Vie des extensions - avril 2021



DK (Danemark) : le registre danois indique que sa charte va évoluer à compter du 3 mai (1). Il a l’amabilité de préciser en quoi :
The most important changes are:
• Introduction of Registrar Management, where a registrant can in future choose to let a registrar completely take care of the administration of his or her domain name and at the same time retain the same consumer protection. It will still be possible for a registrant to manage his or her domain name via DK Hostmaster Self-Service, including using a billing contact and a proxy.
• The registrant's obligation to keep contact information correct has been clarified, and so have DK Hostmasters powers to control this. The consequence of not having accurate contact information is that all of a registrant's domain names are suspended and deleted.
• The suspension period is unified so that it is 30 days regardless of the reason for suspension.
Le DK-Hostmaster communique aussi (2) sur une décision de la Cour suprême danoise regardant sa responsabilité et ce qu’il doit faire, en tant que registre, dans le contexte de contenus préjudiciables.
(1) New terms for the right to use .dk domain names
https://www.dk-hostmaster.dk/en/news/new-terms-right-use-dk-domain-names
(2) Principal decision in the Supreme Court regarding the blocking of .dk domain names
https://www.dk-hostmaster.dk/en/news/principal-decision-supreme-court-regarding-blocking-dk-domain-names

EE (Estonie) : le registre estonien indique (1) que la tendance constatée en 2020 ne faiblit pas en ce début 2021 : il vient de franchir le seuil des 140 000 .EE.
(1) The country code top-level domain is on a continuous upward trend, with the register now containing more than 140,000 .ee addresses
https://www.internet.ee/eif/news-archive/the-country-code-top-level-domain-is-on-a-continuous-upward-trend-with-the-register-now-containing-more-than-140-000-ee-addresses

FR (France) : toujours très active, l’Afnic annonce (1) qu’elle vient d’être certifiée comme organisme de formation et que le groupement de répondants « Tous en ligne maintenant » réunissant l’Afnic, CINOV Numérique, Neocamino, la Mêlée, la CPME, la région Auvergne-Rhône-Alpes, la fédération CINOV, Planète CSCA et l’AFPA a été sélectionné par la BPI pour une mission d’accompagnement de 3 000 TPE/PME, commerces et artisans les plus éloignés du numérique (2). L’équipe Labs n’est pas en reste, partageant ce mois-ci (3) les enseignements retirés du projet COMAR menés en lien avec le SIDN (NL) en vue d’identifier automatiquement les noms de domaine à risques.
(1) L’Afnic devient organisme de formation certifié Qualiopi®
https://www.afnic.fr/observatoire-ressources/actualites/lafnic-devient-organisme-de-formation-certifie-qualiopi/
(2) France Relance : "Tous en ligne maintenant" remporte l'appel à projets de la BPI
https://www.afnic.fr/observatoire-ressources/actualites/france-relance-tous-en-ligne-maintenant-remporte-lappel-a-projets-de-la-bpi/
(3) Distinguer les domaines détournés de ceux enregistrés aux fins d’actes malveillants avec COMAR
https://www.afnic.fr/observatoire-ressources/papier-expert/distinguer-les-noms-de-domaine-detournes-des-noms-de-domaine-enregistres-aux-fins-dactes-de-malveillance-a-laide-de-comar-principaux-resultats-et-perspectives-davenir/

ORG : le grand registrar Namecheap a remporté une première victoire dans sa procédure contre l’ICANN devant un « Independant Review Panel » (1). Deux points principaux étaient à l’ordre du jour : établir une faute de l’ICANN dans la manière dont elle a géré la tentative de prise de contrôle du .ORG par Ethos Capital en 2019/2020 et constater que l’ICANN avait enfreint ses propres statuts en acceptant de supprimer le plafonnement des prix du .ORG, du .BIZ et du .INFO. L’IRP a débouté Namecheap sur le premier point, mais il a accepté de poursuivre la procédure sur le second. Si Namecheap obtenait gain de cause, les futurs prix de ces trois Legacy TLDs devraient être fixés par « la Communauté » et non plus par les registres eux-mêmes. La situation ne manque pas de saveur au sens où la décision néo-communiste recherchée par Namecheap est essentiellement motivée par son intérêt capitaliste le plus pur. Ajoutons à ceci que Namecheap s’est précédemment fait remarquer par la vive sympathie que sa stratégie de pricing low-cost inspire à toutes sortes de « bad guys », et par sa réticence à se priver de « bons clients ». Quant à l’ICANN, cela fait si longtemps qu’on l’accuse, hélas parfois à raison, d’avoir enfreint ses propres statuts, qu’elle ne doit pas en être autrement émue. Aucune sanction n’est apparemment prévue dans ce genre de cas, et aucun CEO ou membre du Board n’a jamais été révoqué pour ce motif.
(1) Price caps on .org could return, panel rules
http://domainincite.com/26633-price-caps-on-org-could-return-panel-rules

