Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

Vie des extensions - Janvier 2021




.BE (Belgique) : le DG de DNS Belgium, registre du .BE, fait le point sur 2020 (1) en insistant sur l’importance accordée aux actions visant à renforcer la sécurité.
(1) Philip Du Bois, directeur général de DNS Belgium, revient avec satisfaction sur une année 2020 chahutée et se réjouit des perspectives pour la nouvelle année.
https://www.dnsbelgium.be/fr/nouvelles/une-annee-reussie

.BLOG : le registre du .BLOG, qui appartient au même groupe que WordPress, donne quelques chiffres sur son activité (1). Son taux de renouvellement serait de 74%, son taux d’utilisation de 65%. Selon la même brève, il y aurait à ce jour environ 185 000 .BLOG, la période de forte croissance du TLD ayant pris fin au cours de l’été 2019.
(1) Stats about the .blog New gTLD extension
https://onlinedomain.com/2021/01/05/domain-name-news/stats-about-the-blog-new-gtld-extension/

.CD (Rép. dém. du Congo) : un chercheur réussit à pirater le .CD en déposant un nom de domaine correspondant à l’un des serveurs listés pour ce TLD (1). Une piqûre de rappel importante prouvant qu’en matière de sécurité le diable est dans les détails… Or ce qui est arrivé au .CD peut arriver à n’importe quel nom de domaine. Le monitoring étendu des zones DNS est devenu une pratique indispensable.
(1) Expired Domain Allowed Researcher to Hijack Country's TLD
https://www.securityweek.com/expired-domain-allowed-researcher-hijack-countrys-tld

CLUB : une actualité contrastée pour le .CLUB (1). Pour les bonnes nouvelles, le lancement d’une nouvelle « app » qui boosterait les ventes de l’extension. Pour les mauvaises, le « blacklistage » du .CLUB par le plug-in gratuit « MalwareBytes Browser Guard », qui informe ses clients de la dangerosité du TLD dès qu’ils veulent accéder à un site en .CLUB.
(1) Amid .club boom, one AV vendor is blocking the whole damn TLD
http://domainincite.com/26209-amid-club-boom-one-av-vendor-is-blocking-the-whole-damn-tld

CO (Co…lombie) : interview (1) d’une personne clef pour la gestion du .CO et pour la gouvernance internet de la Colombie (1). Peu de données, et un discours très axé sur le fait que les royalties retirées par la Colombie de l’exploitation de son TLD par Neustar sont réinvesties dans le pays pour accélérer sa transformation numérique.
(1) Interview with Isabel Cristina de Ávila Benítez, .CO Domain and MinTIC’s Internet Governance Manager
https://lactld.org/en/interview-with-isabel-cristina-de-avila-benitez-co-domain-and-internet-governance-mintic-manager/

.COM : article long et documenté (1) concernant l’importance du WHOIS du .COM pour la lutte contre la cybercriminalité, et accusant l’ICANN et Verisign de travailler main dans la main pour entraver les efforts des instances compétentes, ayant un intérêt commun à ce que les données WHOIS ne soient pas exploitables par des tiers (l’ICANN pour des raisons juridiques liées au RGPD, Verisign pour des raisons commerciales). On relève une intéressante réflexion concernant un traitement inéquitable qui serait réservé par l’ICANN à Verisign, les autres registres n’ayant d’autre choix que de se conformer sans discuter aux règles de la « compliance » édictées par l’organisation californienne.
(1) .com Is A Clear and Present Danger to Online Safety
http://www.circleid.com/posts/20210108-dot-com-is-a-clear-and-present-danger-to-online-safety/

.DK (Danemark) : le Danemark introduit un nouveau caractère sous son extension (1), le « ẞ » allemand, preuve s’il en est que la réforme de l’orthographe de cette langue, qui transformait le ẞ en « ss », semble restée lettre morte. On peut aussi y voir la reconnaissance par le registre danois du poids des titulaires allemands dans son TLD.
(1) The character ẞ can now be registered in .dk domain names
https://www.dk-hostmaster.dk/en/news/character-ss-can-now-be-registered-dk-domain-names

.EE (Estonie) : le .EE est l’un des seuls TLD, sinon le seul, à proposer aux titulaires un portail leur permettant de gérer leurs noms indépendamment du bureau d’enregistrement choisi. N’ayant pas visité ce portail, nous ne pouvons pas détailler quelles sont ses fonctionalités, mais une récente brève (1) évoquant son amélioration indique par exemple que les titulaires peuvent l’utiliser pour « locker » leurs noms de domaine ou pour définir le niveau de publication de leurs données dans le WHOIS. Le registre communique par ailleurs (2) sur son bilan 2020 et sur ses projets pour 2021 : au menu, des travaux sur l’authentification électronique et un portail « registrar » retoiletté et enrichi de nouvelles statistiques.
(1) Better in many ways – check out the new registrant portal!
https://www.internet.ee/eif/news/better-in-many-ways-check-out-the-new-registrant-portal
(2) Completed and future developments in 2020-2021
https://www.internet.ee/eif/news/completed-and-future-developments-in-2020-2021

.EU (UE) : le chiffre est tombé : Eurid a bloqué 80 000 .EU dont les titulaires, situés au Royaume-Uni, ne se sont pas mis en conformité avec les nouvelles conditions en vigueur depuis le 1er janvier (1). Ces 48 000 titulaires disposent d’un délai de grâce pour se mettre en conformité, jusqu’au 31 mars 2021. A compter du 1er avril, les noms passeront en statut « withdrawn » et ne pourront plus être récupérés. Ils retomberont dans le domaine public en 2022.
(1) EURid suspends 80,000 domains as Brexit transition ends
http://domainincite.com/26151-eurid-suspends-80000-domains-as-brexit-transition-ends

FR (France) : l’Afnic présente (1) un point de situation concernant les .FR enregistrés par des titulaires situés au Royaume-Uni, dans le contexte post-Brexit. La bonne nouvelle est que les titulaires pourront conserver leurs noms aussi longtemps qu’ils les renouvelleront, mais ne pourront bien sûr plus les transmettre à d’autres titulaires situés dans le Royaume-Uni. De la même manière, les titulaires britanniques ne sont plus éligibles au dépôt de nouveaux .FR.
(1) Brexit et .fr
https://www.afnic.fr/fr/ressources/blog/brexit-et-fr-7.html

.IN (Inde) : le registre indien a promu en janvier les noms « IDN » sous .IN au travers d’une campagne de gratuité attribuant un .IN en format IDN gratuit pour tout .IN acheté (1). Les résultats de ce genre de campagnes sont en général très décevants, mais sans doute sont-elles préférables à une inaction totale, si les IDN ont du mal à pénétrer dans les usages au sein du public indien.
(1) Free domains for .in registrants
http://domainincite.com/26177-free-domains-for-in-registrants

.IO (Territoires brit. de l’Océan indien) : le registre russe fait un point de situation sur le .IO (1), extension correspondant aux Territoires britanniques de l’Océan indien. Ces territoires ont une histoire douloureuse, les habitants en ayant été jadis déportés par les Britanniques pour leur permettre d’installer des bases militaires. Leurs descendants revendiquent à présent ces territoires et le .IO, lequel semble être devenu une zone « grise » où peuvent se développer en toute quiétude maintes opérations illicites. Ainsi, selon les autorités mauriciennes,
British India Ocean Territory’s absence of relevant rules and regulations had turned this domain zone into one of the largest crypto currency offshore operations through which billions of dollars pass every day without any taxes or control.
(1) Domain .IO performs well but remains the subject of debate
https://cctld.ru/en/media/news/industry/27150/

.IT (Italie) : le registre italien a décidé de réduire son tarif registrars de 25% en le passant de 4 à 3 euros (1). Cette mesure est valable jusqu’en juin 2021.
(1) Tariff reduction on new registrations fees for “.it” domains
https://www.nic.it/en/news/2020/tariff-reduction-new-registrations-fees-it-domains

.NL (Pays-bas) : SIDN dresse un bilan de son activité en 2020 en indiquant que les créations ont presque atteint un million de .NL (1), 995 000 pour être plus précis. Le TLD compte aujourd’hui 6,1 millions de noms de domaine.
(1) Nearly a million new .nl domain names registered in 2020
https://www.sidn.nl/en/news-and-blogs/nearly-a-million-new-nl-domain-names-registered-in-2020

.NO (Norvège) : NORID explique le détail du changement de rattachement du .NO (1), qui passe à présent sous l’autorité du ministère du Gouvernement local et de la Modernisation, lequel a la haute main sur les nouvelles technologies.
(1) Norid transferring to new owner
https://www.norid.no/en/aktuelt/norid-overfores-til-ny-eier/

.NU (Iles Niue) : la polémique se poursuit autour du contrôle du .NU et de la répartition des bénéfices entre le registre suédois et les autorités de Niue (1). Des détails apparaissent au grand jour, comme toujours dans ce genre de circonstances. Reste à savoir combien de temps l’ICANN mettra, une fois officiellement saisie, pour trancher la question. Les vieux briscards se souviennent peut-être que le .US fut redélégué en 24 heures en 2001 sur simple demande du gouvernement américain, mais une telle efficacité est restée unique dans les annales de l’organisation californienne.
(1) Island demands return of its “naked” ccTLD
http://domainincite.com/26160-island-demands-return-of-its-naked-cctld

.PL (Pologne) : le registre polonais communique sur les statistiques qu’il produit quotidiennement, récemment enrichies de quatre nouveaux indicateurs (1) :
number of .pl domain names released after previous deletion,
number of .pl domain names released due to non-renewal,
number of .pl domain name subscriber changes,
number of renewed .pl domain names.
(1) New statistics
https://www.dns.pl/en/news/new-statistics

.PT (Portugal) : le registre du .PT indique avoir connu une année record en 2020 avec une croissance de 22,9% (1). Il précise aussi que sa nouvelle charte de nommage entrera en vigueur le 2 février (2), sans préciser le détail des évolutions.
(1) Grows 22.9% and sets a new record in 2020
https://www.dns.pt/en/news/pt-grows-22-9-and-sets-a-new-record-in-2020/
(2) New .pt Registration Rules take effect on February 2nd
https://www.dns.pt/en/domain/new-pt-terms-and-conditions/

SI (Slovénie) : le registre slovène indique que les nouvelles règles de gestion de sa politique de résolution des litiges (ARDS) entreront en vigueur le 1er février (1).
(1) Updated Domain name dispute resolution and General terms and conditions
https://www.register.si/en/news/updated-domain-name-dispute-resolution-and-general-terms-and-conditions/

SL (Sierra Leone) : le .SL a récemment fait l’objet d’une proposition du Somaliland, Etat africain non reconnu par les Nations-Unies et situé sur le territoire de la Somalie. Le Somaliland a demandé aux autorités de Sierra Leone si elles voulaient bien partager leur ccTLD, le .SL, avec lui en attendant qu’il soit reconnu comme un Etat indépendant, ou bien qu’il puisse accéder à son propre TLD notamment dans le cadre du futur round.
(1) Would-be new country wants to share another country’s ccTLD
http://domainincite.com/26193-would-be-new-country-wants-to-share-another-countrys-cctld
(2) Somaliland asks Sierra leone to share cctld
https://goldsteinreport.com/somaliland-asks-sierra-leone-to-share-cctld/


Samedi 30 Janvier 2021
Loic Damilaville
Lu 54 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°