Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

Vie des extensions - juin 2022



AMAZON : la réunion ICANN de La Haye, assez pauvre en nouvelles, a vu les représentants des peuples d’Amazonie rappeler (1) qu’ils considéraient l’attribution du .AMAZON au géant américain comme « injuste et illégale » et qu’ils ne reconnaissaient aucune valeur au contrat de délégation signé par l’ICANN et Amazon. La guerre froide est de mise, la société américaine se montrant prudente et n’exploitant que très peu de noms sous ce TLD.
(1) Amazon governments not playing ball with Amazon’s .amazon
https://domainincite.com/27946-amazon-governments-not-playing-ball-with-amazons-amazon

BE (Belgique) : petite étude (1) du registre belge sur les noms déposés en .BE depuis ces dernières années, avec des focus sur certains termes intéressants.
(1) .be domain names over the years
https://www.dnsbelgium.be/en/news/be-domain-names-over-years

BLOCKCHAIN : les sociétés Unstoppable Domains et Blockchain.com se sont alliées pour lancer le .BLOCKCHAIN (1), TLD ayant pour objectif de proposer aux titulaires de noms de détenir des NFT. Petit « détail », ce TLD n’existe pas dans la racine gérée par l’IANA. Il s’agit donc d’une initiative qui doit acquérir une base d’utilisateurs « critique » pour devenir un succès. L’alliance avec Blockchain.com, qui apporte une base de 83 millions d’utilisateurs potentiels, est un facteur clef de succès pour l’opération.
(1) Blockchain.com and Unstoppable Domains Introduce .blockchain, First Branded Domain Name
https://www.thedomains.com/2022/06/12/blockchain-com-and-unstoppable-domains-introduce-blockchain-first-branded-domain-name/

BY (Biélorussie) : les deux ccTLD biélorusses vont changer de registre (1), dès que l’ICANN aura entériné la demande des autorités biélorusses – ce qui prend toujours du temps…
(1) Belarusian domains to change hands
https://domainincite.com/27938-belarusian-domains-to-change-hands

COM : la baisse d’activité (toute relative) du .COM préoccupe les observateurs qui ont analysé les statistiques ICANN publiées pour le mois de février (1). Les transaction reports montrant le détail des flux par registrar ont permis de repérer une faiblesse particulière du marché chinois, faiblesse qui fait suite à la forte activité du début 2021. Malgré tout, les registrars américains et notamment GoDaddy sont aussi à la peine. Le leader mondial a perdu 1 000 noms en février : le déclin de ses créations doit être accompagné par une augmentation des suppressions conduisant à cette perte qui reste pour l’instant très marginale, mais symbolise la morosité du marché après « l’euphorie » née de l’accélération de la transformation numérique.
(1) .Com rankings: a fall in China
https://domainnamewire.com/2022/06/03/com-rankings-a-fall-in-china/

EU (UE) : Eurid ayant été reconduit (1) dans ses fonctions par la Commission européenne, a signé le nouveau contrat qui prendra effet en octobre 2022 pour une période de 5 ans.
(1) EURid signs the new Service Concession Contract with the European Commission
https://eurid.eu/en/news/eurid-signs-contract-with-ec/

GDN : le .GDN fait l’expérience inusitée d’être « bloqué » par l’ICANN du fait d’une sanction prise par l’organisation californienne à l’égard du registrar Intracom (1). Le motif ? Intracom est le plus gros registrar du .GDN et donc son principal canal de distribution…
(1) New gTLD in trouble as largest registrar gets suspended
https://domainincite.com/27978-new-gtld-in-trouble-as-largest-registrar-gets-suspended

IN (Inde) : critiques adressées au registre du .IN (1), qui a supprimé de son site les archives des décisions de la « IN DRP », politique de gestion des litiges sous .IN. Aucune explication officielle n’a apparemment été fournie par le registre.
(1) .In cybersquatting dispute decisions are nowhere to be found
https://domainnamewire.com/2022/06/14/in-cybersquatting-dispute-decisions-are-nowhere-to-be-found/

JP (Japon) : le .JP a dépassé les 1,7 millions de noms de domaine (1). Ceux-ci se répartissent en 1 154 409 noms directement sous .JP, 534 616 dans des sous-extensions géographiques ou génériques (comme .CO.JP) et 11 686 dans les sous-extensions des préfectures (ou régions).
(1) JP Domain Names Surpassed 1.7 Million
https://jprs.co.jp/en/topics/2022/220602.html

NL (Pays-bas) : SIDN jette un coup de projecteur sur les tendances du marché (1) : si le .NL reste stable, revenant doucement aux niveaux de 2019, la situation est plus préoccupante au niveau mondial si l’on considère les performances mitigées du .COM et de grands registrars. La crise ukrainienne explique une partie du phénomène, mais on ne voit pas en quoi elle pourrait impacter les domainers chinois. Les données que nous voyons résultent donc de plusieurs phénomènes n’étant pas nécessairement corrélés entre eux mais dont les effets se combinent : guerre en Ukraine et ses conséquences sur les économies occidentales, morosité chez les domainers chinois, retour à une tendance plus proche des niveaux de 2019 que de ceux des années « exceptionnelles » de 2020 et 2021… Les chiffres des prochains mois pourront nous permettre d’analyser plus finement les tenants et les aboutissants du marché en 2022.
(1) Dutch domain name market stable in first half year 2022 - International outlook less positive
https://www.sidn.nl/en/news-and-blogs/dutch-domain-name-market-stable-in-first-half-year-2022

RU (Fédération de Russie) : selon une étude du registre russe (1), à laquelle nous n’avons pas pu accéder pour cause probable de censure (mais par qui ?) les noms de domaine en cyrillique seraient moins utilisés que les noms ASCII pour les activités « illégales » sur internet. Ce qui semble assez logique, les cibles ne parlant en général pas le russe…
(1) Cyrillic domain names and e-mail addresses are less frequently used for illegal activities on the Internet
https://cctld.ru/en/media/news/kc/32340/

TR (Turquie) : spéculations (1) autour de la récente demande du gouvernement turc de modifier le nom du pays afin qu’il ne soit plus identique, en anglais, au nom d’un volatile bien connu de nos basse-cours. La conclusion est qu’il ne devrait pas y avoir d’impact sur le TLD officiel, le .TR. Mais il est probable que le .TK a encore de beaux jours devant lui en tant qu’alternative potentielle à cette mette extension officielle.
(1) Turkey name change could free up gTLD string
https://domainincite.com/27927-turkey-name-change-could-free-up-gtld-string

ZA (Afrique du sud) : focus sur le .ZA dont la gestion traverse une période d’incertitudes (1) à l’occasion d’un changement d’opérateur technique autour duquel la communication ne semble pas optimale.
(1) Registering Domains in South Africa Could Become a Headache
https://www.internetnews.me/2022/06/02/registering-domains-in-south-africa-could-become-a-headache/


Samedi 25 Juin 2022
Loic Damilaville
Lu 32 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°