SUCKS : le registre du .SUCKS est décidément un modèle d’inventivité. Il a récemment mis en ligne les codes de transferts de milliers de .SUCKS qui sont donc librement appropriables par tout un chacun, moyennant une forte compensation de 2 399$ (1). Cela correspond bien, techniquement, à un changement de titulaire et donc à une cession, mais cela ne s’appelle pas comme cela. Le registre évite ainsi d’avoir à gérer la situation délicate qu’il a lui-même créée en attribuant tous ces noms – très litigieux pour la plupart – à un titulaire dont l’existence est seulement formelle.
(1) Everything.sucks publishes transfer auth codes for thousands of domains in latest .sucks pimpage
http://domainincite.com/26579-everything-sucks-publishes-transfer-auth-codes-for-thousands-of-domains-in-latest-sucks-pimpage

UK (Royaume-Uni) : la crise provoquée par le « coup d’Etat » de membres de Nominet contre la direction du registre ne semble pas être totalement résolue. Les « putchistes » ont obtenu le départ du CEO et de plusieurs membres du Board, mais les « survivants » continuent de résister d’une manière ou d’une autre. Le candidat pressenti pour présider le Board a ainsi été rejeté (1) et une étude a été diligentée pour investiguer la vision et les attentes des membres à l’égard du registre (2). Cette initiative semble agacer une fraction des membres par les délais qu’elle induit. Mais il est certainement plus sage d’attendre que la pression ait diminué avant de prendre quelque décision que ce soit.
(1) Anger as Nominet rejects coup’s pick for chair
http://domainincite.com/26557-anger-as-nominet-rejects-coups-pick-for-chair
(2) Nominet starts a “Listening Process” that will take months!
https://onlinedomain.com/2021/04/21/domain-name-news/nominet-starts-a-listening-process-that-will-take-months/

US (US) : étude très fournie et documentée sur le .US analysé du point de vue d’un domainer (1). Il est intéessant de considérer les métriques prises en compte : volumes de ventes, structures des prix, notoriété… Si le domaining « de masse » est surtout une question de moyens, le domaining « orienté valeur » requiert une réelle expertise.
(1) The US Domain Name Extension
https://www.namepros.com/blog/the-us-domain-name-extension.1235474/

WEB : la décision de l’IRP (Independant Review Panel) concernant l’attribution du .WEB serait prévue avant la mi-juin, selon le CEO de Verisign (1). Ce TLD est toujours « en l’air » à la suite d’enchères remportées par une structure financée par Verisign et rachetée par elle immédiatement après la victoire. Un procédé que les autres compétiteurs, Afilias et Donuts (aujourd’hui fusionnés suite au rachat du premier par le second) n’ont pas apprécié. L’un des arguments mis en évidence par Verisign pour s’approprier le .WEB est tout simplement que le .COM étant « saturé », elle a bien besoin d’un relais de croissance dont il serait criminel de vouloir la priver. Cependant on l’a peu vue déployer de grands efforts pour développer les autres TLDs qu’elle a en gestion et le .COM est à ce jour l’un des seuls Legacy TLD à continuer de voir croître ses créations, comme l’indique d’ailleurs le CEO de Verisign lui-même en ajustant à la hausse ses prévisions de chiffre d’affaires pour 2021 (3).
(1) Decision on $135 million .web auction expected in weeks
http://domainincite.com/26599-decision-on-135-million-web-auction-expected-in-weeks
(2) Verisign says it needs .web because .com is running out of names
http://domainincite.com/26561-verisign-says-it-needs-web-because-com-is-running-out-of-names
(3) Verisign raises guidance after strong first quarter
https://domainnamewire.com/2021/04/23/verisign-raises-guidance-after-strong-first-quarter/



Samedi 1 Mai 2021
Loic Damilaville