l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café


Translation

Powered by Google

Le datamining appliqué aux réseaux sociaux pour l'élaboration de modèles prédictifs
 
En plein débat sur la question du droit à l'oubli et du maintien de la vie privée sur internet, il convient de s'interroger sur une tendance qui émerge quant aux enjeux de l'analyse qui se structure autour des réseaux sociaux.

Alors que le débat sur la vie privée est focalisé sur la sécurisation des espaces vis à vis des intrusions extérieures, il convient d'ouvrir le champ de l'analyse au risque inhérent à l'appartenance affichée (celle-ci) aux communautés. La construction d'un réseau relationnel est tout autant porteur de sens que la nature des informations contenues dans un profil.

La connexion à d'autres individus relève d'un acte volontaire qui répond à un principe simple : qui se ressemble s'assemble ! Le fait d'appartenir à des réseaux relationnels selon des affinités proches et des centres d'intérêts partagés est en soi porteur de sens. Nul besoin d'entrer dans l'intimité d'un individu en particulier pour en faire un profilage plus ou moins précis et au final deviner ses intentions diverses et variées. C'est en substance ce que se propose d'appliquer certains acteurs du datamining en matière d'extraction de données depuis des corpus constitués autour des réseaux sociaux. Il s'agit d'établir les corrélations à partir des interactions sociales entre les individus appartenant à ces réseaux.

Bienvenu dans le monde de la social intelligence !
 
Les informations sensibles peuvent être déduites de la liste des personnes avec qui les individus et les groupes sont connectés. Il ne s'agit pas dès lors de construire l'ADN de l'individu, mais de prédire des comportements. Les professionnels du marketing l'ont bien compris et sont pour beaucoup déjà entrés dans une nouvelle approche de l'analyse : le reality mining qui permet d'identifier et analyser des schémas d’interactions sociales entre des entités pour prévoir des tendances sur le comportement d'achat et de consommation de ces entités. Soit un modèle dynamique de l'analyse des comportements sociaux pour prédire des schémas à venir.

En matière d'intelligence, demain appartient aux modèles prédictifs.

Autant dire que les services et agences de renseignement suivent de près les évolutions sur ce sujet.

Big Brother is watching you ! mais vous ne le saviez pas...

____________________

Ressources associées :

Reality mining - Sandy Pentland is using data gathered by cell phones to learn about human behavior - in Technology review april 2008

Project ‘Gaydar’ - At MIT, an experiment identifies which students are gay, raising new questions about online privacy

Your privacy is no laughing matter. Go to InsideGoogle.com and watch Times Square video : don't be evil ! - in Boston Globe september 2009

NB. Dans la même veine, on mentionnera le programme Google flu trends pour dresser une estimation en temps réel de la propagation du virus de la grippe sur la base des requêtes effectuées. Le principe repose sur une corrélation constatée entre le nombre de requêtes effectuées sur des termes liés à la grippe et le nombre de personnes qui présentent les symptômes de la grippe.


Rédigé par ludovic bour le 12/09/2010 à 21:52 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest

Nouveau commentaire :

Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :