l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café


Translation

Powered by Google

La Gendarmerie Nationale à l'heure du libre
 
Vous vous souvenez ? ...
"Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !"

avec le son

Et bien 64 ans plus tard, c'est au tour de la Gendarmerie Nationale de célébrer le "libre"

Explication de texte :

Le grand show de l'open source s'achève ce soir : Solutions LINUX.
Et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'actualité du logiciel libre est à metttre au tableau d'honneur du secteur des TIC toutes catégories confondues.

L'info : la Gendarmerie Nationale française vient d'annoncer qu'elle basculera d'ici 2013 quelques 70 000 ordinateurs (soit l'ensemble de son parc informatique) sous la suite Linux Ubuntu.

Les motifs avancés :
  1. se détacher de la dépendance des principaux éditeurs et optimiser l'évolution des applications
  2. acquérir un meilleur contrôle sur la sécurité des systèmes
  3. faire des gains substantiels (le chiffre de 7 millions d'euros est avancé) dans la gestion du parc
On ne peut évidemment pas s'empêcher de faire le lien avec la firme de Redmond (1) dont l'emblématique chef à plume vient de faire un passage remarqué à la Mairie de Paris. Ce qui a eu pour conséquence directe de relancer le débat sur la place grandissante du logiciel libre dans les administrations françaises.

On rappellera que l'initiative de la Gendarmerie Nationale ne relève pas d'un coup du sort pour Microsoft, mais d'une stratégie engagée ces dernières années de déploiement des outils réputés open source dans les administrations françaises.

Pour mémoire :
 
  • il y a 2 ans, les 70 000 postes de la Gendarmerie (voir l'info avaient été équipés du navigateur Firefox ainsi que l'outil de messagerie proposé par la fondation Mozilla (Thunderbird)
     
  • l'Assemblée Nationale a opté en mars 2007 pour la suite Linux
     
Enfin, il est intéressant de mettre en regard cette information avec la parution récente du rapport Attali qui entre autre propose de libérer la croissance (sic) en inscrivant dans la Décision 58 de "Promouvoir la concurrence entre logiciels propriétaires et logiciels libres". Notamment en réservant d'ici 2012 au profit du libre un objectif de 20 % des applications nouvellement développées ou installées dans le cadre des appels d'offres publics.

Le débat sur l'interopérabilité reprend de la vigueur et c'est tant mieux. Va t-on vers un Référentiel Général d'Interopérabilité ? Si tout ceci n'est pas de l'intelligence économique (quoiqu'il y est question de sécurité nationale), on dira alors que c'est de l'intelligence tout court.

A suivre ...

_____________________________________

Ressources :

l'info de PCInpact

A lire le Guide pratique d'usage des logiciels libres dans les administrations pour tous ceux qui dans les administrations (et les autres) se posent des questions sur les logiciels libres

La rubrique Open source de ce site



(1) Jusqu'alors les PC de la Gendarmerie Nationale sont équipés de l'OS Windows


Rédigé par ludovic bour le 31/01/2008 à 22:08 | Commentaires (0) | Permalien | Trackbacks (0)

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :