Rescapée du «Lamoricière», Maguy Courau Dumond est décédée


La vieillesse est un naufrage auquel nul n'échappe... Maguy Courau Dumond nous a quitté, à l'âge de 101 ans.
L'Ancre de Marine rend hommage à une femme d'exception, dont le courage et la lucidité ont fait l'admiration de tous ceux qui l'ont rencontré. Mme Courau Dumond est l'auteur du récit racontant le naufrage du paquebot français Lamoricière, dont elle fut l'une des rescapées.



Le drame du "Titanic" français

Le 9 janvier 1942, en pleine tempête, un paquebot sombre, intact, la machine noyée, après avoir tenté de porter assistance à un cargo en perdition. Le naufrage fait près de 300 morts. Puis, un voile d'oubli tombe sur ce drame, masqué par les horreurs d'une guerre mondiale en pleine fureur.
Un témoignage, poignant : celui d'une jeune femme rescapée, après avoir passé des heures sur un radeau balayé par les vagues. Maguy Courau Dumond livre à chaud le récit détaillé du drame où son mari, Jacques, a trouvé la mort : son corps sera retrouvé, des semaines plus tard, sur les côtes espagnoles.

La mort ici erre

Aujourd'hui l'intérêt renait pour cette tragédie, l'une des plus graves catastrophes maritimes que la France ait connu. L'association French Lines se consacre à faire vivre la mémoire des grandes compagnies maritimes organise forums, conférences autour du naufrage du Lamoricière, dont le grand poète Max Pol Fouchet interprète ainsi le nom : la mort ici erre...
En 2008, grâce à la prouesse d'une équipe de plongeurs venue d'Italie, l'épave du paquebot, au prix d'efforts exceptionnels a été retrouvée et photographiée à plus de 150 mètres de profondeur. Un exploit technique et sportif qui ramena des fonds obscurs de bouleversantes images.

Un drame moral, immortalisé par la littérature

Rescapée du «Lamoricière», Maguy Courau Dumond est décédée

Sous la plume d'un immense écrivain français, Edouard Peisson, le drame oublié du Lamoricière a donné naissance aux plus belles pages de notre littérature maritime, pages traduites dans toutes les langues.
Face au danger de la tempête établie, un commandant de paquebot a t il le droit de risquer la vie des passagers en portant secours à l'équipage d'un cargo ? Ou se trouve son devoir ?
« Dieu te juge » répond Edouard Peisson, qui donne ce titre à l'un des livres de la trilogie romanesque écrite autour de la transposition du drame du Lamoricière. Dieu, mais les hommes ?
L'écrivain a parfaitement saisi la portée de ce drame moral, dont il fait la trame d'un chef d'œuvre littéraire.

Documents et bibliographie

Voir :
Le Naufrage du Lamoriciere, par Maguy Courau Dumond
Capitaines de la Route de New York, par Edouard Peisson

Vidéo :
Le témoignage de Mme Courau Dumond, à l'âge de 97 ans