l'information circule dans l'entreprise, je l'ai souvent croisée devant la ... machine à café


Translation

Powered by Google

L'information vient du New York Times. Où il est fait état de négociations engagées par Google avec le fournisseur d'accès à Internet et opérateur Verizon afin d'obtenir que ses contenus soient distribués prioritairement aux internautes par ce dernier.

Bien que l'information ait été démentie par Google, on ne peut s'empêcher de reprendre "l'hypothèse" du NYT et d'en analyser les conséquences pour l'écosystème informationnel.

Le principe de neutralité du web - sans cesse réaffirmé - veut que quel que soit le contenu et l'émetteur qui en est à l'origine, la vitesse de transmission des données sur le réseau (indépendamment des serveurs à l'émission et à la réception) est la même. Derrière ce principe de neutralité : il s'agissait dès l'origine du web de garantir le trafic des données sans caractère discriminatoire quant à la source émettrice, le destinataire ainsi que le contenu ; et assurer de la sorte un accès universel à l'information. On comprend mieux la réaction immédiate de Google qui se défend de vouloir contrevenir à ce principe de neutralité quand on relit le code génétique de la firme de Mountain View contenu dans le Google's Mission statement(1).

Maintenant si on extrait l'hypothèse de toute référence réglementaire, force est de constater que la somme des enjeux qui président à une remise en cause (partielle ou  totale) de ce principe lui est aujourd'hui supérieure. Les enjeux sont de nature économique et donnent un relief nouveau au débat. Ils impactent l'ensemble des acteurs de la chaîne de production et de diffusion des données sur le net (producteurs de contenus, fournisseurs des tuyaux, opérateurs télécom) et remettent en perspective la question de la monétisation des contenus et services délivrés en ligne, soit l'émergence de nouveaux modèles économiques de diffusion d'information.

Il est probable qu'à terme (si ce n'est déjà le cas !), des producteurs de contenus et des fournisseurs d'accès, des opérateurs aient un intérêt commun à proposer des services d'information réputés non dégradés. En d'autres termes, on assisterait à un l'émergence d'un Internet à deux vitesses avec la co-existence de services premium destinés à des consommateurs qui accepteraient de supporter un surcoût pour accéder de façon optimale à ces services versus des services dégradés dont la qualité de la distribution serait soumise à la bonne volonté des fournisseurs d'accès.  



_____________
Ressources

Google and Verizon Near Deal on Web Pay Tiers - NYTimes.

De l'évolution des services d'information professionnelle : quelques pistes et des ... incertitudes

Les nouveaux modèles économiques de l'information professionnelle à l'ère du numérique (i-expo 2009) - la conférence vidéo

(1) "Organize the world's information and make it universally accessible and useful"

Rédigé par ludovic bour le 11/08/2010 à 21:28 | Commentaires (0) | Permalien | Trackbacks (0)

Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Furl Y! Technorati Viadeo Pinterest
Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Add to Netvibes

Abonnement Bloglines

Add to Google

/a_la_une

Subscribe in NewsGator Online



Vous n'utilisez pas d'agrégateur de flux RSS Vous pouvez recevoir - dès parution - les billets de ce weblog sur votre outil de messagerie en vous inscrivant ci-dessous


entrez votre adresse e-mail :