous seriez motivé si vous étiez à leur place.
 
Si la réponse est négative, c’est qu’il y a des choses à changer dans votre entreprise ! Réfléchissez et demandez-vous ce qui pourrez remotiver vos salariés : une promotion, une augmentation, plus de temps libre, un meilleur cadre de travail, plus de confiance, une meilleure écoute, plus de responsabilités…
 
Evidemment, tous les salariés en veulent toujours plus ! Il ne s’agit pas de faire couler la boîte. Il s’agit simplement d’être juste et d’expliquer vos choix et la stratégie de l’entreprise.
 
Je suppose que comme tout chef d’entreprise, vous désirez la développer et la faire prospérer. Eh bien, dites-le à vos salariés et indiquez-leur que c’est uniquement grâce à eux que cela sera possible. Et, si l’entreprise se développe, ils en auront une part du gâteau. Vous verrez, si vous tenez vos promesses, ils seront motivés !

5) N’hésitez pas à vous séparer d’un salarié démotivé

Si vous avez tout tenté pour remotiver un salarié (dialogue, « carotte », attention, recours à un coach ou à un psychologue…) et que rien ne marche, il est inutile d’insister.
 
Il est préférable de s’en séparer plutôt que de courir le risque de couler l’entreprise. Ce n’est pas une décision facile mais elle est nécessaire.
 
D’ailleurs, le salarié comprendra parfaitement votre choix. Si vous avez tout fait pour qu’il reste et qu’il n’est pas encore content, c’est que votre entreprise ne lui convient plus du tout. Il s’épanouira certainement davantage ailleurs.
 
Bien entendu, ne le jetez pas comme un malpropre. Si vous en avez la possibilité, aidez-le à retrouver un autre travail. Vos autres salariés verront ainsi que vous n’êtes pas un patron ingrat et froid !

En guise de conclusion…

Un salarié heureux dans son entreprise est un salarié motivé, qui sait pourquoi il s’investit pour vous et qui n’est pas seulement un pion dans votre entreprise. 

Pour aller plus loin...

Isabelle BRUNET et Katy GAWELIK





S'identifier
 


Recherche





Inscription à la newsletter


 CopyrightFrance.com



http://www.wikio.fr