Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

Vie des extensions - décembre 2019



AMAZON : le contrat accordant le .AMAZON à la société américaine Amazon au mépris des protestations des gouvernements de la région amazonienne, a été signé fin décembre (1, 2). C’est une victoire pour le géant américain mais aussi une décision qui jette les Etats frustrés – et d’autres qui pourraient craindre de l’être un jour – dans les bras des adversaires du système de gouvernance américain de l’Internet. Après les « racines » chinoise et russe (cf. la brève concernant ce pays) verrons-nous demain fleurir des « racines » brésilienne, indienne etc. ? L’ICANN a fait preuve dans cette affaire d’un singulier manque de vision géopolitique, toute obnubilée qu’elle est par le souci des intérêts économiques et par la hantise de procédures judiciaires.
(1) Amazon Gets Christmas Present From ICANN Winning .AMAZON
http://www.domainpulse.com/2019/12/24/amazon-christmas-present-icann/
(2) Amazon beats South America! Dot-brand contracts now signed
http://domainincite.com/25094-amazon-beats-south-america-dot-brand-contracts-now-signed

AR (Argentine) : un expert secourable apporte diverses précisions sur l’ouverture en cours sur le .AR (1) et ses procédures qui ne paraissent pas illustrer le principe de simplicité. Nous sommes en pleine « Landrush Period », laquelle se terminera le 27 janvier prochain.
(1) .ar / Guide to Landrush
https://toweb.domains/2019/11/28/ar-guide-to-landrush/

AT (Autriche) : le registre du .AT publie un intéressant rapport (1) sur le marché des noms de domaine en Autriche, mais aussi sur la perception qu’ont les utilisateurs locaux des adresses internet. Il ressort des chiffres (parfois un peu surprenants) que la grande majorité des Autrichiens savent ce qu’est un nom de domaine et accordent une certaine importance à ce sujet dans les URLs des sites web qu’ils consultent.
(1) nic//report 2019: Market Analysis
https://www.nic.at/en/news/nic-report/nicreport-2019-market-analysis

CN (Chine) : Kassey Lee poursuit sa chronique de la situation des noms de domaine en Chine, en abordant successivement les .COM (1), .NET (2), .ORG (3), les nTLDs (4) et même le .ICU (5). Bien que datant un peu (les données les plus récentes sont de 2018 pour beaucoup de tableaux) ces analyses sont pécieuses pour mieux connaître le marché chinois. Compte tenu de son ampleur, les variations de celui-ci peuvent contribuer à expliquer l’essor, ou le déclin, de nombreuses extensions « millionnaires ». Le .CN avait apparemment une part de marché locale de 56% contre 34% pour le .COM, mais ces chiffres ne paraissent pas prendre en compte les nTLDs qui sont déposés par millions par des domainers chinois. On relève que le .ICU, « trusté » par ces mêmes domainers qui selon Lee représentent 90% des enregistrements, est quasiment inutilisé en Chine pour l’instant.
(1) China loves .Com
https://domainnamewire.com/2019/12/11/china-loves-com/
(2) A look at .Net in China
https://domainnamewire.com/2019/12/13/a-look-at-net-in-china/
(3) Org in China
https://domainnamewire.com/2020/01/01/org-in-china/
(4) How are new gTLDs doing in China?
https://domainnamewire.com/2019/12/18/how-are-new-gtlds-doing-in-china/
(5) Is .icu actively used in corporate China?
https://domainnamewire.com/2019/12/19/is-icu-actively-used-in-corporate-china/
(6) A look at the Chinese domain market by domain choice
https://domainnamewire.com/2019/12/06/a-look-at-the-chinese-domain-market-by-domain-choice/

CO (Co…lombie) : Neustar se bat bec et ongles pour conserver la gestion technique du .CO (1), un beau TLD dont la prospérité n’est pas étrangère à sa proximité typographique avec le .COM. Selon la brève consultée, le gouvernement colombien aurait violé des clauses du contrat le liant à Neustar en lançant un appel à candidatures pour la sélection d’un nouvel opérateur technique (ou la reconduction potentielle de Neustar). La société américaine a attaqué en justice au motif que cette initiative colombienne, outre qu’elle violait le contrat, lésait les actionnaires de Neustar en laissant entendre que celle-ci pourrait perdre le .CO. Cette affaire n’est qu’un des exemples de la manière dont des sociétés privées s’efforcent de « verrouiller » les TLDs qu’elles ont en gestion. Il n’est apparemment pas sans risque de faire appel à leurs services (on se rappelle que pour le .IN c’est Afilias qui, ayant perdu l’extension au profit de Neustar, a attaqué son ancien client en justice). Ces exemples devraient inciter à la réflexion les gouvernements et les registres en quête d’opérateurs techniques.
(1) .co / Neustar Claims Tender is Illegal
https://toweb.domains/2019/12/11/co-neustar-claims-tender-is-illegal/

CL (Chili) : bataille judiciaire autour de l’accès à certaines données WHOIS du .CL (1). Il s’agit à ce stade d’une demande portant sur la liste des .CL assortie de leurs dates d’expiration, une information stratégique pour tous les domainers. Le registre a refusé de fournir les informations et s’est vu débouté en justice, mais le demandeur a lâché prise après que NIC Chile ait demandé leur avis à ses 600 000 titulaires. La base reste « inviolée »… temporairement.
(1) Chilean Supreme Court Orders NIC Chile To Release Domain Registrant Data, But Plaintiff Withdraws Request After Registrant Outcry: UPDATED
http://www.domainpulse.com/2019/12/04/chilean-supreme-court-nic-chile-release-domain-registrant-data/

CZ (Rép. Tchèque) : avec une émouvante persévérance, le registre tchèque « sonde » sa communauté depuis au moins 10 ans au sujet de l’introduction des IDN sous .CZ (1). Avec une persévérance non moins admirable, la communauté lui répond : « NON ».
(1) Accept or reject diacritics in czech domains? The public opinion on this issue is unchanged
https://www.nic.cz/page/4099/accept-or-reject-diacritics-in-czech-domains-the-public-opinion-on-this-issue-is-unchanged/

DE (Allemagne) : le DENIC annonce (1) que les .DE pourront maintenant être actifs 5 minutes après leur enregistrement (1).
(1) DENIC Enables Newly Registered .DE Domains Within 5 Minutes
http://www.domainpulse.com/2019/12/01/denic-newly-registered-de-domains/

DK (Danemark) : le registre danois a décidé de ne plus publier l’user ID dans son WHOIS (1), pour des raisons de sécurité. Il restera possible de demander cette information – au titulaire lui-même.
(2) User IDs removed from WHOIS search results
https://www.dk-hostmaster.dk/en/news/user-ids-removed-whois-search-results

FR (France) : l’Afnic communique (1) sur les résultats de son étude portant sur la présence en ligne des TPE/PME, telle que reflétée par les répondants au questionnaire d’auto-diagnostic proposé sur le site « Réussir avec le Web ».
(1) Résultats de l'étude Afnic « Réussir avec le Web » sur la présence en ligne des TPE/PME
https://www.afnic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11749/show/resultats-de-l-etude-afnic-reussir-avec-le-web-sur-la-presence-en-ligne-des-tpe-pme.html

IN (Inde) : un article du New York Times (1) relève le nombre important de « coupures » de l’internet en Inde, qui selon lui serait motivé par la volonté des autorités indiennes de faire taire les voix dissidentes. On ne saurait nier que le contrôle de leur Internet national est une grande tentation pour les gouvernements (tous les gouvernements), mais leur nature « démocratique » ou non n’entre pas pour grand-chose là-dedans. En lisant les accusations portées par le journal américain à l’encontre des autorités indiennes – accusations peut-être très fondées – on est bien arssuré de penser que Washington, « chef du Monde libre », n’aurait naturellement jamais l’idée de vouloir contrôler l’Internet pour s’en servir s’il le fallait contre ses adversaires, voire contre ses propres citoyens si l’on en croit les révélations de Snowden.
(1) India Adopts the Tactic of Authoritarians: Shutting Down the Internet
http://goldsteinreport.com/article.php?article=27574

NL (Pays-bas) : le registre néerlandais propose une intéressante synthèse de ses observations en matière d’attaques et de sécurité des noms de domaine (1), et ajoute un certain nombre de recommandations de base pour se protéger des plus courantes.
(1) Trends in security & domain names
https://www.sidn.nl/en/news-and-blogs/trends-in-security-and-domain-names

PARIS : l’Afnic vous convie à une « ballade au cœur du .PARIS », où vous découvrirez maints acteurs de cette communauté très vivante (1).
(1) Balade au cœur du .paris - à la découverte de sa communauté
https://www.afnic.fr/fr/ressources/blog/balade-au-coeur-du-paris-a-la-decouverte-de-sa-communaute-2.html

PL (Pologne) : le NASK a publié (1) son rapport sur le T3 2019. Le .PL comptait 2 585 609 noms fin septembre, en perte de 31 850 noms sur un an et de 48 567 noms sur le 3e trimestre. Les créations restent dynamiques (170 754 sur le 3e trimestre) mais le TLD continue sans doute de souffrir de son taux de renouvellement très bas (quoiqu’en progression ces dernières années).
(1) Report on the .pl domain name market for Q3 2019
https://www.dns.pl/en/news/report-on-the-pl-domain-name-market-for-Q3-2019

PS (Etat palestinien) : à compter du 6 janvier, les noms de domaine comportant un seul caractère pourront être enregistrés sous .PS (1). Mais leur rareté implique naturellement qu’ils ne seront pas gratuits…
(1) Palestine to release all one-character .ps domains, at a price
http://domainincite.com/25099-palestine-to-release-all-one-character-ps-domains-at-a-price

RU (Fédération de Russie) : l’idée n’est pas nouvelle : une « fuite » en avait déjà évoqué la possibilité dès le SMSI en 2005. Mais c’est à présent d’une manière tout-à-fait officielle que le gouvernement russe annonce avoir mis en place un système « d’intranet » à l’échelle de la Russie, copié sur l’exemple chinois qui tourne depuis une décennie au moins. Ce schéma permet à la fois de moins dépendre de la « racine » américaine (les utilisateurs locaux pouvant continuer à échanger entre eux bien qu’étant coupés du reste du monde) tout en contrôlant beaucoup plus étroitement les communications entre les mêmes utilisateurs locaux et l’Internet « mondial » : filtres et surveillance sont au menu… pour une meilleure « sécurité » bien entendu. Le Mur de Berlin n’a-t-il pas été érigé autrefois pour « protéger le monde socialiste des agressions du monde capitaliste » ? L’existence de deux géants capables de vivre en autarcie – mais aussi d’interconnecter leurs deux « racines » nationales – préfigure peut-être un bouleversement radical de la gouvernance de l’Internet dans les décennies à venir. La manière dont l’ICANN gère celle-ci (épisodes récents du .ORG et du .AMAZON entre autres) peut inciter divers gouvernements à explorer d’autres solutions que ce système de racine unique contrôlé par des personnages dont certains paraissent avoir perdu de vue la mission d’intérêt général qui leur a été confiée.
(1) Russia Says It Has Successfully Tested a Country-Wide Alternative to the Global Internet
http://www.circleid.com/posts/20191227_russia_has_tested_country_wide_alternative_to_the_global_internet/

TD (Tchad) : le registre du .TD a refondu la charte de nommage de son extension (1) et a communiqué sur Twitter que l’extension serait officiellement lancée le 17 décembre dernier (2). Jusqu’à présent les noms de domaine ne pouvaient apparemment être déposés que dans des sous-extensions du .TD.
(1) L’Agence de développement des TIC au Tchad a organisé jeudi à N’Djamena, un atelier national de validation des textes régissant le domaine .td.
https://www.nic.td/ladetic-veut-rendre-le-domaine-td-plus-accessible/
(2) Lancement du .TD
https://twitter.com/lourwana/status/1204635580547682304

TL (Timor Leste) : coordonnés par l’APTLD, les registres des .PT (Portugal), .ID (Indonésie) et .AU (Australie) se sont associés pour aider au développement du .TL (1).
(1) APTLD Helps Create a New Alliance to Assist .TL (Timor-Leste)
https://www.aptld.org/announ/201912/announ_231.html

TV (Iles Tuvalus) : une brève (1) évoque la situation actuelle du .TV, dont la contrat de gestion par Verisign expire en 2021. Nul doute que des armes s’affûtent dans l’ombre chez Verisign, Neustar et Afilias pour la bataille à venir.
(1) Tuvalu Seeking To Capitalise On Online Video With .TV As Registry Rights Up For Renegotiation
http://www.domainpulse.com/2019/12/30/tuvalu-capitalise-online-video-tv/

UA (Ukraine) : le registre ukrainien annonce (1) la mise en place d’une procédure de résolution des litiges sous .COM.UA.
(1) Domain dispute resolution in the com.ua domain
https://centr.org/news/news/ua-domain-dispute-resolution-in-the-com-ua-domain.html

UK (Royaume-Uni) : le registre britannique indique (1) avoir suspendu 28 000 noms à la demande des autorités entre le 1er novembre 2018 et le 31 octobre 2019. Il publie aussi une mise à jour (2) de sa « carte du monde des ccTLDs » où chaque pays est représenté en fonction de la taille de son ccTLD. On remarque évidemment le géant .TK qui fait deux fois la Chine, le « nain » .US qui ne dépasse pas l’Irlande, l’Afrique où n’émergent guère que les « penny-TLDs » comme le .GA ou le .ML. Amusant et instructif…
(1) Over 28,000 domains suspended as law enforcement and industry keep .UK safe
https://www.nominet.uk/over-28000-domains-suspended-as-law-enforcement-and-industry-keep-uk-safe/
(2) The shifting world of country codes
https://www.nominet.uk/the-shifting-world-of-country-codes/
Télécharger la carte :
https://media.nominet.uk/wp-content/uploads/2019/12/The-Online-World-2019.pdf

VN (Vietnam) : le .VN fête son 500 000e nom, ce qui occasionne un petit point d’étape à son sujet (1). Le registre se montre dynamique et soucieux d’apporter des réformes dans la gestion de son TLD. Il a aussi conclu un accord de coopération avec le registre russe afin « d’assurer la sécurité » de l’infrastructure internet vietnamienne.
(1) VN Hits Half a Million
http://www.domainpulse.com/2019/12/17/vn-hits-half-a-million/

VU (Vanuatu) : le.VU est à présent officiellement géré par Neustar en tant qu’opérateur technique (1). Une compensation morale pour la perte du .AU (Australie).
(1) TRBR oversees successful transition of .vu country code Top-Level Domain to Neustar
https://www.trbr.vu/en/public-register/publications/press-releases/2019/779-trbr-oversees-successful-transition-of-vu-country-code-top-level-domain-to-neustar


Samedi 4 Janvier 2020
Loic Damilaville
Lu 64 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°