l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café


Translation

Powered by Google

  
C'est à se demander si il ne va pas falloir envisager rapidement la création de sous-rubriques à l'intérieur de la catégorie Google de ce site tant l'actualité du moteur de recherche est prolyxe.

On connaissait Google Desktop Search (moteur de recherche local qui propose la remontée de résultats à partir des informations stockées sur le disque dur de l'ordinateur quelque soit le type de fichiers). Puis vint la version 3 (il y a un mois) avec l'ajout de fonctionnalités permettant notamment l'échange et le partage de données avec d'autres utilisateurs du service, ainsi que la recherche sur plusieurs postes qui fonctionnent en réseau. Soit dit en passant, cette version 3 est loin de soulever l'euphorie chez les utilisateurs potentiels et plus particulièrement les entreprises qui hébergent sur les postes de travail des données réputées sensibles.

A ce titre, le Gartner Group a émis le 16 février dernier un avis d'alerte maximal sur l'échelle des risques en matière de sécurité informatique ("Manage Google's Desktop Search Now or Lock It Out") avec pour objectif d'émettre de sérieuses réserves sur les failles sécuritaires d'une telle application. De quoi donner des sueurs froides à tout responsable de la sécurité informatique dans les entreprises et organisations.
Il faut dire que la notion de confidentialité est quelque peu mise à mal lorsqu'on observe le process qui se cache derrière Google Desktop Search. Où il est fait état de données d'indexation du disque dur de l'utilisateur stockées sur les serveurs Google pour une durée de 30 jours. Bien que Google s'engage à crypter ces informations, il est difficilement acceptable pour l'entreprise de voir véhiculer en dehors de son réseau des informations dont les employés ne mesurent pas toujours le caractère sensible.

Recommandations émises par le Gartner Group : brider certaines fonctionnalités de l'application par l'intermédiaire d'un administrateur en charge de ces paramètres liés à la sécurité dans l'entreprise. Condition nécessaire : installer la version Google Desktop for Enterprise.

On ne fera que citer - à titre informatif - l'initiative récente prise par Oracle (un acteur de plus) de proposer une application concurrente de celle de Google : Oracle Secure Enterprise Search (en notant au passage qu'Oracle différencie son offre sur le critère de la sécurité). A suivre ...

Pour revenir à l'actualité Google, on peut dire que la firme de Mountain View a de la suite dans les idées (personne n'en doute aujourd'hui) et que sa stratégie se confirme à chaque nouvelle annonce (le scénario 4 envisagé dans le billet du 20.02.06 se vérifie).

Explication : un billet paru dans ZDNet du 4 mars dernier nous apprend que Google travaille au développement d'un service de stockage de données numériques illimité et accessible depuis n'importe quel poste de travail ou outil connecté à Internet. Où il est dit que tous les types de fichiers peuvent être hébergés sans limitation de taille (e-mails, historique de pages web visitées, images, bookmarks, etc ...).

Nom de code : GDrive

Pour faire simple : un utilisateur aura la possibilité d'accéder à un réseau universel depuis n'importe quelle plate-forme pour consulter, travailler et partager des documents et des données. Bref l'interopérabilité vue par Google.

Autre élément intéressant qui intervient en conclusion du billet : le modèle économique envisageable et les hypothèses émises par son auteur. La publicité (jugée peu probable), la fourniture d'un volume d'espace gratuit au-delà duquel l'utilisateur paie, la restitution de disques de sauvegarde des données suivant une fréquence et un montant à déterminer (peut-être mais n'y a t-il pas là un risque de donner des arguments aux futurs détracteurs pour remettre en cause la qualité du service et qui ne manqueraient pas de dire qu'il y a risque de perte des données, d'inaccessibilité au service).

En tout état de cause, le débat sur la confidentialité et la sécurisation des données qui passent par les serveurs de Google est loin d'être clos.

A suivre ...

Pour compléter l'info sur Google Desktop Search 3 (billet paru dans Silicon.fr)

Le communiqué de presse Oracle Secure Enterprise Search du 01 mars 06

Retrouvez tous les billets de ce site qui portent sur Google


Rédigé par La machine à café le 08/03/2006 à 21:25 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :