Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

VIE DES EXTENSIONS - Juillet-août 2022




AMAZON : les gouvernements de la région amazonienne ont profité de la réunion ICANN 74 pour rappeler haut et fort qu’ils ne reconnaissaient pas la délégation du .AMAZON à la société états-unienne homonyme. Ils dénoncent un processus biaisé et ne respectant pas l’approche « multi-stakeholders » censée être en vigueur à l’ICANN. Faute de pouvoir récupérer le TLD, ces gouvernements s’efforcent peut-être de convaincre Amazon qu’elle ne peut pas exploiter son .BRAND sans danger – risquant de le perdre un jour. Mais peut-être cherchent-ils aussi simplement à obtenir un « dédommagement » substanciel.
(1) Amazon governments not playing ball with Amazon’s .amazon
https://domainincite.com/27946-amazon-governments-not-playing-ball-with-amazons-amazon

AU (Australie) : les titulaires de .COM.AU, .NET.AU etc. ont jusqu’au 20 septembre pour préempter leurs .AU, mais à la fin août 200 000 noms seulement sur les 3,7 millions déposés avaient été « protégés » en .AU (1). La période estivale n’aide sans doute pas ; il faut s’attendre à un mois de septembre assez dense. Le rapport d’auDA pour le 2e trimestre 2022 montre un registre développant de nombreux projets – une renaissance après des années difficiles au point de vue de sa gouvernance.
(1) Adoption light with four weeks to .au’s 2LD deadline
https://domainincite.com/28171-adoption-light-with-four-weeks-to-aus-2ld-deadline
(2) auDA Quarterly Report Q2 2022
https://assets.auda.org.au/a/2022-08/auda_quarterly_report_q2_2022.pdf

CN (Chine) : Verisign a indiqué à l’ICANN qu’elle allait mettre en place des mesures plus exigeantes à l’égard des titulaires de .COM situés en Chine, afin de se mettre en conformité avec la loi chinoise. Les titulaires ne s’étant pas correctement identifiés et n’ayant pas mis à jour leurs données perdront leurs .COM. Verisign assure que cela ne concerne qu’un « faible pourcentage » des noms détenus par des Chinois, mais la nouvelle intervient malgré tout à un mauvais moment pour l’extension en ralentissement depuis le début 2022.
(1) Verisign to crack down on Chinese domains
https://domainincite.com/28132-verisign-to-crack-down-on-chinese-domains

COM : la Verisign Industry Brief publiée en juillet et les documents officiels de Verisign (société cotée en bourse) annonçaient une croissance persistante, bien que de plus en plus modeste, du .COM au 1er trimestre 2022. Mais les experts ayant accès aux données de la zone du .COM ont détecté une baisse de 500 000 noms environ au 2e trimestre 2022 (1). Ceci n’a rien d’étonnant si l’on considère qu’actuellement le .COM conjugue plusieurs facteurs influençant négativement ses performances. D’une part, le « retour à la normale » sur les créations après les niveaux excpetionnels de 2021 ; d’autre part, l’impact inévitable, même si difficile à évaluer, de la hausse de tarif de 1er septembre 2021, qui pèse sur les créations mais aussi sur les renouvellements ; la perspective de nouvelles hausse en septembre 2022 (2) et février 2023 (3), qui n’arrange rien ; la conjoncture internationale enfin, qui peut restreindre le développement de certains marchés (la Russie au premier chef) tout en suscitant des incertitudes pour l’avenir. La croissance du .COM, qui était presque devenue un élément intangible du « paysage » du amrché des noms de domaine, est donc apparemment en voie de se tarir, illustrant l’adage que « les arbres ne montent pas jusqu’au ciel ». La stratégie de Verisign est apparemment de protéger ses marges en augmentant ses tarifs face à la baisse de son stock, l’augmentation des tarifs ne faisant que peser encore plus sur ledit stock.
(1) Verisign’s domain base fell last quarter. Is it peak .com?
https://domainnamewire.com/2022/07/25/verisigns-domain-base-fell-last-quarter-is-it-peak-com/
(2) Com prices increase at the end of next month
https://domainnamewire.com/2022/07/27/com-prices-increase-at-the-end-of-next-mnth/
(3) Verisign announces ANOTHER price increase as regs slide
https://domainincite.com/28051-verisign-announces-another-price-increase-as-regs-slide

CZ (Rép. Tchèque): le CZNIC annonce que les utilisateurs de son service d’identité digitale mojeID peuvent à present avoir accès à des portails de services publics dans d’autres pays européens.
(1) mojeID users now have access to public service web portals in most European countries
https://www.nic.cz/page/4327/mojeid-users-now-have-access-to-public-service-web-portals-in-most-european-countries/

