Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

Vie des extensions - Octobre 2018



AMAZON : le .AMAZON a quitté ce mois-ci son statut de « Will not proceed », une évolution qui a ranimé les espoirs de le voir sortir des limbes où l’a placé la vigoureuse opposition des pays de la région d’Amazonie. A la suite de « négociations intenses » durant depuis plusieurs années, la société Amazon pourra peut-être ouvrir son TLD d’ici quelque temps, en prévoyant vraisemblablement une charte de nommage conforme aux exigences des pays concernés.
(1) Amazon top level domain taken off “Will not Proceed” status
https://domainnamewire.com/2018/10/25/amazon-top-level-domain-taken-off-will-not-proceed-status/

AU (Australie): la situation semble se décanter pour la gouvernance du .AU (1, 2). Souhaitons à son registre de pouvoir enfin reprendre sereinement ses activités, après une actualité fortement perturbée depuis plus d’un an.
(1) auDA 2.0 Gets The Go Ahead
https://www.auda.org.au/news/auda-2-0-gets-the-go-ahead/
(2) Extraordinary General Meeting – Official Poll Results
https://www.auda.org.au/news/extraordinary-general-meeting-official-poll-results/

BE (Belgique): DNS Belgium publie (1) son premier rapport sur ses activités en matière de développement durable.
(1) Our first sustainability report
https://www.dnsbelgium.be/en/news/our-first-sustainability-report

BR (Brésil): le .BR a fêté son 4 millionième nom de domaine (1). Le .BR « accueille » pas moins de 120 sous-extensions telle que le COM.BR, qui est la plus importante avec 3.6 millions de noms.
(1) .BR Hits 4 Million Domain Name Registrations
http://www.domainpulse.com/2018/10/02/br-hits-4-million-domain-name-registrations/

CAT: la “Généralité” de Catalogne a annoncé son intention d’entériner un accord faisant du .CAT l’extension officielle de la Catalogne (1). Les adresses des instances gouvernementales catalanes passeront toutes en .CAT. Cette évolution marque un jalon important pour le TLD prudemment créé en 2004 comme étant destiné à rassembler les contenus web promouvant « la langue et la cultures catalanes ». Aujourd’hui l’étape politique est franchie, ce qui après les événements de 2017 constitue un défi de plus à l’intention des autorités centrales espagnoles, lesquelles avaient tenté de s’opposer en sous-main au projet précisément pour cette raison.
(1) The Government announces an initiative to promote .cat as the domain of Catalonia
http://fundacio.cat/en/news/government-announces-initiative-promote-cat-domain-catalonia

CN (Chine): informations contradictoires en provenance de Chine. La première mentionne les belles performances du registrar chinois Alibaba (1) grâce au .LOAN qui aurait la faveur des spammeurs. La seconde évoque la morosité de la situation de bien des registrars chinois, 11 registrars sur les 26 « terminated » par l’ICANN en 2018 étant chinois. Il resterait encore 91 registrars en Chine, pays occupant la seconde place loin derrière les Etats-Unis qui possèdent 2000 registrars, et loin devant l’Inde avec ses 31 registrars.
Ces deux informations ne sont contradictoires qu’en apparence : beaucoup de registrars chinois ont profité, et profitent encore, de modèles de quasi-gratuité qui dopent les volumes de noms déposés en creusant souvent les pertes. Il n’est pas anormal qu’après quelques années les effets se fassent sentir et que les plus fragiles disparaissent.
(1) Spammy .loan makes Alibaba fastest-growing and fastest-shrinking registrar in June
http://domainincite.com/23540-spammy-loan-makes-alibaba-fastest-growing-and-fastest-shrinking-registrar-in-june
(2) Chinese registrars on the decline
http://domainincite.com/23495-chinese-registrars-on-the-decline

COM: l’échéance assez proche (30 novembre) du contrat entre Verisign et l’ICANN autour du .COM suscite bien des articles, bien des récriminations et naturellement bien des convoitises frustrées par la perspective inévitable d’un renouvellement. La question n’est donc pas tant de savoir si Verisign va continuer de jouir de cette rente de situation exceptionnelle (1, 2, 3, 4), que de fixer des limites (5) à cette manne qui fait le bonheur des actionnaires de la société si l’on en juge par la progression de son cours en bourse. La variable d’ajustement sur laquelle se focalisent les observateurs est aussi celle qui touche les titulaires de plus près : le prix des .COM, gelé à 7,85$ depuis le dernier renouvellement du contrat. On se souvient que la version initiale du dernier contrat en voie d’être signé avec l’ICANN autorisait Verisign à augmenter régulièrement les prix du .COM. Il avait fallu l’intervention du gouvernement américain pour empêcher la poule aux œufs d’or de se transformer en dinde de Thanksgiving. Quelle sera donc l’attitude de l’administration Trump qui via la NTIA et son accord de « Coopération » avec Verisign est partie liée au dossier ? Nous en saurons plus le mois prochain, mais il semble que la campagne de lobbying initiée par l’ICA (International Commerce Association, association regroupant des domainers) peine à éveiller (ou à réveiller) d’autres représentants des utilisateurs (7).
(1) Hundreds of Millions of Dollars at Stake as .COM Price Freeze Set to Expire
http://www.circleid.com/posts/20181003_hundreds_of_millions_at_stake_as_dot_com_price_freeze_expire/
(2) ICA Pleads With NTIA To End Verisign’s Reign As “The Most Profitable Company You’ve Never Heard Of”
http://www.domainpulse.com/2018/10/03/ica-ntia-end-verisigns-reign/
(3) Verisign reports earnings, com/net renewals were 75% in Q2
https://www.thedomains.com/2018/10/25/verisign-reports-earnings-com-net-renewals-were-75-in-q2/
(4) Verisign adds nearly 2 million .com/.net domains in Q3
https://domainnamewire.com/2018/10/26/versisign-q3-2018/
(5) “Stop the Price Increase of .COM” petition gains steam
https://domainnamewire.com/2018/10/01/stop-the-price-increase-of-com/
(6) Will Trump Administration give the green light to higher “tax-like” fees on domains?
https://domainnamewire.com/2018/10/19/will-trump-administration-give-the-green-light-to-higher-tax-like-fees-on-domains/
(7) The Road Less Traveled: Time Is Running Out for NTIA-Verisign Cooperative Agreement
http://www.circleid.com/posts/20181003_time_running_out_for_ntia_verisign_cooperative_agreement/#12342

DE (Allemagne) : le DENIC a annoncé (1) qu’il y avait à présent plus de 100 000 .DE signés en DNSSEC. Le registre reconnaît que ce chiffre est modeste à l’échelle de son extension (moins de 1% des 16.2 millions de noms du .DE) mais il souligne que la progression du nombre de noms signés est très forte.
(1) 100,000 DNSSEC domains registered under .de!
https://www.denic.de/en/whats-new/news/article/100000-dnssec-domains-unter-de-registriert

EU (UE) : EURID a publié son rapport concernant les performances du .EU au 3e trimestre 2018. Il en ressort que le .EU ne se porte pas excellemment : une perte de stock de quelques dizaines de milliers de noms par rapport à fin juin, que le registre attribue à ses efforts pour éliminer les noms utilisés à des fins préjudiciables ; un taux de renouvellement de 74%, en chute de 8% (ou plutôt 8 points ?) par rapport au 2e trimestre ; la menace du « Brexit » qui dissuade bien des Britanniques de déposer ou de renouveler des .EU. Le registre semble avoir mis en place une politique originale de « saisie » puis de « libération » des noms dont les titulaires n’étaient pas éligibles ou n’avaient pas fourni de données correctes au moment des enregistrements (2, 3).
Eurid publie aussi ce mois-ci son rapport annuel sur le développement des noms de domaine en IDN (caractères non latins) dans le monde (4). Les chiffres ne sont pas roses, avec une baisse de 6% en 2017 - ceci en excluant la purge massive dont a été victime le .VN depuis que le registre a rendu payants les noms en IDN.
(1) EURid has released its Q3 2018 Progress Report on the status of the .eu and .ею extensions.
https://eurid.eu/en/news/2018-q3-report/
(2) On 2 October 2018, EURid withdrew 36 520 domain names that were previously suspended due to non-eligible registration data
https://eurid.eu/en/news/suspended-dns-withdrawn/
(3) On 11 October 2018, EURid released 5 833 domain names that were previously suspended and withdrawn due to non-eligible registration data.
https://eurid.eu/en/news/over-5000-ds-released/
(4) IDNs On The Decline in 2017: IDN World Report
http://www.domainpulse.com/2018/09/26/idns-decline-2017-idn-world-report/

ID (Indonésie): un article de blog (1) décrit les efforts du registre du .ID pour développer un service WHOIS de qualité, en s’appuyant sur l’expertise de l’APNIC, l’un des grands registres internet régionaux historiquement en charge de la gestion partagée des adresses IP. L’APNIC vient d’ailleurs de mettre en ligne son nouveau « Internet Directory » (2).
(1) Improving whois quality in Indonesia
https://blog.apnic.net/2018/09/26/improving-whois-quality-in-indonesia/
(2) APNIC’s new Internet Directory
https://blog.apnic.net/2018/09/25/apnics-new-internet-directory/

ISLAM: l’ICANN a définitivement rejeté (1) les dossiers des .ISLAM, .HALAL et .PERSIANGULF suite aux oppositions manifestées par divers gouvernements.
(1) ICANN blocks .islam after government veto
http://domainincite.com/23555-icann-blocks-islam-after-government-veto

WEB: Donuts a finalement perdu son appel contre l’ICANN (1, 2). On se souvient que ce TLD avait été remporté par Verisign en se servant d’un « faux-nez » lors d’enchères organisées par l’ICANN. Le gagnant, financé par Verisign à hauteur de 135 millions de $, avait ensuite rétrocédé le TLD à son commanditaire. Donuts estimait qu’elle avait été flouée dans la mesure où si les enchères s’étaient faites dans un cadre privé, elle aurait pu récupérer environ 22 millions de $ sur le prix final du TLD. Le juge américain s’en est cependant tenu à l’engagement que tous les candidats aux nTLDs ont dû signer de ne pas attaquer l’ICANN en justice (si !) pour déclarer la demande irrecevable. Le .WEB n’est pourtant pas encore lancé : Afilias, qui était le 2e enchérisseur, s’estime elle aussi flouée et a engagé une procédure pour contester l’attribution à Verisign, mais cette fois au sein des instances de l’ICANN.
(1) Donuts loses to ICANN in $135 million .web auction appeal
http://domainincite.com/23581-donuts-loses-to-icann-in-135-million-web-auction-appeal
(2) Donuts loses appeal in .Web case
https://domainnamewire.com/2018/10/16/donuts-loses-appeal-in-web-case/

Samedi 3 Novembre 2018
Loic Damilaville
Lu 69 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°