Chaque mois, l'actualité mondiale des noms de domaine


Pour vous abonner à DNS News

Pour vous abonner gratuitement à DNS News, veuillez écrire à

dnsnews-subscribe@yahoogroups.com


Qui sommes-nous?

Loïc Damilaville


Editeur de DNS News depuis 1998, Loïc Damilaville travaille depuis 1997 sur les problématiques liées aux noms de domaine.

Il a fondé en 2005 le Club Noms de domaine, destiné à réunir les personnes en charge des noms de domaine au sein des grandes enteprises.

Il est auteur du Livre blanc sur la gestion des noms de domaine parrainé par l'ACSEL, l'AFNIC, l'APCE, l'APRAM, la CCIP, le CEFAC, le CIGREF, le Club de l'économie numérique, l'INPI, l'ISOC France, le MEDEF, le Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi, et l'Union des Fabricants.

Loïc Damilaville est adjoint au directeur général de l'AFNIC.

Il mène aussi des missions de conseil auprès des grands comptes pour les assister dans l'élaboration, la mise en place et le suivi de leurs stratégies de nommage et de présence sur internet.

Contact:
loic[at]dns-news.fr
ou 01 49 73 79 06

Vie des extensions - mai 2020



CN (Chine) : un observateur chevronné nous livre quelques commentaires sur le dernier rapport concernant le développement de l’Internet en Chine (1). Les données s’arrêtent à la fin de 2019. Quelques chiffres : 900 millions d’utilisateurs, 5 millions de sites web, 51 millions de noms de domaine déposés toutes extensions confondues dont 15 millions de .COM, ce TLD jouissant en Chine d’une croissance de 16%, trois à quatre fois supérieure à sa performance au niveau mondial. Le .CN pour sa part semble marquer un palier depuis 2016, mais il va sur ses 23 millions. Les « Autres Legacys » (.NET, .ORG, .INFO, .BIZ) sont tous dans des situations difficiles. En somme, le marché chinois reflète bien le marché mondial, avec des dynamique plus prononcées en ce qui concerne les gTLDs. Compte-tenu des volumes, ce marché local est aussi celui qui influence le plus ledit marché mondial.
(1) New data explains the Chinese domain name market
https://domainnamewire.com/2020/05/08/new-data-explains-the-chinese-domain-name-market/

EE (Estonie) : le registre estonien indique que sa nouvelle charte de nommage entre en vigueur le 1er juillet. Malheureusement, le communiqué ne se montre guère précis sur les points concrets sur lesquels ont porté les modifications.
(1) New .ee rules commence on 1 july
https://goldsteinreport.com/new-ee-rules-commence-on-1-july/

EU (UE) : Michele Neylon se fait l’écho de l’attaque (ou des attaques) ayant ciblé Eurid à la fin avril (1), attaques qui ont conduit à une dégradation temporaire des services ainsi qu’à des problèmes sur le site web. Le registre indique par ailleurs que son TLD a connu une légère hausse au T1 2020 grâce à une opération promotionnelle au Portugal (2), et ceci en dépit de la période de « transition » liée au Brexit, qui durera jusqu’à la fin 2020. Eurid a aussi communiqué le 25/05 sur une mise à jour de sa page « Brexit » (3), avant de la retirer le 28/05 du fait d’éléments nouveaux communiqués par la Commission européenne. Je ne ferai donc pas l’exégèse de la première version, mais ceux que le sujet intéresse auront intérêt à consulter régulièrement cette page. Sur cet épineux sujet du Brexit, l’Afnic fait un petit point de situation (4) quant à l’éligibilité des titulaires situés au Royaume-Uni, faisant un distinguo entre la période dite « de transition » et l’après-transition, qui débutera la 1er janvier 2021.
(1) EURid Registry Platform Under Attack
https://www.internetnews.me/2020/04/30/eurid-registry-platform-under-attack/
(2) Despite Brexit, .eu actually returned to growth in Q1
http://domainincite.com/25513-despite-brexit-eu-actually-returned-to-growth-in-q1
(3) Brexit notice
https://eurid.eu/en/register-a-eu-domain/brexit-notice/
(4) Eligibility of a holder located in the United Kingdom post Brexit
https://www.afnic.fr/en/resources/blog/eligibility-of-a-holder-located-in-the-united-kingdom-post-brexit-1.html

IL (Israël) : l’ICANN a donné son feu vert à une future nouvelle extension IDN, qui signifiera « Israel » en caractères hébraïques.
(1) ICANN announces successful string evaluation for israel idn cctld
https://goldsteinreport.com/icann-announces-successful-string-evaluation-for-israel-idn-cctld/

MEET : Google annonce le lancement du .MEET (1) en surfant sur la vague des habitudes prises pendant le confinement. Petit détail : des dépôts pourront être effectués lors de la sunrise period, mais par la suite Google se réserve d’exploiter le TLD à son propre usage.
(1) Google launches .meet gTLD after Meet service goes free during lockdown
http://domainincite.com/25533-google-launches-meet-gtld-after-meet-service-goes-free-during-lockdown

PLACE : après avoir cherché à faire du .PLACE un « value-TLD » en en restreignant l’accès, Donuts passe l’éponge et annonce que le TLD sera de nouveau accessible à tous à compter du 1er juin (1, 2).
(1) Donuts is removing restrictions on .Place domains
https://domainnamewire.com/2020/05/12/donuts-is-removing-restrictions-on-place-domains/
(2) Donuts kicks down .place fences after attempt at innovation
http://domainincite.com/25523-donuts-kicks-down-place-fences-after-attempt-at-innovation

RU (Fédération de Russie) : le registre russe communique (1) sur le fait que les décisions de justice russes sont « de plus en plus » cohérentes avec les pratiques des tribunaux étrangers et des arbitres intervenant dans les décisions UDRP. Mais le diable est dans les détails : sous ses dehors encourageants, cette déclaration reconnaît implicitement que jusqu’à présent les Russes ont géré les litiges d’une manière assez peu cohérente avec les pratiques internationales.
(1) Russian judicial practice with respect to domain disputes becomes more consistent
https://cctld.ru/en/media/news/kc/25741/

SI (Slovénie) : le registre slovène rappelle quelques principes de bonne gestion des contacts liés aux noms de domaine (1). Il relève notamment les « situations problématiques » suivantes :
• Domain name holder data is accurate, yet the contact email address belongs to the registrar, web developer, or hosting provider.
• Someone else is cited as the domain holder (Registrar, web developer, hosting provider …).
• The data is inaccurate or incomplete, the email address is not valid.
Il souligne par la suite les problèmes engendrés par ces données incorrectes. Mais le registre omet toutefois un autre problème : celui de l’accès à ces données. Du fait du RGPD, les données WHOIS ne sont plus facilement accessibles et même avec la meilleure bonne volonté du monde, les titulaires ne peuvent pas vérifier simplement et gratuitement la qualité des données concernant leurs propres noms de domaine…
(1) Domain holder data of the .si top-level domains needs to be accurate, complete and current
https://www.register.si/domain-holder-data-of-the-si-top-level-domains-need-to-be-accurate-complete-and-current/?lang=en_US

SS (Soudan du sud) : le registre du très controversé « .SS » a annoncé son calendrier de lancement (1) :
• Sunrise / June 1 – July 15
• Landrush / July 17 – August 17
• EAP / August 19-29
• GA / September 1
A l’issue de ces étapes, le TLD sera théoriquement ouvert à tous. Toutefois, les noms ne seront accessibles que dans les sous-extensions suivantes :
• UNRESTRICTED: .com.ss / .net.ss / .biz.ss / .me.ss
• RESTRICTED: .org.ss / .edu.ss / .gov.ss
Reste à savoir par quel(s) registrar(s) passer, et là les réponses ne paraissent pas encore bien claires, de même que l’incertitude liée au fait que seules des structures et/ou personnes situées au Soudan pourraient déposer ces noms. Beaucoup d’aspects pratiques seront sans doute levés à mesure que les questions se présenteront.
(1) .ss / Launch Schedule
https://toweb.domains/2020/05/08/ss-launch-schedule/


Samedi 30 Mai 2020
Loic Damilaville
Lu 110 fois

Présentation | Analyses générales | Gouvernance Internet | Juridique | Sommaires anciens n°