l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café


Translation

Powered by Google


Juste le temps de poster un billet "Google enfonce le clou ... avec un tableur " et voilà que le débat s'anime dans des termes plutôt manichéens.

Ce matin, Good Morning Silicon Valley revient sur l'annonce du début de semaine faite par Google sur le lancement de la phase test de son tableur en ligne.

Si la cause est entendue, nombre de chroniqueurs admettent que cet utilitaire (appelons-le ainsi) est destiné à un usage personnel (home office) et non pas professionnel. Ils sont, par ailleurs, unanimes pour reconnaître que l'outil présente de sérieuses lacunes de par ses fonctionnalités limitées. Il faut dire que la comparaison (des fonctions proposées) avec la référence du marché, penche clairement en faveur de l'application proposée par la firme de Redmond. Pour faire un raccourci : il n'y a pas photo !

Mais est-ce vraiment là l'objectif de Google (venir proposer une solution concurrente d'Excel) ? Pas sur ! Un billet paru dans Ars Technica avance une thèse pour le moins percutante. L'intitulé du billet est suffisamment explicite : "Google Office : it's about file formats, not MS Office". Où il est fait état de la motivation de Google de populariser (pour reprendre une terminologie familière du côté de Mountain View) un standard de format de documents accessibles depuis des applications web ; et l'on reparle d'interopérabilité et de Open Document format (ODF) : un format ouvert basé sur du XML pour le traitement de texte, les tableurs, bases de données et fichiers de présentation. Bref un format ouvert de fichiers et documents prêts à être consultés, partagés et édités depuis le net.

Mue par un enthousiasme communicatif et encore un peu naïf, je m'avance à dire : "Vous l'avez rêvé, Google l'a fait ..." et me souviens d'un commentaire de début d'année de T. Nitot dans son Standblog qui s'interrogeait - entre autre - sur l'évolution du marché des suites bureautiques en comparaison de ce qui se passe dans le domaine des navigateurs.

Je vous restitue - dans le texte - la conclusion du billet de Ars Technica :

"... An open standard for documents is everything Google wants. If DOC and XLS currently rule the day, they may rue the day that modestly robust ODF editing tools for word processing and spreadsheets are only a "feeling lucky" click away. And this is how ODF will become the default file format for Office 2010 or 2012. It's not whether or not you're using Word that matters to Google. It will be whether or not you're using ODF as a file format. The first step in taking away dependence on an application (or suite of applications) is to take away the things that make it proprietary"

Bon résumons :

  1. pour le traitement de texte Google développe autour de Writely, d'autres s'y intéressent aussi (AjaxWrite notamment, voir le billet "AjaxWrite ou les malheurs de Microsoft "),
  2. côté tableur, (suivre l'actualité de la semaine)
  3. pour la navigation sur le net on ne présente plus Firefox (tout est dit dans le billet "Internet Explorer ou Firefox " complété par "Firefox en environnement professionnel ")
  4. reste les outils de présentation graphique. On pense bien sur à Powerpoint. Et là on peut dire que l'avenir s'assombrit aussi du côté de Redmond, bien que Google n'ait pas - encore - fait d'annonces. Pour preuve, quelques start-up investissent le marché des outils de présentation en ligne (voir le billet suivant paru dans CNet blog)

Quelques commentaires et avis :

Google Spreadsheet beta doesn't quite add up (InformatioWeek)

Google Spreadsheet hands-on (the Cnet Blog)




Rédigé par la machine à café le 09/06/2006 à 19:11 | Commentaires (0) | Permalien | Trackbacks (0)

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :