Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

VIE DES EXTENSIONS - Mars 2019



AMAZON : l’ICANN a repoussé au 7 avril sa décision concernant le .AMAZON (1). Tous les acteurs espèrent un accord entre les pays de la région d’Amazonie et le géant de l’Internet, mais cet accord tarde à se concrétiser. Les pays concernés sont farouchement opposés à l’idée de laisser Amazon.com aux commandes et la société de son côté veut probablement avoir les mains libres tout en accordant quelques concessions à ses adversaires.
(1) ICANN Postpones Amazon Domain Decision, Crusade Continues Between Amazon Nations and Amazon Inc.
http://www.circleid.com/posts/20190312_icann_postpones_amazon_domain_decision/

ASIA: l’extension est à présent “autorisée” par le Gouvernement chinois. L’accès au marché chinois permettra peut-être au .ASIA de trouver un second (ou un troisième) souffle !
(1) ASIA Now Licensed for Registration and Hosting Within China
http://www.domainpulse.com/2019/03/12/asia-now-licensed-for-registration-hosting-within-china/

AU (Australie) : étonnant projet australien de “bannir” le domaining (1). Celui-ci n’est pas autorisé mais jusqu’à présent les règles étaient allègrement contournées par les domainers. A présent la limite serait fixée à 100 noms par titulaire et le registre surveillera les flux de transferts pour identifier les « contrevenants » ayant cédé plus de 6 noms de domaine tous les 6 mois.
(1) Australia likely to BAN domaining
http://domainincite.com/24091-australia-likely-to-ban-domaining

BAHREIN: l’ICANN annonce la création prochaine du “.BAHREIN” en caractères arabes (1).
(1) ICANN Announces Successful String Evaluation for Bahrain IDN ccTLD
https://www.icann.org/news/announcement-2019-03-06-en

CK (Iles Cook): le Gouvernement des Iles Cook songerait à changer le nom du pays, pour lui donner une appellation en langue maorie. Certains observateurs se sont immédiatement demandé si ce changement n’impacterait pas le .CK qui est aujourd’hui l’extension du pays. Ce cas de figure n’a pas d’antécédents, les évolutions ayant eu lieu jusqu’à présent étant liées à l’apparition ou à la disparition de pays, sauf peut-être dans le cas du Zaïre (.ZR) rebaptisé République démocratique du Congo (.CD). Il y a donc de bonnes chances que le .CK soit condamné.
(1) Internet to lose its .co.ck? Cook Islands mulls name change
http://domainincite.com/23991-internet-to-lose-its-co-ck-cook-islands-mulls-name-change

CN (Chine): On en apprend tous les jours… La société GGRG Brokerage publie depuis 11 ans une étude sur les “Noms de domaine liquides”, c’est-à-dire probablement ceux qui ont une forte capacité à trouver acquéreur sur le second marché. Au premier rang de ces noms figurent les .COM en deux lettres, trois lettres, deux caractères, et pour les noms entièrement composés de chiffres, les 3 chiffres, 4 chiffres et 5 chiffres (les moins prisés). L’étude s’intéresse notamment aux pays des titulaires : ceux-ci sont Chinois à 33%, 17% Etats-uniens, 10% situés dans le reste du monde. Bien d’autres statistiques intéresseront ceux d’entre vous qui se passionnent pour le Second marché.
(1) China Controls One Third Of All Liquid Domains: GGRG’s Latest LXDO Report
http://www.domainpulse.com/2019/03/05/china-controls-one-third-liquid-domains-ggrg-lxdo/

EU (UE): l’actualité du .EU reste suspendue aux aléas du Brexit. Après s’être préparé au pire (1), Eurid a finalement temporisé le 22 mars (2) en déclarant aux titulaires qu’il attendrait que les choses se décantent entre la Commission et le Gouvernement britannique avant de prendre quelque initiative que ce soit. Des bruits catastrophistes et fantaisistes circulent, informant les titulaires britanniques qu’ils s’exposent aussi à perdre des noms de domaine sous d’autres extensions européennes (3). C’est peut-être vrai dans certains cas et des vérifications sont à mener, mais peu de registres ont des approches aussi violentes que la Commission européenne. On apprend aussi que le Parlement et le Conseil européens ont signé le nouveau règlement du .EU le 19 mars dernier (4).
(1) Brexit notice update
https://eurid.eu/en/news/brexit-notice-update/
(2) EURid Pauses Brexit Plans
http://www.circleid.com/posts/20190322_eurid_pauses_brexit_plans/
(3) Thousands of UK Businesses, Individuals to Lose Their .EU Web Address in a No-Deal Brexit
http://www.circleid.com/posts/20190309_thousands_of_uk_businesses_individuals_to_lose_their_dot_eu_domain/
(4) On 19 March, the Parliament and Council signed off the new .eu Regulation.
https://eurid.eu/en/news/new-eu-regulation-adopted/
https://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/PDF/?uri=CONSIL:PE_84_2018_REV_2&from=EN