DE (Allemagne) : le DENIC a publié son rapport 2021 (1). Il constate que le .DE a dépassé les 17 millions, porté par la « tendance continue à la digitalisation ». La répartition géographique des noms met en évidence leur concentration dans différentes zones urbaines, mais aussi le décalage persistant dans le développement numérique entre les régions de l’ancienne Allemagne de l’Ouest et ceux de l’ancienne Allemagne de l’Est. Trente ans après la réunification, les deux Allemagnes semblent toujours vivre sur un tempo différent.
(1) 2021 DENIC Domain Statistics
https://www.denic.de/en/whats-new/news/article/2021-denic-domain-statistics/

DK (Danemark): le DK Hostmaster a annoncé une augmentation de tarif concernant un service peu courant parmi les registres: celui de la suppression d’un nom. Ce service méconnu, jusqu’à présent facturé 60 couronnes danoises (8 euros), passera à 70 couronnes danoises (9,4 euros) à compter du 19 septembre.
(1) DK Hostmaster regulates the fee for cancellation of .dk domain names
https://www.dk-hostmaster.dk/en/news/dk-hostmaster-regulates-fee-cancellation-dk-domain-names

EU (UE): ayant été renouvelé dans ses fonctions de registre du .EU, EURID a signé un nouveau contrat avec l’UE (1) et fait évoluer ses conditions générales de vente (2). Le Rapport annuel 2021 du registre indique que le .EU a crû de 0,9%, ce qui est de mon point de vue assez loin d’être aussi “healthy” que le prétend le communiqué officiel. C’est plutôt inespéré compte-tenu des 81 000 .EU supprimés à la suite du Brexit. Le Portugal est le pays le plus dynamique sous .EU en 2021, et il le reste encore à ce jour (4). EURID a enfin posé sur la table une proposition visant à mieux protéger les marques contenant des noms géographiques, pouvant peut-être aussi correspondre aux Appellations d’origine contrôlée françaises (5).
(1) EURid Signs New Contract for EU
https://www.internetnews.me/2022/06/21/eurid-signs-new-contract-for-eu/
(2) Changes to EURid`s Terms and Conditions
https://eurid.eu/en/news/new-terms-and-conditions/
(3) EURid's 2021 Annual Report shows a healthy 0.9% portfolio growth
https://eurid.eu/en/news/eurid-2021-annual-report/
(4) Portugal leads domain name registration growth in Q2, EURid reports
https://eurid.eu/en/news/q2-2022-report/
(5) EU weighs new rules for geographic terms registered in country code domains
https://domainnamewire.com/2022/07/13/eu-weighs-new-rules-for-geographic-terms-registered-in-country-code-domains/

FR (France) : l’Afnic a lancé le 27 juin une consultation qui durera jusqu’au 15 septembre, portant sur la lutte contre les abus avec renforcement de la détection des données titulaires (1).
(1) Consultation publique sur la lutte contre les abus avec renforcement de la détection des données des titulaires
https://www.afnic.fr/observatoire-ressources/actualites/consultation-publique-sur-la-lutte-contre-les-abus-grace-a-un-renforcement-de-la-detection-des-donnees-des-titulaires/

HU (Hongrie) : le registre hongrois introduit une innovation (1) visant à fluidifier le processus d’enregistrement. Il distingue à présent les notions de noms enregistrés (présents dans la base WHOIS) et de noms délégués (installés sur des serveurs et actifs). Il est désormais possible d’enregistrer un nom en .HU sans « l’activer », ce qui fait gagner beaucoup de temps, quitte à gérer sa délégation technique ensuite.
(1) From 1 July 2022, a new Domain Registration Policy will enter into force
https://www.domain.hu/from-1-july-2022-a-new-domain-registration-policy-will-enter-into-force/

IO (Terr. Brit. Océan indien): un expert domainer s’interroge sur l’attractivité du .IO en 2022 (1). Après plusieurs années de succès, le TLD fait un peu moins parler de lui. Selon cet expert, le .XYZ qui s’est positionné fortement sur les crypto-monnaies et les blockchains – d’où son “revival” remarqué – aurait capté à son profit de nombreux enregistrements qui sinon se seraient faits sous .IO ou .CO. Possible… Mais fondamentalement le .IO a eu les honneurs de la mode, et ce sont des honneurs bien volatiles: le moment du déclin est peut-être pour bientôt.
(1) Has .io lost it’s shine?
https://www.thedomains.com/2022/06/30/has-io-lost-its-shine/

IT (Italie): le registre italien fait apparemment évoluer ses règles d’attribution des .GOV.IT (1). Le nouveau système est entré en vigueur le 7 juillet 2022. Il cible un nombre restreint d’entités gouvernementales.
(1) GOV.IT DOMAINS
https://www.nic.it/en/domini-gov-it

JP (Japon): le registre japonais a publié (1) son rapport 2021. On y apprend qu’il n’y a “que” 1,7 millions de .JP déposés, un chiffre relativement bas en regard de la population. Ce simple ratio montre combine les usages de l’internet au Japon peuvent différer des nôtres, reposant vraisemblablement beaucoup plus sur les “apps” que sur les sites internet.
(1) English Version of "JP Domain Name Registry Report 2021" Posted
https://jprs.co.jp/en/topics/2022/220628.html

LK (Sri Lanka): à la suite de fausses allégations propagées par une parlementaire locale, le registre qui a repris récemment la gestion du .SK a tenu à présenter un historique du TLD en précisant que lui-même n’est pas une société mais une organization à but non lucratif (1). Le registre indiquait par ailleurs (2) que depuis le 12 juillet il facture en $US tous les titulaires situés à l’étranger.
(1) Statement from the Domain Registry
https://blog.domains.lk/2022/06/lk-domain-registry-profile.html
(2) Special Notice - Phase II Implementation of Foreign Customer Billing
https://www.domains.lk/index.php/about-us/news-events/item/106-special-notice-phase-ii-implementation-of-foreign-customer-billing

NZ (Nouvelle-Zélande): floraison de communiqués du registre néo-zélandais. Il indique ainsi que 82% des titulaires de .NZ sont situés en Nouvelle-Zélande, 9,4% en Australie, 3,3% aux Etats-unis et 1,3% en Grande-Bretagne. Les quelques % restants se répartissent dans le reste du monde bien qu’il n’existe aucune exigence concernant la présence locale. Le registre a aussi rendu accessibles les décisions rendues dans le cadre de litiges portant sur des .NZ (2), tout en essayant de faire connaître l’existence de sa “NZ DRP” (3).
(1) Where are .nz registrants based?
https://dnc.org.nz/about/our-engagement/blog/where-are-nz-registrants-based/
(2) Case summaries now on-line
https://dnc.org.nz/about/our-engagement/blog/case-summaries-now-on-line/
(3) Are you prepared for the future of conflict resolution?
https://dnc.org.nz/about/our-engagement/blog/odr-are-you-prepared-for-the-future-of-conflict-resolution/

ORG: PIR propose à présent à la vente 3 nTLDs de plus (1), dans ce qui pourrait être un effort de diversification dans un contexte où le .ORG présente des perspectives moroses. Mais il est aussi possible que cela fasse partie d’un arrangement plus général avec Identity Digital, ex Donuts/Afilias/ « Ethos » Capital, registre du .ORG et des autres nTLDs.
(1) Public Interest Registry Now Offers .CHARITY, .FOUNDATION, .GIVES as Part of Its .ORG Family of Domains Portfolio
https://thenew.org/pir-now-offers-charity-foundation-gives-as-part-of-org-family-of-domains-portfolio/

RU (Fédération de Russie): le registre russe a mis en oeuvre de nouvelles conditions d’accréditation depuis le 8 août (1). Il publie aussi ses performances 2021 (2) et évoque une “base unifiée” pour utiliser les noms de domaine et addresses email en caractères cyrilliques. Toutefois mon FAI censurant de son propre chef l’accès de ses clients aux sites russes, je ne suis pas en mesure de vous en dire plus (l’accès à ces sites est possible depuis d’autres réseaux de FAI, donc la censure n’est pas du côté russe).
(1) New version of Accreditation Regulations to come into force on August 8, 2022
https://cctld.ru/en/media/news/kc/32536
(2) Coordination Center for TLD .RU/.РФ publishes performance report for 2021
https://cctld.ru/en/media/news/kc/32522
(3) A unified knowledge base for working with Cyrillic domain names and email addresses has been launched
https://cctld.ru/en/media/news/kc/32470

UZ (Ouzbékistan) : le registre ouzbek a fait évoluer les règles de gestion du .UZ (1).
(1) Approved amendments to the "Regulations on the procedure for registration and use of domain names in the .UZ domain", taking into account the registration of domain names by ID-card and PINFL number 1830-2
https://cctld.uz/news/?detail=1497&lang=eng

Samedi 27 Août 2022
Loic Damilaville
Lu 25 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°