blocnotes

Alerte à Louviers ! Retour en force des bégionas-tueurs...


Paolina Podemos

Le jardinage est une passion française. Depuis vingt ans, cette passion française a connu sa révolution culturelle. lllustrée par des évènements majeurs, comme le festival international des Jardins de Chaumont, qui a mis la France, à l'instar de sa gastronomie, au premier rang mondial.


Symbole d'une municipalité réactionnaire : le retour en force du ringard dans la décoration florale de la Ville. Pour qui sonne le glas ? Pour les 3 fleurs si durement gagnées au concours des Villes Fleuries.
Symbole d'une municipalité réactionnaire : le retour en force du ringard dans la décoration florale de la Ville. Pour qui sonne le glas ? Pour les 3 fleurs si durement gagnées au concours des Villes Fleuries.
Cette révolution verte a fait reconnaître l’art du paysage et du paysage urbain comme une expression artistique, une expression culturelle à part entière sur le même plan que l’architecture. Comme toujours, Paris et les métropoles de France ont donné le signal du triomphe d’une l’esthétique paysagère contemporaine, que le grand public a découvert avec la création des jardins du Quai de Javel à Paris.

Sous l’impulsion de Ghislaine Baudet, Isabelle Momplay, Véronique Jeanne, de Bernard Bodinier aussi, de Pauline Blasquez et grâce à l’engagement passionné de Thierry Potel et de son équipe des Espaces Verts, Louviers, à pas de géant, a rattrapé son grand retard dans l’aménagement de son paysage urbain.

Symbole de la révolution des jardins à Louviers, c’est la DRAC, direction régionale des affaires culturelles qui a organisé le concours d’architecture paysagère qui a donné naissance au jardin du Manoir de Bigars, puis le parc de la Villa Calderon…

 

Trois fleurs au soleil...

La créativité et le professionnalisme de Thierry Potel, responsable des Espaces Verts s’est exprimé dans l’aménagement des ronds-points de la ville, qui ont toujours séduit, souvent étonné, parfois interloqués les Lovériens.
En rejoignant le club des villes de l’Eure engagées dans cette révolution verte, Louviers, grâce aux efforts et à la mobilisation de tous ses jardiniers a fini par atteindre l’objectif assigné par le maire : la troisième fleur au concours des villes fleuries.

 

A quand le retour de la mosaïculture pour "décorer" les entrées de la Ville avec un tracteur, des armoiries, un cantonnier ? C'est le retour en force de la décoration ringarde...
A quand le retour de la mosaïculture pour "décorer" les entrées de la Ville avec un tracteur, des armoiries, un cantonnier ? C'est le retour en force de la décoration ringarde...
Las… L’arrivée d’une municipalité politiquement et culturellement réactionnaire sonne le glas de tous ces efforts. Partout c’est le retour du passé, l’atroce banalité du jardin petit-bourgeois des années cinquante. Les tristes plates-bandes de mémé, avec le sage et ennnuyeux alignement des bégonias et des géraniums. Je crains le retour massif de la mosaïculture, avec ses es plates bandes en artichaut reproduisant l’image d’un tracteur, des armoiries de Louviers, du cantonnier ou autres chien-chien à sa mémère !

La nuit de l’obscurantisme culturel tombe sur les espaces verts de Louviers. C'est le retour sinistre des plates-bandes massives de bégonias, tueurs de l'esthètique et du bon goût d'aujourd'hui...




Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo


Nouvelles Brèves
FAIRE UN DON : un geste citoyen ! AIDEZ-NOUS à faire vivre vos idées dans le débat public.
Inscription à la newsletter