l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café


Translation

Powered by Google


Dans le domaine des Web Apps (applications internet), pas un jour sans l'annonce d'un nouveau service.

Cette fois-ci, il est question d'un outil de traitement de texte disponible en ligne. Nom de l'application : AjaxWrite

On sait que Google n'est pas inactif dans le domaine des Web Apps. On parlait il y a peu (en début de mois) de l'acquisition d'une start-up de la Silicon Valley qui propose un éditeur de texte collaboratif accessible depuis internet intitulée Writely (voir le billet du 13.03.06).
AjaxWrite se présente comme une version Word accessible en ligne gratuitement développée sous la technologie Ajax.

Les intérêts de la solution sont :
  1. pas d'installation sur le poste client
  2. elle permet d'ouvrir et de sauvegarder les documents au format Word (le standard du marché). D'autres formats sont également supportés (rtf, pdf, txt, ...)
  3. une interface à l'identique des traitements de texte usuels : depuis le navigateur (Firefox uniquement aujourd'hui) on retrouve un environnement connu avec une barre de menu simplifiée
  4. rapidité d'exécution des tâches
  5. le plus : la possibilité de travailler sur plusieurs documents dans la même session (à chaque document correspond un onglet), les utilisateurs de Firefox ne seront pas dépaysés ; on aurait pu faire cependant l'économie de cette remarque puisque l'application ne peut être accessible que depuis Firefox (c'est dit plus haut !)
Toutefois, l'outil ne propose pas toutes les fonctionnalités (loin s'en faut) d'un traitement de texte usuel, d'ailleurs certaines ne sont pas encore disponibles : insertion d'images dans le corp du texte, formatage de l'impression notamment. La comparaison avec MS Word n'est pas d'actualité. Mais attention, ce n'est qu'un début et comme son concepteur l'annonce ("Bye Bye Microsoft Word, Hello ajaxWrite"), la suite MS Office a de nouveaux soucis à se faire.

On comprend vite l'intérêt de ce type d'application qui - pour celle-ci - ne demande aucun processus d'enregistrement préalable de la part des utilisateurs. L'accessibilité aux documents depuis n'importe quel poste connecté à internet, on y vient. D'ailleurs est-ce une nouveauté ? Non, d'autres s'y essaient déjà avec plus ou moins de bonheur :
  1. Writely (à suivre)
  2. gOFFICE (the free web office suite). Ne supporte que le format pdf
  3. ThinkFree (suite bureautique organisée autour d'un traitement de texte, tableur et outil de présentation)
  4. Writeboard (plutôt plateforme de travail collaboratif que traitement de texte)
  5. JotSpot Live (idem au précédent)
La question qu'on peut se poser (comme le note un des commentaires suite au billet paru dans TechCrunh) est : OK pour un usage grand public, mais qu'en est-il d'un usage en entreprise à l'image des applications business "ondemand" ? Problème de sécurisation des données produites et échangées, pas certain que les entreprises et organisations sortent du marché des applications installées en interne. Peut-être faudra t-il prévoir une suite offline (à suivre ...) ? Mais comme le note le commentaire : ceci ne peut être au final que bénéfique. A considérer que les grands éditeurs du marché devront revoir leur modèle économique et notamment leur structure de prix.

Source de l'info : TechCrunch

(A noter que les commentaires sont loin de partager l'enthousiasme du rédacteur de TechCrunch)



Rédigé par lamachineacafe le 29/03/2006 à 18:40 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :