Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

VIE DES EXTENSIONS - avril 2022





AFRICA : article ironique (1) au sujet des déboires de l’Union africaine, soutien déterminant dans la victoire du registre actuel, qui se voit refuser la possibilité d’enregistrer « au.africa » parce que les gouvernements ont interdit le dépôt de codes pays sous le TLD – AU étant celui de l’Australie.
(1) African Union can’t register .africa domain
https://domainincite.com/27767-african-union-cant-register-africa-domain

AU (Australie) : selon les premières estimations (1), le .AU aurait gagné plus de 78 000 noms depuis le début du processus d’ouverture des noms au 2e niveau initié le 24 mars. Le registre australien communique aussi sur la gestion des litiges (2) – peut-être une sage précaution…
(1) 2LDs boost .au’s growth
https://domainincite.com/27703-2lds-boost-aus-growth
(2) Resolving .au domain name complaints and disputes
https://www.auda.org.au/blog/resolving-au-domain-name-complaints-and-disputes

CHANNEL : Google a lancé le .CHANNEL, en précisant son angle marketing : « .channel domain names are intended solely for use by creators and publishers to host or redirect to storefronts featuring digital and physical products, and audience-building mechanisms for the purpose of monetization.”. Donc un générique oui, mais à vocation spécifique. Pendant un an, les candidats à un .channel devront montrer patte blanche en soumettant un dossier. Après quoi le TLD basculera en « general availability ». C’est une méthode originale pour promouvoir les contenus de Youtube mais pas uniquement.
(1) Google changed the .channel, and it launches this week
https://domainnamewire.com/2022/05/02/google-changed-the-channel-and-it-launches-this-week/

CY (Chypre) : deux évolutions dans la charte de nommage du .CY, touchant à la transmission des noms de domaine mais aussi aux dates d’échéance. A présent celles-ci ne seront plus fixées au 31/12mais respecteront les années pleines (un nom déposé le 9 mars sera à échéance un 9 mars 1, 2 ou 5 ans plus tard).
(1) New provisions in registry .CY procedures
https://www.nic.cy/portal/en/new-provisions-registry-cy-procedures

EU (UE) : selon le dernier rapport trimestriel d’Eurid (1), le .EU a connu une croissance symbolique de 0.29% au T1 2022, son taux de renouvellement restant assez élevé à 83%.
(1) EURid reports a 0.29% quarterly increase in Q1 2022
https://eurid.eu/en/news/eurid-quarterly-q1-2022/

FR (France) : article inspirant de Sandoche Balakrichenan, responsable des partenariats R&D à l’Afnic, sur les perspectives offertes aux registres par l’Internet des objets (IoT).
(1) Evolving From an Internet Registry to IoT Registry
https://circleid.com/posts/20220413-evolving-from-an-internet-registry-to-iot-registry

KIDS : le registre du .KIDS annonce (1) qu’il envisage de lancer son TLD au 3e trimestre 2022 (sunrise period) et de procéder à l’ouverture générale au 4e trimestre. Des modalités spéciales sont prévues pour les groupes de défense des droits des enfants. Le TLD vise les sites proposant des contenus pour les moins de 18 ans.
(1) .kids goes live, plans to launch this year
https://domainincite.com/27776-kids-goes-live-plans-to-launch-this-year

NL (Pays-bas) : SIDN publie son rapport 2021 (1) où l’on apprend entre autres que la part de marché du .NL est d’environ 63% aux Pays-bas. Un chiffre confirmé par une étude de perception du .NL par les entrepreneurs et utilisateurs néerlandais (2), dont 74% indiquent préférer des sites en .NL pour leurs achats en ligne.
(1) SIDN Annual Report 2021: Why a strong internet matters
https://www.sidn.nl/en/news-and-blogs/sidn-annual-report-2021-why-a-strong-internet-matters
(2) nl is the domain for the Dutch business community
https://www.sidn.nl/en/news-and-blogs/nl-is-the-domain-for-the-dutch-business-community

