Soyez ravis par vos enfants!

Les courses au supermarché

ou comment gérer l'ingérable....

Les bambins aiment viscéralement nous aider à faire les courses. Mais le problème c'est qu'ils ne veulent pas forcément mettre dans le caddy ce que nous voudrions acheter.... Au fil des courses, nous avons tentés avec ma fille de trouver des solutions qui puissent satisfaire tout le monde.


Le caddy

La plupart des supermarchés proposent des caddys avec un siège pour enfant. Longtemps j'ai considéré que c'était indispensable... jusqu'au jour où je n'ai pas pu avoir de caddy avec un siège. Nous voilà dionc embarquées avec un caddy sans siège. Je mets Cassandra dans le caddy et lui demande de s'asseoir. Elle obtempère avec plus ou moins de bonne volonté, je roule donc doucement pour lui éviter trop de secousses quand elle est debout. Au fur et à mesure que le caddy se remplit, elle explore les paquets, les packs d'eau elle s'assoit dessus, siège juste à sa taille ! Cela permet de passer un bon moment et de faire une grande partie des courses en toute sérénité. Alors que dans le siège elle tend les mains et happe au passage tout ce qu'elle peut toucher.
Essayez donc ma tactique et vous m'en direz des nouvelles.

Quand bambin veut marcher....

Un jour, vous mettez votre bambine dans le caddy comme d'habitude... et là c'est le drame... elle ne veut pas, se met à protester vigoureusement et vous dit, je veux marcher....
Bon alors la 1ere fois, vous vous dites, allez tentons l'experience !
Tres vite vous apprendrez à vous organiser. Votre bambine veut mettre des choses dans le caddy ? Et bien indiquez lui tout simplement les choses que vous voulez acheter. Elle tient à mettre un article que vous ne voulez pas ? Plutot que d'aller jusqu'a la crise inévitable, laissez la faire, et discretement quand elle regarde ailleurs vous les enlevez.
Un conseil d'amie, si vous ne voulez pas acheter de livres ou de jouets, une règle bien simple : ne passez pas dans le rayon, vous évitez ainsi toute tentation. Avant que l'enfant ne sache aller au rayon vous en avez pour un petit moment de répit....
Si vous passez dans le rayon ou si l'enfant a trouvé, là il faut parfois négocier. Vous annoncez la couleur tout de suite, "je veux bien mais tu ne prends qu'un livre, alors choisis lequel" ; et là vous laissez faire, elle a le droit de choisir toute seule. Elle prend un livre non adapté à son age, pas grave, vous saurez le ressortir le moment voulu du placard.

La crise éclate ?

Qui n'a jamais vu un enfant se mettre à hurler dans un supermarché ? Bien des parents ont des comportements que je qualifie de nocifs. "Arretes toi immediatement de pleurer, tout le monde te regarde !", "arrêtes toi sinon c'est une claque !", "tu es horrible je ne te ramènerai plus jamais !"
Que ces paroles font mal à entendre... alros si moi j'ai mal, que dire de l'enfant à qui elles s'adressent...
Ma fille n'a pas échappé à la crise, et ce malgré tous mes efforts cités pour que la ballade au supermarché se passe au mieux. Ma réaction ?
Tout d'abord si elle pleure à cause d'un conflit entre nous deux (une fois elle voulait absolument prendre une poupée plsu grosse qu'elle qui coutait une fortune), je lui explique qu'elle a le droit de ne pas être d'accord avec ma décision de ne pas acheter ce qu'elle veut, et donc elle a le droit d'exprimer sa colère.... là elle crie encore plus fort. Evidemment les regards convergent vers nous. J'ai même eu droit une fois à un "une bonne claque et cela l'aidera"... j'étais trop prise par ma bambine pour réagir et je le regrette aujourd'hui, j'ai perdu ce jour là une bonne occasion de dire ce que je pensais.
Donc je la laisse exprimer sa colère tout en la regardant, et éventuellement en la prenant dans mes bras, mais c'est plus rare en général elle ne veut pas. Puis je lui demande si elle veut choisir autre chose, ou si elle a besoin de quelquechose, boire ou téter.
En général au bout d'un moment elle vient dans mes bras chercher le calin du reconfort, mais elle a sa fierté, et elle attend que je lui propose ; le tout étant de trouver le bon moment, si c'est trop tot, la crise peut décupler.

Les courses avec un bambin : un plaisir ?

Oui décidément et franchement oui. Si on le veut vraiment, cela peut en être un. Certes il faut que notre niveau de tolérance soit à son top, sinon ce pourrait être l'enfer... Les jours où mon niveau de tolérance est au plus bas, je reporte les courses, ou bien je m'arrange pur les faire avant de rentrer histoire que ma bambine ne voit pas et ne soit pas frustrée ou en colère pour ne pas être venue avec moi ; ou alors je me fais livrer via internet...

Rédigé par Victorine le Vendredi 1 Août 2003 à 00:00 | Lu 3596 fois