blocnotes

Conseil municipal : Priollaud sème la zizanie dans le foot


Franck Martin

Retour vertigineux vers un triste passé. Le football lovérien va de nouveau se diviser, avec l'arrivée d'un club dissident, soutenu par la municipalité Priollaud contre le club de foot intercommunal.


Juhel et Pires à la manoeuvre

Tristesse... On croyait en avoir fini avec les querelles et zizanies du passé. Pires et Juhel rallument la mèche en soutenant la création d'un club dissident du FCSE.
Tristesse... On croyait en avoir fini avec les querelles et zizanies du passé. Pires et Juhel rallument la mèche en soutenant la création d'un club dissident du FCSE.
La municipalité Priollaud impulse la création d'un club de football pour affaiblir et diviser le Football Club Seine-Eure.

En toute illégalité, sans qu'aucune convention n'ait été signée, les équipements et les stades de foot municipaux de Louviers ont été mis à disposition gratuite d'un club de foot inconnu, émanation de la volonté de l'adjoint aux sports et de Didier Juhel pour casser le club intercommunal, en suscitant rivalité et zizanie dans le monde du football de la CASE.

Alors que tout le monde s'accordait à saluer la réussite de tant d'efforts pour créer un club de foot à la dimension de la CASE, avec la mutualisation des moyens entre Louviers, Pont-de-l'Arche, Les Damps, Didier Juhel et José Pires manoeuvrent pour casser le FCSE.

Comme toujours, le maire joue l'hypocrisie : " Je n'y suis pour rien, les gens sont libres de créer un club de foot s'ils le désirent, je ne peux pas les en empêcher".

Sauf que...

Ce club n'existe que par la volonté de l'adjoint aux sports. Lui seul, ou le maire, pouvait autoriser la mise à disposition gratuite des équipements et terrains de foot communaux à un club inconnu. La création de ce club dissident est bien une volonté politique de la municipalité de Louviers.

Le maire a vendu la mèche en révélant qu'il organisait une réunion pour calmer les élus des Damps et de Pont-de-l'Arche, ulcérés par ce retour au triste passé, lorsque Louviers se déchirait entre l'USL et l'Olympique Lovérien.

L'OL, club dissident créé par un certain Didier Juhel, conseiller municipal qui semble avoir repris du service dans le rôle de diviseur du foot, avec la bénédiction du maire. Le foot lovérien avait mis des années à s'unir. Tout sera à recommencer...





1.Posté par Patrick ROBERT le 29/09/2015 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Décidément, il n'en rate pas une...

Mais ce n'est jamais de sa faute...

Et ce n'est plus le moment de dire "la balle au centre" !

2.Posté par lovérien le 30/09/2015 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le politique a vérolé le football à Louviers. Il s'agit d'une [...] bien organisée connue depuis des années dans la Cité drapière. Ils utilisent aujourd'hui leur pouvoir d'élus pour détruire le club issu de la fusion dans l'espoir de retrouver leurs petits avantages d'antan. Le nouveau club de football est le "jouet" de José Pirès, l'Adjoint aux Sports qui cherche par tous les moyens la division et la mort du club d'agglomération. Les dirigeants du FCSE ont empêché l'ingérence de cet élu dans leur club. Ils en paient aujourd’hui le prix fort: suppression de créneaux, suppression d'un éducateur sportif, création d'un nouveau club sans concertation... Sans oublier que le président du nouveau club est un ami de l'Adjoint aux sports, anciens dirigeants tous deux à l'Union Sportive Lovérienne (USL).

La réalité est bien pire encore: le secret était bien gardé mais les dirigeants de Pont de l'Arche ont découvert après la fusion qu'on leur avait menti sur la situation financière de l'USL. En effet ce club a été liquidé judiciairement (déficit de plus de 70000 €) et non dissous. la découverte aussi d'un un dossier prudhomme et de [...] financières. Ces usurpateurs de l'USL, ont bien évidemment tous démissionné du FCSE sentant les ennuis arrivés et pour éviter qu'ils ne soient éclaboussés dans leur fonction d'élus publics. Ils ont donc conduit un petit club de PH, l'USL à la faillite. Ils se retrouvent à gérer aujourd’hui la mairie de Louviers soit 3 adjoints et un conseiller municipal tous ex dirigeants influents (trésorier, secrétaire) ou présidents de club de football à Louviers. Une action en justice serait la meilleure solution pour mettre un grand coup de pied dans la fourmilière. Les archives financières de l'USL ont disparu à l'arrivée des nouveaux présidents du FCSE qui voulaient enquêter sur les mouvements bancaires du club liquidé. Courage à eux qui se font pourrir sans relâche par la bande à Pirès qui manipule et dirige tout dans le dos ou sous les yeux du Maire? Avec ses serpents de mer en Mairie, PRIOLLAUD a intérêt à être vigilant!
La vérité doit éclater publiquement et devant les tribunaux.

3.Posté par Christian le 02/10/2015 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Honteux, quand des politiques coupent les ailes à un projet sportif d’agglomération. Après s'être fait volée les plans de la salle Futsal, des intrus entrent par effraction chez la jeune mariée FCSE... Un mélange des genres très dangereux en mairie de pseudos politiciens footeux [...] les mêmes, 20 ans en arrière qui avaient alimenté la division USL vs OL. Dommage pour le football à Louviers. Toujours la même rengaine.

Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo | Tweets