blocnotes

Les élections municipales à Louviers... au temps des cheveux longs et des idées folles


Franck Martin

Lever de rideau en vidéo, avec un parfum de nostalgie... sur les élections municipales à Louviers


Louviers en 1977

Mon ami François Bureau est dingue de cinéma. Le 7ème art a occupé une place majeure dans sa vie. Dans les années 1970, armé d'une caméra Beaulieu 16 millimètres, il a filmé le temps des élections à Louviers. Une vision de Louviers au temps des folles campagnes électorales, comme on n'en verra plus : débauche d'affichage sauvage, caricatures, esprit soixante-huitard... Une jeune équipe, celle du Comité d'Action de Gauche, arrache la mairie à la droite...

Un second reportage montre, le dimanche suivant, l'élection du maire, Henri Fromentin et l'incident de séance créé par M. Thiers, maire sortant et ses amis.

Les Lovériens reconnaitront Henri Fromentin ( le seul homme à porter une cravate ! ), Ernest Martin, Patrice Yung, Elisabeth Boutelet, les Houel père et fils, Pierre Quémener, Monique Bonnet, Gérard Martin, Pierre Faupoint, Paul Dumer, Christian Lafenêtre, l'écrivain Maurice Pons, l'huissier de la mairie, M.Cauchard... et tant d'autres.

Que sont mes amis devenus ? Nombre de ceux qui ont écrit cette page d'histoire locale ont disparu aujourd'hui. Grâce à François Bureau, nous pouvons les revoir et pour moi comme pour vous, je le crois, l'émotion est forte.






1.Posté par Jacques le 06/09/2013 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Beaucoup de nos amis ont disparu, d'autres - comme votre papa - sont en maison de retraite, d'autres ( Patrice Yung ) continuent le combat qui fut le nôtre... Mais il y a au moins un qui a salement trahi ses amis, sa famille. On le voit partout sur la vidéo, avec sa tignasse flamboyante. Honte à lui.

2.Posté par Benoit le 06/09/2013 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Idées folles peut-être mais belles idées

3.Posté par Franck Martin le 06/09/2013 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention ! Monsieur Martin, vous faites erreur ! Il s'agit de l'élection partielle de 1976, qui a donné la mairie au CAG. En 1977, renouvellement de toutes les mairies, le CAG conserve la mairie de Louviers. Mais le document de François montre le résultat de 76

4.Posté par Christian Lafenêtre conseiler municipal en 1977 le 07/09/2013 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le post ci-dessus est le mien attribué je ne sais pourquoi à Frank Martin qui m'a écrit depuis.
Idées folles ? Non...Pratiques en avances sur l'époque : oui et dans tous les domaines, y compris administratifs.
J'ai personnellement mis en place l'information de la comptabilité en 1978, nous étions la première commune de France de notre dimension à le faire.
Sous un régime de tutelle de la préfecture, nous avons réussis à ouvrir des espaces sérieux de décentralisation en réussissant entre autre à rendre obsolète la grille pour l'octroi des prêts par la caisse des dépots (réunion mémorable où Henri Fromentin me demandait en aparté si j'étais sur de moi).
L'ouverture des commissions à l'ensemble de la population était une innovation incroyable pour l'époque, même si nous avons été un peu naïf dans la pratique.
La gratuité des transports s'imposait et des villes comme Châteauroux continue cette pratique. La gratuite de la culture demeure un objectif, tout paiement étant en fait un ticket modérateur qui ne rapporte pas ce qu'il coute. Tout ce que nous avons fait, erreurs de pratiques à part, est globalement existant actuellement, y compris dans certaines communes de droite. J'ai personnellement convaincu mes collègues de faire payer le prix exact des ordures ménagères qui était intégré dans les impôts locaux. Actuellement, cette pratique est obligatoire. On a essayé en vain de créer de créer une communauté de commune pour la gestion de l'eau et assainissiment : nous avions l'un des couts le moins cher de France et les moyens de gestion ad hoc.
Idées folles ?

5.Posté par Franck Martin le 07/09/2013 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Idées folles ? J'ai longtemps hésité à laisser ce qualificatif, venu sous ma plume pour exprimer, maladroitement peut-être, le climat de belle de grande utopie où nous baignions à cette époque. Nous pensions que tout était possible...que l'idéal était à portée de main. Une fièvre créatrice née de mai 68. Oui, cette municipalité était en avance sur son temps, avec un programme à la fois visionnaire, utopique et de bon sens. Non, rien de rien, les élus de l'époque n'ont rien à regretter et n'ont pas à rougir de l'originalité de leur gestion municipale. Leur seul tort est de ne pas avoir vu que les temps changeaient, que les trente glorieuses avaient pris fin et que la gauche enfin arrivée au pouvoir était contrainte à la rigueur de gestion et que l'inflation avait cessé d'atténuer les augmentations d'impôt... En 1983, tout n'était plus possible. Et le verdict des urnes a congédié les visionnaires, rétrogradant Louviers dans la médiocrité.
Ce fut une grande leçon pour moi : ne jamais oublier l'idéal, mais l'inscrire dans le possible, pour pouvoir durer et construire un progrès durable. La réforme permanente...

6.Posté par Christian Lafenêtre conseiler municipal en 1977 le 07/09/2013 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En 1983, l'inflation était de 11%, en diminution plus de 2 points par rapports aux années précédentes et les emprunts étaient à 5 ou 6 %.
Les temps n'avaient pas encore changés mais dès cette époque j'avais limité, malgré des propositions supérieures de la caisse des dépots, les emprunts en les maintenant fixés à un même montant. La gestion était parfaitement équilibrée , sans avoir recours au bénéfice de la régie de l'eau. En fait, nous avons été bettus par le changement de système électoral et l'abstention du premier tour. Les électeurs se sont abstenu au premier tour pour nous donner un avertissement qui s'est d'ailleurs retourné contre eux. Il faut tenir compte également de la baisse globale de la gauche à cette époque.

7.Posté par gerard morand le 07/09/2013 20:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah! P..... ça fait du bien! Merci François. Au fait, Martin (Gérard) arborait aussi la cravate.

8.Posté par Nathalie anger charpentier cherifi le 19/09/2020 23:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un événement heureux dans ma famille je n''avais que 10 ans à l''époque mais cela m''a marqué.mon médecin Ernest Martin , monsieur quemener , monsieur Lebras mon maître d''école que de souvenir c''est vrai j''étais trop jeune pour la politique

Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo | Tweets


Inscription à la newsletter