NZ (Nouvelle-Zélande) : le registre du .NZ communique (1) autour de sa nouvelle plate-forme de résolution des litiges.
(1) New online dispute resolution platform
https://dnc.org.nz/about/our-engagement/blog/new-online-dispute-resolution-platform/

ORG : le contentieux autour de la suppression du plafonnement des prix du .ORG – décision qui put jouer un rôle important dans la tentative de prise de contrôle du TLD par « Ethos » Capital en 2019/2020 – connait quelques rebondissements ces derniers jours. Le registrar Namecheap, dont le modèle économique est firtement impacté par toute augmentation tarifaire des registres, a engagé un « Independant Review Porcess » en accusant l’ICANN d’avoir « secrètement » ou à tout le moins très « discrètement » géré cette affaire. Bien consciente que la grande majorité des 3 000 commentaires reçus au sujet de la reconduction du contrat des .ORG, .BIZ et .INFO étaient hostiles à la suppresion du plafond, l’ICANN aurait avancé sans tambours ni trompettes, les comptes-rendus n’évoquant qu’en passant les « contrats à renouveler » sans aller plus loin dans le détail. Un membre du Board conteste l’existence de toute réunion « secrète » à ce sujet, disant que le staff de l’ICANN a fait deux mémos qui ont été avalisés sans discussion. Et peut-être une réunion « secrète » aurait-elle été préférable, car ce qui semble s’être passé montre que les membres du Board censés représenter la « Communauté de l’Internet » n’ont pas éprouvé une seule seconde le besoin de questionner sur le fond cette mesure tarifaire qui lésait les utilisateurs. Bien au contraire, l’impression générale est que tout a été fait pour éviter la discussion de fond. De manière parfaitement cynique, les avocats de l’ICANN ont répondu à l’IRP de Namecheap que celle-ci était irrecevable dans lamesure où le registrar n’était pas lésé par la suppression du plancher tarifaire : seuls les titulaires de .ORG le sont. En somme, l’ICANN a empêché les utilisateurs d’avoir voix au chapitre, mais elle reconnaît sans fards que ses décisions sont bien à même de les léser. C’est l’antithèse de ce modèle « bottom up et transparent » décrit dans ses statuts. Rien de nouveau bien sûr, et qui serait en capacité de sanctionner les dirigeants de l’organisation californienne pour de tels manquements ? Personne. Et l’organisation prospère sur le dos des titulaires qui n’en peuvent mais (3). Seule alternative : choisir des ccTLDs…
(1) .org price caps: ICANN chair denies “secret” meetings
https://domainincite.com/27692-org-price-caps-icann-chair-denies-secret-meetings
(2) ICANN says higher domain prices may be in the public interest
https://domainincite.com/27691-icann-says-higher-domain-prices-may-be-in-the-public-interest
(3) ICANN salary porn: 2021 edition
https://domainincite.com/27820-icann-salary-porn-2021-edition

UA (Ukraine) : brève indiquant qu’à la fin mars, le niveau des créations sous .UA restait bon en dépit des circonstances. Mais pour combien de temps ?
(1) War fails to stop .ua domains selling
https://domainincite.com/27708-war-fails-to-stop-ua-domains-selling

US (Etats-Unis d’Amérique) : un expert rappelle (1) que la protection des données personnelles imposée par le RGPD s’applique à bien des TLD, mais pas au .US.
(1) Reminder: there’s no Whois privacy for .us domain names
https://domainnamewire.com/2022/04/20/reminder-theres-no-whois-privacy-for-us-domain-names/

ZA (Afrique du sud) : la ZADNA, registre du .ZA, a lancé une consultation sur les exigences qui pourraient être fixées pour le registre (entendre ici : le back-end registry) et les bureaux d’enregistrement commercialisant les .ZA.
(1) ZADNA consults on registry and registrar requirements
https://goldsteinreport.com/zadna-consults-on-registry-and-registrar-requirements/

Samedi 7 Mai 2022
Loic Damilaville
Lu 26 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°