Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

IL Y A DIX ANS - DNS News n°171-172 – Juillet – août 2012



Le marché des noms de domaine se porte-t-il toujours bien ?

Last but not least, le marché : un rapport de Sedo nous indique que le Second Marché s’est plutôt mal porté au 2e trimestre 2012, provoquant une chute de 29% du chiffre d’affaires du courtier (31). Sedo fait cependant état d’une certaine stabilité des « cours », ses préoccupations concernant plutôt le parking, dont le chiffre d’affaires s’effondre au 1er semestre. Dès lors, l’impératif est de fluidifier le Second Marché pour multiplier le nombre des transactions ; on s’explique ainsi les efforts pour développer le segment « Buy Now » et le lancement par NameMedia d’un service d’achats de noms de domaine sur le Second marché à prix discounts. A noter le lancement par Sedo toujours d’un service « Domain Value Indicators » (32) permettant aux acquéreurs potentiels de situer la valeur d’un nom de domaine (et aux vendeurs de ne pas trop rêver…).
La Domain Name Industry Brief de Verisign, portant sur le 1er trimestre 2012, montre une reprise des nouveaux enregistrements par rapport aux 4 trimestres précédents (33) faisant passer à plus de 233 millions le nombre total de noms de domaine déposés dans le monde. Mais l’entreprise explique aussi un taux de renouvellement plus bas qu’à l’accoutumée par l’impact des mesures prises par Google contre les sites de « parking » (34). Google n’est pas mentionnée en tant que telle, mais quel autre acteur pourrait à lui seul provoquer une baisse du taux de renouvellement du .COM ? Un lien de dépendance très puissant existe donc entre la santé du COM (et des autres TLDs) et les politiques du géant en matière d’algorithmes de recherche. Si le COM n’est pas spécifiquement visé – ce sont les sites web « à faible trafic » qui sont mentionnés – les positions prises par le moteur à l’égard de tel ou tel usage peuvent aujourd’hui stimuler ou réprimer l’usage en question. Un pouvoir considérable à l’heure de la « société de l’information ».
Reprenant les chiffres de Verisign, un analyste s’est plu (35) à extrapoler la progression actuelle du marché (environ 17 millions de noms de domaine de plus chaque année) en croisant ces estimations avec l’arrivée des nouveaux TLDs. Cette approche « macroéconomique » permet selon lui de situer la capacité d’absorbsion par le marché des nouveaux TLDs ou, a contrario, de situer le niveau que le marché devrait atteindre pour que tous les projets aient l’espoir de survivre. La conclusion ne nous apprend pas grand-chose : tous les projets ne survivront pas ; mais cette méthode quantitative ne manque pas d’intérêt.
Dans un autre registre, sans jeu de mots, la Royal Bank of Canada publie ces jours-ci un rapport (36) préconisant l’acquisition de titres de sociétés pouvant profiter à plein de l’ouverture de ces nombreux nouveaux marchés. Ici l’optimisme est de rigueur, les estimations portant à 10 millions de noms le niveau espéré après 7 (SEPT) ans d’activité et valorisant un tel registre à 260 millions de $. L’astucieux financier s’en sort en ne considérant que les registres, pas les TLDs : et quoi de plus logique qu’un registre à 10 millions de noms s’il gère 10 TLDs à 1 million de noms chacun, ou 100 TLDs à 100 000 noms chacun ? Les banquiers sont des poètes, cela ne se sait pas assez...

(31) Sedo sales down 29% in Q2 compared to last year
http://domainnamewire.com/2012/07/30/sedo-sales-down-29-in-q2-compared-to-last-year/
(32) New Domain Value Indicators tool gives insight into valueBuyers reach a faster decision by viewing quantitative statistics via any domain’s offer page
https://sedo.com/us/news/3072/New-Domain-Value-Indicators-tool-gives-insight-into-value/
(33) Internet Grows to More Than 233 Million Domain Names in the First Quarter of 2012
http://www.verisigninc.com/en_US/news-events/press-room/articles/index.xhtml?artLink=aHR0cHM6Ly9wcmVzcy52ZXJpc2lnbi5jb20vZWFzeWlyL2N1c3RvbXJlbC5kbz9lYXN5aXJpZD1BRkMwRkYwREI1QzU2MEQzO3ZlcnNpb249bGl2ZTtwcmlkPTkwODkyOTtyZWxlYXNlanNwPWN1c3RvbV85Nw%3D%3D
(34) VeriSign blames domain monetization for lower renewal rate
http://domainnamewire.com/2012/07/26/verisign-blames-domain-monetization-for-lower-renewal-rate/
(35) With The Domain Space Only Growing By 17 Million A Year, Where Will All The Registrations For New gTLD’s Come From?
http://www.thedomains.com/2012/07/12/with-the-domain-space-only-growing-by-17-million-a-year-where-will-all-the-registrations-for-new-gtlds-come-from/
(36) Say .anything – Opening Up the gTLD Landscape
Examining the potential value the new Gtld initiative creates for DMD and WWWW
https://rbcnew.bluematrix.com/docs/pdf/b4a12ee4-90f0-44b0-84ed-bf7bba042781.pdf


Samedi 27 Août 2022
Loic Damilaville
Lu 12 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°