Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

Vie des extensions - Décembre 2020



AT (Autriche) : dans un petit article, le NIC.AT rappelle quelques fondamentaux d’une bonne stratégie de nommage, rappelant que l’algorithme de Google relie les résultats affichés aux codes pays des extensions des noms de domaine conduisant vers les contenus.
(1) Ask the experts: Everything about domain strategy
https://www.nic.at/en/news/nic-at/ask-the-experts-everything-about-domain-strategy

CA (Canada) : le CIRA célèbre deux succès en cette fin d’année : le 3 millionième .CA tout d’abord (1), et la diffusion rapide de son service « Canadian Shield » destiné à protéger les particuliers contre les risques cyber (2).
(1) 3 million reasons to celebrate as .CA reaches major milestone
https://www.cira.ca/newsroom/ca-domains/3-million-reasons-celebrate-ca-reaches-major-milestone
(2) CIRA Canadian Shield reaches 100,000 user milestone in only 7 months
https://www.cira.ca/newsroom/canadian-shield/cira-canadian-shield-reaches-100000-user-milestone-only-7-months

CH (Suisse) : SWITCH a obtenu une prolongation de son contrat pour cinq ans de plus (1), s’engageant à réaliser des actions de vérification supplémentaires pour lutter contre les abus (2).
(1) Switch registry contract for .ch extended for 5 more years
https://goldsteinreport.com/switch-ch-5-more-years/
(2) Fraud checks coming to .ch as SWITCH renews contract
http://domainincite.com/26121-fraud-checks-coming-to-ch-as-switch-renews-contract

EE (Estonie) : le registre estonien constate (1), à l’instar de nombreux autres registres de ccTLDs, que son extension a connu un essor brutal en 2020 avec une croissance de 34%, le point d’origine de cette évolution se situant en avril.
(1) The number of newly registered .ee domain names has rocketed during the pandemic
https://www.internet.ee/eif/news/the-number-of-newly-registered-ee-domain-names-has-rocketed-during-the-pandemic

EU (UE) : EURID a rappelé aux titulaires de .EU situés en Grande-Bretagne qu’ils devaient se mettre en conformité avec les règles du .EU – donc « relocaliser » leur nom au sein de l’U. E. sous peine de le perdre (1, 2). Les noms concernés seront « suspendus » et cesseront de fonctionner à compter du 1er janvier et jusqu’au 1er avril. Après cette date, aucun retour en arrière ne sera possible et les noms seront « libérés » le 1er janvier 2022.
(1) Brits get small reprieve in Brexit domain crackdown
http://domainincite.com/26075-brits-get-small-reprieve-in-brexit-domain-crackdown
(2) Second Brexit notice to registrants and registrars
https://eurid.eu/en/news/second-brexit-notice/

FR (France) : l’Afnic publie les résultats collectés en 2019/2020 au travers de son dispositif « Réussir avec le Web » permettant aux entreprises de faire gratuitement un diagnostic sur leur présence internet et de bénéficier de suggestions d’améliorations. Le registre français communique aussi sur les travaux et les ambitions de son Collège international (2) qui réunit un certain nombre de registres de ccTLDs de pays du Sud francophones.
(1) Présence en ligne des TPE/PME : résultats 2019/2020 de l'étude Afnic « Réussir avec le Web »
https://www.afnic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12420/show/presence-en-ligne-des-tpe-pme-resultats-2019-2020-de-l-etude-afnic-reussir-avec-le-web.html
(2) Trois projets d’ampleur sur la feuille de route du Collège international de l’Afnic
https://www.afnic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12412/show/trois-projets-d-ampleur-sur-la-feuille-de-route-du-college-international-de-l-afnic.html

NU (Niue) : coup dur potentiel pour le registre suédois, mais aussi pour les centaines de milliers de titulaires de .NU en Suède : le gouvernement des Iles Niue, dont le .NU est le ccTLD, exige de récupérer son extension et vient d’initier une procédure en ce sens auprès de l’ICANN (1, 2). La gestion du TLD a été entièrement déléguée au registre suédois depuis au moins une décennie, le terme « NU » étant particulièrement signifiant auprès du public suédois. La situation est complexe, le ccTLD ayant été obtenu à la fin des années 90 par un citoyen américain, Bill Semish, puis concédé par celui-ci au registre suédois, tout ceci sans l’accord apparent des autorités du pays auquel il fait référence et qui, selon les accords passés entre les gouvernements et l’ICANN en 2001, doit en principe revenir aux autorités locales.
(1) The Government of Niue Launches Proceedings With ICANN to Reclaim Its .nu Top-Level Domain
http://www.circleid.com/posts/20201216-government-of-niue-launches-proceedings-to-reclaim-its-domain/
(2) Niue wants .nu redelegated
https://www.thedomains.com/2020/12/16/niue/

NZ (Nouvelle-Zélande) : le registre néo-zélandais propose une analyse statistique des phénomènes constatés en 2020 dans le contexte du COVID (1) : évolution de la nature des titulaires, les nouveaux enregistrements étant plus réalisés par des personnes physiques que par des personnes morales ; concentration des dépôts chez un petit nombre de bureaux d’enregistrement (vraisemblablement les B. E. orientés grand public).
(1) COVID-19, New Zealand and .nz: a view of domain registration changes
https://internetnz.nz/news-and-articles/covid-19-new-zealand-and-nz-a-view-of-domain-registration-changes/

ORG : après la polémique suscitée par la tentative avortée d’Ethos Capital de prendre le contrôle du .ORG, les comptes 2019 de cette extension, récemment publiés, sont aujourd’hui passés au peigne fin (1). Il en ressort que le chiffre d’affaire a été légèrement inférieur à 100 millions de $ (soit en grandes masses, 10$ par nom de domaine). Plus intéressant encore, ces 97 M$ ont bénéficié à l’ISOC (pour 67,5M$), au back-end Afilias (18,3 M$) et à l’ICANN (2,6 M$) soit 88,4 M$. La situation financière de PIR s’est encore dégradée, son déficit passant de 33 M$ à 39 M$.
(1) .org made $97 million last year
http://domainincite.com/26087-org-made-97-million-last-year
(2) .Org in 2019: $67.5 million to ISOC, $18.3 million to Afilias
https://domainnamewire.com/2020/12/01/org-in-2019-67-5-million-to-isoc-18-3-million-to-afilias/

RU (Fédération de Russie) : un chiffre : les .RU et . РФ disposent d’un réseau de 64 bureaux d’enregistrement (1).
(1) .RU and .РФ now have 64 accredited registrars
https://cctld.ru/en/media/news/kc/27078/

SK (Slovaquie) : le registre slovaque communique lui aussi (1) sur « le regain d’intérêt » apporté aux noms de domaine par la seconde vague du COVID. Le registre insiste sur le fait qu’à côté des pics liés aux confinements, la tendance générale est à la hausse, ce qui traduit une sensibilisation réelle des Slovaques aux bénéfices apportés par les noms de domaine.
(1) The second wave of COVID-19 brought again interest into domains
https://sk-nic.sk/the-second-wave-of-covid-19-brought-again-interest-into-domains/

UK (Royaume-Uni) : Nominet indique (1, 2) que 22 000 noms ont été supprimés entre octobre 2019 et octobre 2020, contre 28 000 les 12 mois précédents. Ce volume représente 0,22% des .UK déposés. Ces suppressions sont réalisées en application des lois britanniques et de la coopération entre le registre et 13 organisations prenant part à la lutte contre la cyber criminalité. Le volume de noms bloqués dès l’enregistrement pour suspicion de phishing a doublé, s’élevant à 5 000 pendant la période considérée.
(1) Over 22,000 domains suspended as law enforcement and industry keep .UK safe
https://www.nominet.uk/law-enforcement-and-nominet-thwart-criminal-activity-online/
(2) “Criminal” domain suspensions drop again in .uk but thousands of pandemic domains frozen
http://domainincite.com/26083-criminal-domain-suspensions-drop-again-in-uk-but-thousands-of-pandemic-domains-frozen

ZA (Afrique du sud) : le gouvernement sud-africain a annoncé (1) que ZADNA, le registre actuel du .ZA, serait bientôt fusionné avec deux autres agences dans le cadre d’un effort de « rationalisation » des structures gouvernementales. Les commentateurs mettent en exergue le fait que l’une de ces deux agences s’occupe de la censure des films, ce qui pourrait laisser à penser que dans la logique du gouvernement le registre devrait lui aussi avoir ce genre de missions.
(1) South African registry to be merged with film censor, broadband regulator
http://domainincite.com/26119-south-african-registry-to-be-merged-with-film-censor-broadband-regulator

Jeudi 31 Décembre 2020
Loic Damilaville
Lu 34 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°