FILM: le .FILM est une des nombreuses extensions « fermées » contraintes par l’échec de ce genre de modèle à assouplir ses conditions d’éligibilité. La mesure semble avoir été positive, le stock ayant récemment dépassé les 4 000 noms pour la première fois depuis le lancement du TLD.
(1) .Film gtld drops eligibility requirements
https://cctld.ru/en/news/digest/detail.php?ID=12881

FR (France) : l’Afnic communique en mars sur la campagne d’attaques sur les noms de domaine qui eut lieu fin 2018 (1). Le recours à DNSSEC ou à FR Lock (pour le .FR) sont des précautions recommandées pour se protéger, ou en tout cas limiter l’impact de ce genre d’attaques si elles se produisent. Le registre du .FR revient aussi sur le bilan du .FR en 2018 (2), année qui vit l’extension française continuer à gagner des parts de marché pour atteindre son plus haut historique.
(1) Retour sur la campagne d'attaques sur les noms de domaine
https://www.afnic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11382/show/retour-sur-la-campagne-d-attaques-sur-les-noms-de-domaine.html
(2) Grâce à sa croissance soutenue, le .fr a continué de gagner des parts de marché en France en 2018
https://www.afnic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11390/show/grace-a-sa-croissance-soutenue-le-fr-a-continue-de-gagner-des-parts-de-marche-en-france-en-2018.html

IN (Inde) : un article d’une personne de Neustar présente (naturellement) la migration du .IN d’Afilias à Neustar sous un jour radieux (1). Mais il reste intéressant en dévoilant l’existence d’un projet plus vaste de « digitalisation » du pays, au sein duquel le .IN aura un rôle moteur à jouer. Bien des pays gagneraient à considérer leur extension comme un actif précieux pour leur développement sociétal et économique grâce à internet.
(1) .IN ccTLD Poised for Significant Growth After Registry Transition to Neustar
http://www.circleid.com/posts/20190305_dot_in_for_significant_growth_after_registry_transition_to_neustar/

SCOT: le registre du .SCOT a abandonné ses cotations en livres sterling, préférant l’euro (1). Son geste est peut-être symbolique, mais surtout pragmatique. Il explique que les variations de parité sont telles qu’il lui est impossible de continuer de payer ses frais en dollars ou en euros et de facturer en livres sterling. La monnaie britannique aurait déjà perdu 17% depuis l’annonce du Brexit et l’on anticipe une forte volatilité quand les mesures entreront en vigueur.
(1) Scottish registry dumps the pound over Brexit fears
http://domainincite.com/23973-scottish-registry-dumps-the-pound-over-brexit-fears

UK (Royaume-Uni): Nominet a mis en garde des titulaires de .CO.UK (ou .NET.UK, ou .ORG.UK) qui n’ont pas encore déposé la variante de leur nom directement sous .UK. La période de « réservation » prend fin le 25 juin prochain. Après cette date, ces noms pourront être librement déposés par des tiers. Le registre souligne que sur les 10 millions de noms éligibles à ce système en 2014, 2 ont été déposés et 3.2 restent libres. On en déduit que les 4.8 millions restant ont vu leur « nom sous-jacent » supprimé.
(1) Three month countdown begins for third-level .UK domain owners to opt for .uk equivalent
https://www.nominet.uk/three-month-countdown-begins-for-third-level-uk-domain-owners-to-opt-for-uk-equivalent/

VN (Vietnam): le registre du .VN constate (1) que son nouveau système d’enregistrement en ligne a été à l’origine d’une croissance de 8.3% du .VN en 2018. L’effet a été d’autant saisissant que ce nouveau système n’est entré en vigueur qu’en septembre dernier. L’année 2019 promet donc d’être très dynamique pour cette extension.
(1) VN Sees Domain Registration Growth of 8.3% in 2018 On Back Of New Online Registration System
http://www.domainpulse.com/2019/03/06/vn-growth-2018-new-online-registration-system/


Samedi 30 Mars 2019
Loic Damilaville
Lu 105 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°