l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café


Translation

Powered by Google

Online Information 2006

 




Ici Londres, la machine à café parle aux travailleurs du savoir et plus particulièrement ceux de l'information.

En direct de Online Information, l'évènement européen annuel qui regroupe les professionnels de l'information, voici les dernières nouvelles, annonces et rumeurs du secteur.




Tout juste sorti de chez Lexis Nexis Butterworths (LNB pour les initiés, il y en a !), aussitôt à la rédaction un scoop. Noël avant l'heure ! Jugez vous même : le responsable de la branche professionnelle décline l'innovation dans le domaine de l'information juridique et business et en profite au passage pour vanter un modèle vertueux de gestion de l'information (de la recherche au processus de transmission et de diffusion) dans lequel l'utilisateur est placé au centre de la démarche de production des outils et des flux. Et puisque nous sommes à Londres, on relèvera sans feindre la surprise les termes compétitivité et productivité matraqués par notre interlocuteur. Où il est question de plateforme globale d'organisation de l'information, de portail d'information de l'entreprise et de développement de connecteurs pour assurer une recherche dans divers environnements (les fichiers produits en interne, les données récupérées du web ouvert, les données clients et bien sur les bases de données fournies par les fournisseurs de contenus dont LNB sinon le monde en question ne serait pas vertueux). On pense très fort à Google Desktop et on retient l'accroche de notre conférencier : nous faisons remonter des informations validées, sans bruit.




Pour résumer, LNB change son "core business" et passe d'une activité de fournisseur de données à celui de fournisseur de services et d'applications intégrées. Pour vrai : notre interlocuteur semble accepter cette nouvelle qualification de "Application Service Provider".




C'est ce qu'on appelle un changement de paradigme !




Thank  you Mark for your cooperation.




Web 2.0 , même de ce côté-ci de la Manche, c'est hype ! Mais qu'en est-il de ses déclinaisons sur les contenus d'information professionnelle ?




Il est dit :



  1. que le secteur s'oriente vers une démocratisation de la diffusion temps réel avec le développement de la syndication de fils RSS
  2. que l'importance de la production collaborative de contenus sera croissante et que les éditeurs en ont saisi les enjeux. Pour preuve Reuters qui vient de se désengager de Factiva, aurait investi 7 millions de $ sur une startup US qui propose un agrégateur de weblogs (Pluk)

Par ailleurs, on assiste à une accélération de la numérisation des données et des contenus sous l'effet (à la fois d'une logique défensive par rapport à Google engagé dans un processus frénétique de numérisation de tous les contenus et de la volonté de ces éditeurs de miser sur des modèles économiques plus avantageux). Ceci n'est pas un scoop, mais le fait de le dire et de croiser cette donnée avec le développement des pratiques collaboratives permet de faire un focus circonstancié sur la question des droits de propriété intellectuelle. Soit dit en passant, point de Google sur Online Information.




Entendu sur le stand d'Euromonitor le concept de  softdata, soit des données à très forte valeur ajoutée sur les tendances de consommation qui sont la résultante de données démographiques extrapolées sur un durée déterminée pour produire des projections de tendance.




Off the record :



  1. ne pas manquer le roasted duck with a plum sauce que propose depuis des lustres le Wong Kei restaurant (41 - 43 Wardour St). Ils sont aussi aimables que les chinois que j'ai pu rencontrés à Hong Kong (c'est peu dire), mais leur canard n'est pas divin, il est royal. "God save the Ducks !"
  2. Special thanks to Severine for indian diner


Ludovic Bour / La machine à café / Livre from London





Rédigé par La machine à café le 30/11/2006 à 07:36 | Commentaires (0) | Permalien | Trackbacks (0)

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
 
Le GFII (Groupement Français de l'Industrie de l'Information) organise dans le cadre du groupe de travail "Intelligence économique et économie de la connaissance, outils et solutions d'accès à l'information" un séminaire dédié à l'identification de sources d'information dans un processus de veille.

L'émergence de nouvelles sources informelles nécessite en amont de toute action de veille d'effectuer une identification précise des ressources à surveiller et de développer ainsi la question du " sourcing ".



L'objet du séminaire sera de faire le point sur les différentes catégories de sources qui sont proposées, en fonction du type de veille recherchée. Trois exemples concrets d'applications d'intelligence économique sur des panels de sources distincts illustreront l'exposé introductif.





Au fait le sourcing, c'est quoi ? Le GFII le décrit comme l'ensemble des actions devant être entreprises afin d'identifier les sources de veille adaptées à des surveillances particulières. Une opération qui s'est complexifiée dans la mesure où de nombreuses sources nouvelles, comme les blogs ou les forums, représentent des gisements essentiels pour une meilleure compréhension des attentes des consommateurs, des clients et au-delà des citoyens.



Date : Lundi 23 octobre, 14h00-17h00
Lieu : CCIP - 27 avenue Friedland - 75008 PARIS




Pour consulter le programme et s'inscrire







Tags : sourcing veille
Rédigé par La machine à café le 09/10/2006 à 21:12 | Commentaires (0) | Permalien | Trackbacks (0)

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest


C'est la rentrée ... après l'heure !

Après 12 semaines d'inactivité rédactionnelle, Veille et Innovation reprend du service sous une nouvelle forme : nouvelle plate forme, nouvelles fonctionnalités, nouvelle charte graphique et nouveau titre.

Pourquoi la "Machine à café" ?

Parce qu'à l'expérience de la pause café (notamment celle du matin), j'ai réalisé combien le regroupement informel de compétences autour de la machine à café était - davantage qu'un acte convivial - essentiel à l'échange d'information entre personnes d'une même organisation. Beaucoup des idées qui ont présidé à la création de ce site m'ont été suggérées par des collègues autour d'un café noir sous la bienveillance de la ...

... Machine à café

Et puisque dans ce weblog, il est question d'intelligence collective, d'échange d'information et de veille, il me paraissait opportun d'adresser un clin d'oeil à la communauté des veilleurs et autres chercheurs de pépites informationnelles en leur suggérant de passer le matin par la case machine à café.

Pour l'anecdote : il y a quelques années de cela (le courrier électronique n'était pas encore),
un professionnel du fax mailing me proposait d'effectuer mes actions de prospection commerciale par fax vers les entreprises dans un créneau horaire compris entre 9 et 10:00 le matin. Pourquoi ? Parce que, d'après ce professionnel, dans les PME notamment, c'est l'heure à laquelle les employés et cadres se retrouvent devant la machine à café et que cette machine est souvent à proximité du fax et d'éviter au pire un classement vertical immédiat et au mieux de voir sa proposition circuler.

Donc un site différent par son graphisme et des fonctionnalités nouvelles que je vous proposerai le moment opportun. Déjà je vous invite à une nouvelle forme de navigation à l'intérieur de ce site, par mots clés (tags), d'autres suivront toujours avec l'idée de proscrire les gadgets qui fleurissent sur le Net (notamment dans sa version 2.0) sans toutefois répondre à un usage.

Quant au contenu, il reste ouvert à la discussion et aux ... commentaires.

A ce propos, pour des raisons techniques indépendantes de ma volonté, je n'ai pas pu récupérer l'ensemble des commentaires laissés sur Veille et Innovation

Enfin, il se peut que certains liens internes au site renvoient à Veille et Innovation (une reprise manuelle de tous les liens a été faite, mais l'erreur étant humaine, il se peut que des liens aient été oubliés ; "ne tirez pas sur l'éditeur !")  




