Le blog de Pierre PASCALLON

LE BLOG de Pierre PASCALLON

22/03/2014 - 11:31

V- l' A.P.D.A.

DE L'EAU VRAIMENT DE L'EAU A CLERMONT FERRAND

Par Pierre PASCALLON

Les notes de l'A.P.D.A. (Association pour la Promotion et le développement de l'Auvergne)
14 rue Prévote
63000 CLERMONT FERRAND
tél :06 45 262 071

NUMERO 2 : MARS 2014


"CLERMONT FERRAND CAPITALE DE L'AUVERGNE" ET "L'AUVERGNE CHATEAU D'EAU DE LA FRANCE"

On s'attend à rappeler ce thème, si souvent repris, à ce que l'eau soit omniprésente dans notre dans notre Capitale Régionale.

Ce n'est pourtant pas le cas, en tout cas à première vue. Pas de fleuve en effet à CLERMONT FERRAND, comme à LYON, BORDEAUX par exemple. Et c'est une véritable lacune, tant on voit, sur les deux exemples cités à l'instant, combien un fleuve donne de vie, combien l'aménagement des berges d'un fleuve, c'est patent à LYON comme à BORDEAUX, a véritablement le don de "bonifier" , "transformer"la ville.
Et on voit difficilement comment il pourrait être remédié à ce manque qui semble à lui seul condamner CLERMONT FERRAND à ne pas être une grande ville, à n'être jamis demain jamais une grande ville, s'il faut en croire , et il faut le croire ?, la notation d'Henry MONNIER : "C'est une remarque bien digne d'attention que les grand fleuves passent généralement au pied des grandes villes".

J'avais, lorsque j'étais Maire d'ISSOIRES, présenté un grand projet de déviation de l'ALLIER pour l'amener au centre ville, place de la République. Mail il est vrai que j'avais présenté ce projet un 1er Avril !!

A défaut de grand fleuve les Clermontois doivent se contenter de rivières, et de petites rivières, qu'on ne voit plus pour l'essentiel, qu'il s'agisse de la Tiretaine, de l'Artière et du Bédat le "tiercé" des rivières péri-urbaines, de l'agglomération Clermontoise qui font partie de son décors et de son patrimoine.

On peut se réjouir ici de l'intérêt renouvelé ces dernières années pour ces trois principales rivières de l'agglomération Clermontoise, avec un objectif commun : remettre à l'air libre autant que faire se peut ces cours d'eau et les valoriser.

On est particulièrement avancé on le sait sur cette perspective, et on restera à lui, sur le petit cours d'eau sans doute, le plus emblématique de la capitale régionale, tant son histoire est étroitement liée en particulier à celle de MICHELIN : on veut parler, on l'aura compris, de la TIRETAINE, qui dévale depuis sa source officielle à la Font de l'Arbre, la Faille de Limagne (à Royat) pour rejoindre Clermont et se scinder en fait en deux à Chamalières, au "Partidou" de St Victor. Une Tiretaine "Sud" qui contourne Clermont par Rabanesse et va rejoindre l'Artière près d'Aubière, et une Tiretaine "Nord" qui fonce vers Clermont. Du côté de la Tiretaine "Sud", on le sait, on réfléchit aujourd'hui, à retrouver le quartier de la place de Regensburg des années 60, avec des pavillons tranquilles, des allées, des jardins, et la Tiretaine à l'air libre, avec un square, des bancs et des bassins en guise d'étang... Du côté de la Tiretaine Nord, si le cours d'eau est désormais particulièrement mis en valeur au niveau de l'usine des Carmes, on réfléchit, au niveau de l'usine de Cataroux et des pistes, à la remise à l'air libre du cours d'eau et de la valoriser dans un projet d'ensemble. Il y a du "boulot", on le voit, mais tout cela est indispensable et passionnant.

CLERMONT FERRAND est "Dieu Merci", beaucoup plus gâtée en matière de fontaine : la ville a en effet plus de 50 fontaines que l'on peut admirer avec la "route des fontaines", visite guidée par "l"Office du Tourisme durant l'été permettant d'admirer les plus célèbres : La Fontaine d'Amboise en particulier désormais sur la place de la Poterne.

On peut, on doit néanmoins, envisager encore quelques fontaines supplémentaires, notamment et surtout avenue de la Républiques sur l'esplanade, à gauche, après le Centre Diocésain dans la direction de Montferrand, en s'inspirant des fontaines de la Cité des Sciences et de l'Industrie "fontaine turbulentes à godets" ou (et) "La Géode à l'entrée de la Cité.

Il nous faut surtout des jets d'eau supplémentaires. A dire vrai, deux grands jets d'eau supplémentaires sur le modèle du jet d'eau de Genève : l'un place des salins, place du 1er Mai.

Alors oui, avec tous ces efforts "autour de l'eau", ils sont indispensables, et on aura vraiment bien travaillé à rendre Clermont-Ferrand demain plus belle et plus attractive.



Pierre PASCALLON

V- l' A.P.D.A.