Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

Vie des extensions - Septembre 2022



AU (Australie) : l’ouverture générale des noms directement sous .AU aura lieu le 3 octobre prochain (1). La période de « priority access » a pris fin le 20 septembre.
(1) Four weeks remaining: priority access to new .au direct domain names
https://www.auda.org.au/statements

CN (Chine) : le CNNIC, registre du .CN, aurait indiqué qu’il y avait 17,86 millions de .CN enregistrés à fin juin, ce qui traduiraitt la disparition de plusieurs millions de .CN (le chiffre officiel au 31/12 était de 20,41 millions). Malheureusement l’auteur de la brève ne mentionne pas sa source, ce qui ne m’a pas permis de vérifier ses dires. Il attribue de plus cette perte de stock aux « restrictions » et en somme à l’autoritarisme du registre, mais la réalité doit être plus complexe. Le .CN a toujours connu des vagues de créations et de suppressions de fortes amplitudes, plus exposé que d’autres ccTLDs aux mouvements de domainers particulièrement actifs en Chine. Mais il faut ajouter à cela l’impact possible du ralentissement du phénomène d’accélération de la transition numérique (s’il a eu lieu en Chine) ou bien encore celui d’une récession économique larvée aux lendemains de la pandémie. Nous disposons de trop peu d’informations pour être catégoriques, mais il est certain que le .CN continue à peser lourd dans la performance du segment des ccTLDs.
(1) Millions of .cn domains disappear
https://domainincite.com/28194-millions-of-cn-domains-disappear

EE (Estonie) : le registre estonien fait un point (1) sur le processus de retombée des .EE dans le domaine public afin d’expliquer aux titulaires qu’ils ont les moyens de l’éviter à diverses étapes.
(1) How can you prevent your .ee domain from being unexpectedly deleted and auctioned?
https://www.internet.ee/eif/news-archive/how-can-you-prevent-your-ee-domain-from-being-unexpectedly-deleted-and-auctioned?

FR (France) : deux articles publiés par l’Afnic évoquent d’une part le différenciel croissant de prix entre .COM et .FR, favorable à l’extension française (1) et d’autre part les résultats d’une étude sur la présence en ligne des commerces de proximité (2).
(1) Appel aux Bureaux d’enregistrement : .FR = plus de marge !
https://www.afnic.fr/observatoire-ressources/papier-expert/appel-aux-bureaux-denregistrement-fr-plus-de-marge/
(2) Étude Afnic sur la présence en ligne des commerces de proximité
https://www.afnic.fr/observatoire-ressources/actualites/etude-afnic-sur-la-presence-en-ligne-des-commerces-de-proximite/

GIVING : PIR initie le lancement du .GIVING (1). La première phase, sunrise, est classique, du 13 octobre au 13 décembre. La seconde, landrush, durera du 20 décembre au 20 janvier. Mais elle comportera une obligation inhabituelle pour les candidats, celle d’utiliser les services du registre du .GIVING (PIR étant son opérateur technique). Une clause somme toute assez logique et qui permet de conserver au TLD sa destination caritative.
(1) PIR will launch .giving next month with unusual landrush rules
https://domainincite.com/28248-pir-will-launch-giving-next-month-with-unusual-landrush-rules

LV (Lettonie) : le registre du .LV a mis en place (1) une interface permettant à ses bureaux d’enregistrement d’accéder à leurs statistiques.
(1) .LV Registrar statistics reporting tool
https://www.nic.lv/en/lv-registrar-statistics-reporting-tool

US (Etats-unis d’Amérique) : conflits en gestation autour de l’anonymisation des données du .US (1). Celles-ci sont pour l’instant accessibles via le WHOIS qui remplit ainsi sa fonction première, celle de permettre aux tiers de savoir qui détient et gère un nom de domaine. Mais un groupe de sénateurs américains, probablement inspiré par les vertus du RGPD européen, milite à présent pour l’application de règles d’anonymisation similaires.
(1) Lawmakers push for Whois privacy on .us domains
https://domainnamewire.com/2022/09/22/lawmakers-push-for-whois-privacy-on-us-domains/

ZA (Afrique du sud) : la « grogne » monte autour de la future charte du .ZA, qui exigera des candidats au dépôt d’un nom qu’ils s’identifient avant d’obtenir le nom de leur souhait. Cette approche était curieusement celle de bon nombre de registres avant 2005 environ ; elle fut ensuite remplacée par des madèles « .COM-like » mieux conçus pour stimuler les enregistrements. Mais la mode actuelle de la « lutte contre les abus » pousse certains registres à revenir aux pratiques d’antan, nettement plus contraingantes mais aussi plus faciles à mettre en ouevre s’ils ne disposent pas d’outils de détection des abus potentiels aujourd’hui développés par les registres des grands ccTLDs européens.
(1) ZADNA under fire over “heavy-handed” new rules
https://domainincite.com/28198-zadna-under-fire-over-heavy-handed-new-rules



Samedi 1 Octobre 2022
Loic Damilaville
Lu 25 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°