Rédigé par La machine à café le 05/10/2006 à 21:26 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
I-expo 2006, c'est désormais du passé et le moins qu'on puisse dire c'est que le marché de l'information électronique professionnelle est en pleine mutation (voir à ce titre les billets suivants "le marché de l'IEP en 2005" et "le marché de l'information professionnelle")

Quelques éléments recueillis ici et là sur un stand, lors d'un atelier, une conférence, dans un couloir (après tout la veille c'est aussi savoir capter les messages de quelque nature qu'ils soient et savoir les rendre intelligibles !) :
  1. lors d'une conférence, un des intervenants a évoqué le secteur de la veille comme étant arrivé à maturité technologique, proposant une offre diversifiée et une tendance à la convergence des outils et des contenus
  2. l'intelligence économique définie en ces termes : veille, lobbying et défense du patrimoine économique
  3. une précision : le web invisible ne doit pas être réduit aux seules bases de données payantes accessibles sur abonnement, mais à toute information en ligne dont l'accès est assuré par une interface spécifique
  4. un intervenant a repris l'expression "information overload" pour la traduire par "infobésité" (son entreprise est d'origine québécoise, CQFD), j'en resterai au principe suivant : "trop d'information, tue l'information"
  5. la grosse tendance est à la transmission des données par flux RSS
  6. Digimind a réalisé un (nouveau) livre blanc sur Les blogs et fils RSS, des outils pour la veille stratégique
  7. Oseo, dans le cadre d'une offre Oséo Services proposée aux collectivités régionales, met en place des portails d'information économique, technique, juridique et sociale à destination des PME (3 régions ont déjà conclu un accord avec Oséo)
  8. il a pas mal été question de l'évaluation des coûts cachés de la recherche d'information et de retour sur investissement sur la mise en pace d'une solution de veille
Mention spéciale pour un nouvel ouvrage récemment édité par Dunod : Petit Manuel d'Intelligence Economique au quotidien. Guide pratique, vademecum et questionnaires d'autoévaluation sont proposés aux PME qui font , feront ou ont fait de l'intelligence économique parce que l'information, c'est l'affaire de tous ... 

Rédigé par ludovic bour le 01/09/2006 à 13:39 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest

I-expo 2006, c'est désormais du passé et le moins qu'on puisse dire c'est que le marché de l'information électronique professionnelle est en pleine mutation (voir à ce titre les billets suivants "le marché de l'IEP en 2005" et "le marché de l'information professionnelle

Quelques éléments recueillis ici et là sur un stand, lors d'un atelier, une conférence, dans un couloir (après tout la veille c'est aussi savoir capter les messages de quelque nature qu'ils soient et savoir les rendre intelligibles !) :
  1. lors d'une conférence, un des intervenants a évoqué le secteur de la veille comme étant arrivé à maturité technologique, proposant une offre diversifiée et une tendance à la convergence des outils et des contenus
  2. l'intelligence économique définie en ces termes : veille, lobbying et défense du patrimoine économique
  3. une précision : le web invisible ne doit pas être réduit aux seules bases de données payantes accessibles sur abonnement, mais à toute information en ligne dont l'accès est assuré par une interface spécifique
  4. un intervenant a repris l'expression "information overload" pour la traduire par "infobésité" (son entreprise est d'origine québécoise, CQFD), j'en resterai au principe suivant : "trop d'information, tue l'information"
  5. la grosse tendance est à la transmission des données par flux RSS
  6. Digimind a réalisé un (nouveau) livre blanc sur Les blogs et fils RSS, des outils pour la veille stratégique
  7. Oseo, dans le cadre d'une offre Oséo Services proposée aux collectivités régionales, met en place des portails d'information économique, technique, juridique et sociale à destination des PME (3 régions ont déjà conclu un accord avec Oséo)
  8. il a pas mal été question de l'évaluation des coûts cachés de la recherche d'information et de retour sur investissement sur la mise en pace d'une solution de veille
Mention spéciale pour un nouvel ouvrage récemment édité par Dunod : Petit Manuel d'Intelligence Economique au quotidien. Guide pratique, vademecum et questionnaires d'autoévaluation sont proposés aux PME qui font , feront ou ont fait de l'intelligence économique parce que l'information, c'est l'affaire de tous ...

Rédigé par la machine à café le 02/06/2006 à 21:41 | Commentaires (0) | Permalien | Trackbacks (0)

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
30/05/2006


Demain : 31 mai

C'est aussi l'ouverture d'i-expo (le salon de l'information numérique - veille et intelligence économique)

Et après demain : 1er juin. C'est aussi la date de cloture d'i-expo

Soit 2 bonnes raisons pour y faire un tour et si vous en cherchez une 3ème il y a quelques cocktails en vue histoire de croiser des professionnelsde l'information professionnelle et plus généralement des travailleursdu savoir.

J'y serai. Pour ceux qui ont dans l'idée d'échangerquelques propos avec moi, un indice : j'aurai mon badge d'accès dans lapoche droite de mon complet (vert pour le 31 et gris pour le 1er). Pourles autres, un résumé suivra dans Veille & Innovation.

consulter le billet "L'information numérique professionnelle et les nouveaux modes de diffusion"

Le site d'i-expo





Rédigé par la machine à café le 30/05/2006 à 23:04 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest










Question : qui se souvient du prix à acquitter pour obtenir le privilège d'utiliser le premier ordinateur de la marque Apple ?

Réponse : 666,66 dollars US. C'était en avril 1976 et il s'agissait du Apple I

Cela fait donc 30 ans que la firme de Cupertino (Apple Computer Inc. a été créé le 1er avril 1976) apporte sa contribution au développement de l'ordinateur individuel, voire au-delà avec les plate-formes de diffusion de données numériques audio-visuelles.

Pour commémorer l'anniversaire de cette sucess story à la mode californienne (il était une fois, deux adolescents au fond d'un garage ...), Engadget apporte sa contribution en refaisant l'histoire d'Apple à sa façon : le bon, le moins bon et le franchement mauvais à l'image de la saga qui depuis 30 ans connaît des cycles hauts et bas.

Qu'est ce qui fait que Apple soit devenu une représentation élevée au rang de mythe dans le domaine des technologies de l'information ? Est-ce sa capacité à jouer - à la différence de ses concurrents - sur deux tableaux : le matériel et le logiciel ? Toujours est-il que Apple a développé des standards qui aujourd'hui encore caractérisent l'ordinateur individuel, on citera à titre d'exemple l'interface graphique utilisateur.

Aujourd'hui, la marque Apple est une des marques les plus connues dans le monde (cf. le classement établi par brandchannel.com). Raison invoquée : la capacité de la firme à la pomme à produire et amener sur le marché des produits nouveaux et innovants. Apple est toujours à la pointe de l'innovation ce qui lui confère un capital sympathie très fort et pour mieux comprendre pourquoi la firme (qui a été la première a proposer des ordinateurs individuels déjà assemblés et non pas en kits) a fait de l'innovation une valeur partagée par l'ensemble de ses salariés, voici une interview (qui remonte à octobre 2004) du co-fondateur parue dans BusinessWeek intitulée "The Seed of Apple's Innovation"

Où l'innovation est entendue comme un état d'esprit très fortement orienté culture produit et donc marché.

30 years in Apple products : the good, the bad, and the ugly

On complétera ce billet avec ce site (non-officiel) qui retrace les grandes étapes de l'histoire de la marque : Histoire d'Apple (à ne pas manquer son musée qui permet une entrée dans le mythe par date, par famille de produits ou encore par produit, ainsi que l'une de premières pub de la marque Byte into an Apple pour ceux qui sont friands de jeux de mots). Attention, le site n'est plus mis à jour depuis juin 2002 : dommage, l'histoire de Apple elle ne s'arrête pas !

Tags : apple
Rédigé par la machine à café le 10/04/2006 à 19:55 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
16/03/2006


medium_documation.jpeg

Le rendez vous annuel de la gestion de contenu et du document, c'est Documation. Et Documation, c'est hier et aujourd'hui, soit les 15 et 16 mars au CNIT, Paris la Défense.

