l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café


Translation

Powered by Google

 
Dans un billet récent il était question de la crise quant aux modalités de monétisation de l'accès à l'information en général (presse en particulier) avec la stagnation, voire la diminution des recettes publicitaires engrangées par les supports.

Si il est entendu que l'ensemble de l'offre d'espaces publicitaires (tout média confondu) disponible dépasse la demande d'achat des annonceurs, il faut cependant observer dans le détail les tendances de fond qui se dessinent dans le secteur de la publicité.

Pour illustrer le propos, voici une information déterminante relevée sur le marché britannique (l'un des plus importants en volume) : les dépenses d'achat d'espaces publicitaires en ligne viennent de dépasser(1) les dépenses affectées à la TV.
 
 


On savait la presse en grande difficulté, on sait maintenant que l'ensemble des média traditionnels (TV et radio inclus) n'échapperont pas au mouvement général qui voit un transfert massif des dépenses publicitaires vers le média Internet. Le développement de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) en France a passablement perturbé le modèle économique des acteurs historiques dans le paysage audiovisuel, mais on peut déjà penser que les enjeux sont ailleurs. Notamment sur la capacité de ces acteurs à envisager des offres multimedia matinées de média sociaux. Et ce sur ce point, je vous renvoie vers cette idée avancée dans un billet récent :

Dans les média traditionnels (TV et radio notamment), on peut se risquer à penser que les acteurs du service public ont tout intérêt à imaginer les modèles de demain, n'ayant pas à gérer la contrainte de la rentabilité du court terme. Alors que les autres acteurs se doivent d'imaginer le passage à d'autres modèles tout en s'assurant le niveau de revenus immédiats que leur assurent la vente d'espaces publicitaires.


Sur ce point précis, avantage certain à la BBC qui est engagée dans une "délinéarisation" de son offre de contenus ; soit la possibilité de mêler des contenus produits pour divers média (TV et radio en l'occurrence) dans des bouquets thématiques diffusés en ligne.

Pendant ce temps Google semble miser sur la croissance irrésistible du marché publicitaire sur les smartphones (voir l'interview de E. Schmidt CEO de Google)


________________________

Ressources

Internet overtakes television to become biggest advertising sector in the UK - Guardian .co.uk (30/09/09)

BBC to relaunch websites with focus on social media - Guardian.co.uk (29/09/09)

Pour suivre l'actualité des nouvelles modalités de diffusion de l'information, en temps réel : le Twitt de la Machine à café


(1) Chiffres à l'appui : Internet capte 23,5 % dépenses publicitaires quand la TV ne représente plus que 21,9%. A noter que sur les 23,5 % captés par internet, le segment du search advertising est le grand gagnant avec 60 % des sommes collectées.
 


Nouveau commentaire :

Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :