Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

VIE DES EXTENSIONS - avril 2019



AMAZON: la société Amazon et les gouvernements de la région Amazonie n’ayant pu trouver d’accord, l’ICANN a été obligée de mettre ses promesses à exécution. Elle a écrit courant avril (1) aux parties en leur indiquant que c’était à présent à elle de décider de la délégation ou non de l’extension litigieuse. L’accord était difficile à trouver entre des gouvernements demandant d’avoir leur mot à dire pour définir les conditions d’éligibilité, et la société américaine leur offrant somptueusement leurs seuls codes pays sous le .AMAZON. La version de l’entreprise est d’ailleurs un peu différente (2) : selon elle, les gouvernements auraient exigé de définir les conditions d’éligibilité au sein d’un Comité dont ils auraient eu le contrôle. Quelle que soit la vérité, les quiproquos et les déformations volontaires, le problème qui se pose à l’ICANN est assez cornélien. D’un côté, sa culture américaine l’incite à donner raison à l’entreprise en se souciant peu de gouvernements sud-américains. De l’autre, ceux-ci ont un certain pouvoir de nuisance au sein du GAC et peuvent transformer ce litige en question existentielle autour de la Gouvernance de l’Internet. Une solution qui ménagerait la chèvre et le chou serait de bloquer ce TLD jusqu’au prochain round, d’inviter les gouvernements à déposer un projet de .AMAZONIA et de déléguer les deux extensions le même jour à la même heure. Mais rien ne dit que ces gouvernements si soudés pour s’opposer au projet actuel ne se trouveraient pas désunis quand il s’agirait de gérer conjointement leur geoTLD. A suivre…
(1) ICANN takes the reins again as .amazon talks fail
http://domainincite.com/24133-icann-takes-the-reins-again-as-amazon-talks-fail
(2) Amazon tells power-hungry governments to get stuffed
http://domainincite.com/24163-amazon-tells-power-hungry-governments-to-get-stuffed

APP: les observateurs ont salué le grand succès du .APP qui a enregistré près de 400 000 noms en 11 mois d’existence. Ils notent à présent (1) que l’heure des premiers renouvellements va bientôt sonner, un passage toujours délicat la première année.
(1) The .App “junk drop” is coming
https://domainnamewire.com/2019/04/01/the-app-junk-drop-is-coming/

AU (Australie): une récente décision du Board d’auDA (1) semble avoir pour un temps enterré les projets de restrictions destinés à mettre un frein, sinon un terme au domaining sous .AU. En revanche la voie semble bien dégagée pour l’ouverture prochaine des enregistrements directement sous .AU.
(1) auDA rejects domaining ban but approves second-level domains
http://domainincite.com/24149-auda-rejects-domaining-ban-but-approves-second-level-domains

BH (Bahrein): les autorités du Bahrein ont décidé de lancer la version de leur TLD en caractères arabes afin de stimuler le développement de contenus en arabe (1). En règle générale, les « IDNs » ne font guère recette : la Jordanie qui a lancé sa propre version il y a une dizaine d’années peut en témoigner. Mais ces usages nouveaux infuseront peut-être avec le temps !
(1) Bahrain Launching Arabic .BH to Promote Arabic Content
http://www.domainpulse.com/2019/04/17/bahrain-launching-arabic-bh-to-promote-arabic-content/

BIZ: après le .ORG et le .INFO, c’est au tour du .BIZ de s’engouffrer dans la brèche offerte par le renouvellement des contrats en prévoyant des augmentations de tarifs (1). Il est troublant que ces « renégociations » n’entraînent jamais de remise en concurrence en bonne et due forme, chose qui était pourtant le cas autrefois. On se souvient des efforts de lobbying monstrueux déployés par Verisign au moment de l’appel d’offres sur le .NET, dernier du genre. Et pourtant, il y eu bien appel d’offres pour le .ORG qui fut en son temps arraché à Network Solutions au profit de l’ISOC (via PIR), ou encore pour le .EDU qui quitta de même cette société au profit d’eduCause. L’ICANN ne se sent sans doute aucune envie d’avoir à gérer les pugilats autour de n appels d’offres incessants, sans parler des risques inhérents liés aux redélégations. Mais elle laisse ainsi se créer des situations de fait qui seront bien difficiles à remettre en cause.
(1) .Biz may lose price caps, too
https://domainnamewire.com/2019/04/03/biz-may-lose-price-caps-too/

BLOG: le .BLOG aurait déjà atteint les 200 000 noms de domaine, dopé par son partenariat avec WorldPress. Il ne lui a fallu que 28 mois pour réaliser ce joli score, d’autant plus remarquable que son taux de renouvellement est de l’ordre de 72%.
(1) .blog tops 200,000 regs due to WordPress partnership
http://domainincite.com/24111-blog-tops-200000-regs-due-to-wordpress-partnership

CA (Canada): le CIRA suggère (1) une précieuse “checklist” aux titulaires de noms de domaine désireux de vérifier s’ils ont bien pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de leurs noms de domaine. Cette liste semble à première vue très complète et pratique.
(1) CIRA Provides Ultimate Domain Name Security Checklist
http://www.domainpulse.com/2019/04/23/cira-provides-ultimate-domain-name-security-checklist/

CL (Chili): le registre chilien propose aux titulaires de bénéficier d’une aide juridique gratuite s’ils sont impliqués dans un litige (1). Cette assistance sera apportée par des étudiants en droit appartenant à des universités partenaires du registre.
(1) .CL Registrants Get Free Legal Assistance in Disputes
http://www.domainpulse.com/2019/04/18/cl-registrants-get-free-legal-assistance-in-disputes/

EU (UE): Eurid a annoncé la prolongation de son “contrat de service” jusqu’au 12 octobre 2022 (1), ainsi que la publication des nouvelles politiques du .EU (2) qui n’entreront en vigueur que le 13 octobre 2022. Eurid les présente d’une manière qui renseigne très précisément le lecteur sur leur contenu :
“The new Regulation aims to adapt the current rules to the fast-changing domain name industry in order to strengthen the link with the growing Digital Single Market which focalises on European values like multilingualism, privacy protection, and security.”
Le registre européen communique aussi triomphalement (3) sur une “forte croissance dans six pays” (Chypre, l’Islande, le Portugal, la Roumanie…) en oubliant de mentionner dans le titre que son stock a perdu 130 000 noms de domaine en 2018, détail « anodin » que les observateurs attentifs se sont aimablement chargés de relever (4). Il n’y a pourtant aucune honte pour Eurid à voir le .EU durement frappé par l’amputation prochaine du marché britannique, perspective qui conduit inévitablement les titulaires concernés à ne pas renouveler leurs noms inutiles puisqu’ils sont sûrs de les perdre à brève échéance.
(1) EURid-EC Service Concession Contract extended
https://eurid.eu/en/news/eurid-ec-service-concession-contract-extended/
(2) .eu new Regulation published
https://eurid.eu/en/news/eu-new-regulation-published/
(3) EURid's 2018 Annual Report reveals strong growth in six countries and major actions to fight abuses
https://eurid.eu/en/news/EURid-2018-annual-report/
(4) EURid Report Reveals Europe's .EU TLD Shrank by Over 130K Domains in 2018
http://www.circleid.com/posts/20190415_jeurid_report_reveals_dot_eu_shrank_by_over_130k_domains_in_2018/

NL (Pays-bas) : SIDN, registre du .NL, se mobilise sur la sécurité du DNS en menant une action de promotion autour de DANE, protocole complémentaire de DNSSEC (1).
(1) SIDN to promote adoption of the DANE internet standard
https://www.sidnlabs.nl/a/weblog/sidn-to-promote-adoption-of-the-dane-internet-standard?language_id=2&langcheck=true

PL (Pologne): NASK, registre du .PL, propose à présent un service de “.PL Lock” destiné à mieux protéger les noms de domaine en .PL.
(1) .pl Registry Lock now available in registrars' offer
https://www.dns.pl/en/news/pl_Registry_Lock_now_available_in_registrars_offer

RU (Fédération de Russie): le .RU célèbre son 25e anniversaire. Plus jeune que la plupart des grands ccTLDs européens, il doit sa naissance tardive à l’histoire russe elle-même : le DNS naquit au temps de l’URSS, qui obtint le .SU en 1991, peu avant sa disparition. Il fallut trois ans pour la création et la délégation d’une nouvelle extension propre à la Russie. L’article cité en référence (1) abonde en données statistiques sur l’extension, qui jouit d’une dynamique commerciale assez forte (29% des .RU ont moins d’un an) et d’une base de titulaires plutôt formée de particuliers (77%). 31% des titulaires sont dans la Région de Moscou, celle de Saint-Pétersbourg se plaçant en 2e place avec seulement 7%. Très peu de noms sont enregistrés par des titulaires situés en Ukraine ou en Biélorussie. A cette occasion, l’Etat russe a imprimé un timbre spécial pour commémorer l’événement (2), ce qui est un honneur rare pour un ccTLD.
(1) The history of the .RU domain is Russia’s history of the past 25 years
https://cctld.ru/en/news/news_detail.php?ID=12946
(2) .RU 25th anniversary postage stamp to be sent to Europe
https://cctld.ru/en/news/news_detail.php?ID=12944

SE (Suède): IIS.SE annonce le lancement du service de “.SE Lock” (1) permettant de mieux protéger les noms de domaine en .SE.
(1) The launch of Registry Lock
https://internetstiftelsen.se/tech/the-launch-of-registry-lock/

Samedi 27 Avril 2019
Loic Damilaville
Lu 52 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°