Vu, lu, entendu sur le salon :


  1. La mission de Google : "Organize the world's information and make it universally accessible and useful", les autres n'ont qu'à bien se tenir !
  2. Ce qui est tendance : les Desktop Search Engine (ou moteur de recherche d'entreprise), il est beaucoup question d'interfaçage de ces solutions avec des applications déjà existantes dans les entreprises (notamment de CRM ou base de données clients). Problème : comment assurer l'indexation de ces données hétérogènes ? Réponse : on parle beaucoup d'intégration et de développement de connecteurs (cf. le programme de partenariat Google - BearingPoint)
  3. Un bon nombre d'éditeurs de technologies de recherche d'information se lance dans la personnalisation (par groupe d'utilisateurs ou au niveau du poste de travail) des interfaces de recherche, avec des modules administrateurs de gestion des droits d'accès plus ou moins sophistiqués
  4. Il est aussi question de systèmes de gestion de contenu (CMS) en open source
  5. l'émergence de nouveaux concepts dont le Rich Internet Application (dans la tendance Web 2.0), de documents intelligents qui interagissent entre eux malgré des environnements de développement hétérogènes
  6. On parle aussi de rapprochements entre éditeurs de solutions (Autonomy - Verity, Oracle - Triplehop, Adobe - Macromedia, etc...). Faut-il y voir comme le souligne Veille magazine une tendance de fond qui marque le début d'une restructuration du marché des Search Appliances notamment ?
  7. Une certitude: Google est bien l'acteur de référence aujourd'hui (qui en doute encore ?) qui structure le marché des Search Appliances. Les éléments de différenciation de l'offre des éditeurs semblent être définis par rapport à l'offre Google. A croire que la concurrence se limite à Google. Il faut dire qu'avec un taux de pénétration supérieur à 80 % en France, les autres n'ont qu'a bien se tenir
  8. Enfin, Adobe (suite au rachat de Macromédia) travaille au développement d'un lecteur unique qui assurerait la convergence des fonctionnalités d'Acrobat Reader (lecture des fichiers PDF) et celles de Flash player pour la lecture des fichiers multimédia. Nom de code du projet : "Adobe Appolo"
Retrouvez le billet "Google et l'information professionnelle"

Rédigé par lamachineacafe le 16/03/2006 à 12:50 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest


medium_logo_forums_innov.jpg

Mi-décembre, Fançois Loos (Ministre délégué à l'Industrie) annonce le lancement d'une nouvelle initiative pour favoriser la rencontre entre projets de PME innovantes et financements :

Forums du financement de l'innovation et de la compétitivité

Il s'agit d'assurer une mise en relation - dans le cadre de réunions d'affaires, d'ateliers et de tables rondes - entre des entrepreneurs de PME innovantes et :

  1. leurs clients potentiels
  2. leurs partenaires financiers (business angels, capitaux-risqueurs, banques)
  3. leurs partenaires scientifiques et technologiques (centres de recherche et d'enseignement)
7 forums (ne sont concernés que les pôles de compétitivité à vocation "international") seront organisés sur 2006 et début 2007 avec l'appui des acteurs privés et publics au niveau national et local.

Plus d'information

Consulter le calendrier

Tags : innovation
Rédigé par lamachineacafe le 10/01/2006 à 12:50 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest


The Future of Web Apps

One-day conference focusing on the development technology you'll be using tomorrow


Pour tous ceux qui se demandent à quoi ressemblera le web de demain, voici une conférence qui ne manque pas d'éveiller l'intérêt.

Il y sera notamment question de débats autour des technologies Web 2.0 et des applications en ligne de nouvelle génération.

La conférence s'adresse aux entrepreneurs en quête de nouveaux modèles économiques ou de marchés à forte croissance, ainsi qu'aux développeurs d'applications basées sur l'internet. Les intervenants représentent les vedettes du moment (Delicious, Flickr, FeedBurner notamment) dans le domaine du web collaboratif.


Sivous voulez tout savoir sur les tendances qui émergent dans le développement des technologies web, c'est la conférence à ne pas manquer.
Mercredi 8 février 2006 (10:00 — 16:00)
Kensington Conference Centre
The Town Hall, Hornton St, London, W8 7NX

Tags : web 2.0
Rédigé par la machine à café le 28/12/2005 à 10:30 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
1 2 3
Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :