Le Curcuma et le Gingembre, vos alliés-santé !





Vendredi 8 Avril 2016


Le Curcuma et le Gingembre sont deux épices que vous devriez toujours avoir chez vous et, surtout, consommer régulièrement, tellement leurs bienfaits sur votre santé sont innombrables. A la fin de cet article, si vous n’en avez pas encore dans vos placards, vous allez, j’espère, vous précipiter pour en acheter…




Le Curcuma et le Gingembre, vos alliés-santé !
Le Curcuma et le Gingembre, vos alliés-santé !
Ces deux condiments ont un goût assez puissant. Le Curcuma est plus doux tandis que le Gingembre a une saveur plus piquante et rafraîchissante. Personnellement, le goût du Gingembre me convient mieux, ce qui ne m’empêche pas de manger tous les jours du Curcuma, comme vous allez le voir dans le reste de l’article.
 
Le Curcuma et le Gingembre appartiennent à la même famille. Ils se présentent sous la forme de rhizomes biscornus, avec de multiples excroissances. Le Curcuma a une couleur orangée, tandis que le Gingembre est plutôt de couleur crème virant parfois au jaune. Vous pouvez les trouver frais ou réduits en poudre.
 
Ces deux épices sont originaires d’Inde. Le Curcuma entre dans la composition du curry.

Au départ, ils servaient surtout à conserver les aliments. Au fil du temps, leur consommation s’est étendue à toute l’Asie, puis dans le reste du monde.

Le Curcuma et du Gingembre sont riches en nutriments et autres substances actives


Le Curcuma contient :
 
  • de la curcumine, un curcuminoïde qui est un colorant naturel (je vais en reparler plus loin…)
  • du fer, qui est nécessaire au bon fonctionnement de votre organisme
  • du manganèse, qui est efficace pour lutter contre les radicaux libres
  • du cuivre, qui facilite la production de l’hémoglobine
  • du potassium, qui permet de réguler la tension artérielle
  • de l’amidon
  • des huiles essentielles
  • des fibres, qui régulent le transit intestinal et qui ont un effet positif sur la glycémie et le cholestérol
 
Le Gingembre contient :
 
  • du manganèse
  • du cuivre
  • du phosphore, qui participe à la calcification osseuse et qui donne du tonus musculaire
  • du magnésium, qui est un antistress et un antifatigue, indispensable à l’équilibre nerveux et musculaire
  • des fibres

Les bienfaits du Curcuma et du Gingembre sont innombrables


La recherche s’est penchée sur ces deux épices. Les Indous en connaissent depuis longtemps les propriétés thérapeutiques. Ce n’est pas pour rien si elles sont devenues les piliers de la médecine Ayurvédique indienne.
 
Le Curcuma et le Gingembre :
 
  • Sont des antioxydants. Ils permettent de lutter contre le vieillissement prématuré des cellules (en piégeant les radicaux libres), de contrôler le mauvais cholestérol et le diabète de type II. Le pouvoir antioxydant du Gingembre augmenterait à la cuisson (cette dernière libérerait certains principes actifs) ou s’il est associé à l’ail et à l’oignon.
  • Facilitent la digestion, car ils augmentent la sécrétion biliaire.
  • Permettent de désintoxifier le foie.
  • Renforcent le système immunitaire. Antiviraux, ils soulagent les rhumes, les grippes, la fièvre, les maux de tête, les maux de gorge et la toux.
  • Permettent de soulager les troubles digestifs comme la nausée (pendant la grossesse, après une chirurgie ou une chimiothérapie), la perte d’appétit ou les maux d’estomac.
  • Permettent de soulager les rhumatismes, l’arthrite et les règles douloureuses.
  • Facilitent la guérison des ulcères et des blessures.
  • Sont des fongicides.
  • Redonnent de la vitalité et du tonus. C’est pour cette raison que l’on dit que le Gingembre et même le Curcuma seraient aphrodisiaques. Le Chef Thierry Marx a d’ailleurs inventé un cocktail-booster, le B52. Il  mélange un jus de citron jaune, un jus de citron vert et un quart de Perrier. Il ajoute une cuillère à café́ de sucre de canne et du gingembre cru écrasé au mortier.
  • Auraient un effet positif sur la maladie d’Alzheimer. Ils protégeraient efficacement les neurones. Pour le Gingembre, il est surtout efficace quand il est réduit en poudre.

Curcuma, Gingembre et cancers


Diverses études scientifiques, surtout réalisées in vitro et sur des animaux, semblent confirmer que le Curcuma et le Gingembre sont des aliments anti-cancers.
 
Le Dr David Servan-Schreiber, dans son livre Anticancer, démontre que certains cancers (sein, poumon, côlon, peau) sont moins importants dans les pays asiatiques, grands consommateurs de Curcuma. En approfondissant ses recherches, il en est arrivé à la conclusion que c’est la curcumine, contenue dans ce dernier, qui préviendrait et limiterait la prolifération des tumeurs cancéreuses. Rien d’étonnant à cela puisque la curcumine est un puissant antioxydant et anti-inflammatoire !
 
Mais, attention, votre organisme éprouve des difficultés à absorber la curcumine. Il faut en consommer une très forte dose pour qu’elle soit efficace.
 
Toutefois, une solution existe pour remédier à ce problème : il suffit de la consommer avec du poivre et une huile végétale ! C’est la pipérine du poivre qui permettrait une assimilation plus rapide de la curcumine par votre organisme.
 
Dans son livre Anticancer, le Dr David Servan-Schreiber donne sa recette : il mélange une demi-cuillère à café de Curcuma, une pincée de poivre, une cuillère à soupe d’huile d’olive et quelques gouttes de sirop d’agave.

Personnellement, j’ai adapté la recette. Comme j’utilise le Curcuma avec parcimonie dans mes plats puisque je ne veux pas qu’ils aient constamment le même goût, je consomme tout de même tous les jours (avant le repas du midi), une bonne cuillère à café d’un mélange composé de Curcuma, d’huile d’olive, de poivre et de Gomasio fait-maison (je mouds des graines de lin, de courges et de tournesol).

Quant au Gingembre (grâce à ses composés actifs le gingérol et le shogoals), il serait surtout efficace contre les cancers de la prostate et du côlon.
 
Toutefois, ne faisons pas preuve de triomphalisme. Les études n’en sont qu’à leur début et, pour le moment, rien n’est vraiment avéré scientifiquement. Mais, les premiers résultats semblent très encourageants.

Les effets indésirables du Curcuma et du Gingembre


La consommation du Curcuma ne souffre d’aucune contre-indication.

Quant au Gingembre, certains médecins préconisent d’éviter d’en prendre avant une opération, car il pourrait provoquer des saignements excessifs.

Il faudrait aussi éviter de l’associer à des médicaments contre le cœur ou contre le diabète.

Comment consommer le Curcuma et le Gingembre ?


Vous pouvez les intégrer dans des plats indiens ou asiatiques, dans des tajines ou dans des soupes, dans du pain ou dans des gâteaux (le fameux 4 épices, pour le Gingembre) ou en confectionner des condiments. Vous pouvez faire des currys avec le Curcuma.

Le Gingembre frais peut être râpé, entrer dans une marinade ou être confit et intégré à des gâteaux ou des biscuits.

Préférez-les bio, car les producteurs « industriels » de Curcuma et de Gingembre ont pris la mauvaise habitude d’irradier les rhizomes pour éviter qu’ils ne germent.

Vous pouvez cultiver le Curcuma et le Gingembre chez vous, mais essentiellement à l’intérieur ou dans une serre chauffée car ils proviennent de pays tropicaux et ont besoin de chaleur pour pousser.

Comme vous pouvez le constater, le Curcuma et le Gingembre sont des épices incontournables. Ils constituent vos alliés pour vous maintenir en pleine santé ! Usez et abusez du Curcuma et du Gingembre !

Pour aller plus loin...

 
..........

ISABELLE BRUNET





Nouveau commentaire :

Bien dans sa Tête | Bien dans son Corps | Bien dans son Environnement | Bien dans son Travail | Divers | Les Grands Personnages | Contes, légendes, histoires inspirantes






pub


Recherche

Inscription à la newsletter





 CopyrightFrance.com

http://www.wikio.fr