Lettre ouverte à mon ami Jean-Luc Léger

Pour moi, Jean-Luc Léger est une conscience de la gauche normande. Mais sa prise de position m'a beaucoup surpris... La gauche unie ne peut être la gauche unique

Mais aujourd'hui, en soutien au candidat NUPES, il écrit : « Oui, cette coalition est faite pour obtenir une représentation opérationnelle. La Nupes ? Son destin s'arrêtera le lendemain du 2nd tour.»

Ouvertement opportuniste, ce propos ne lui ressemble pas. L'ai-je bien compris ?


Jean-Luc Léger, une conscience de la gauche normande
Jean-Luc Léger, une conscience de la gauche normande
Cher Jean-Luc,

Par l'ampleur et la hauteur de vue de tes interventions sur Facebook, sans même parler de ton rôle régional comme président du CESER où tu excelles, nous sommes nombreux à te considérer comme une référence morale et politique de la gauche normande.

Mais je te le dis franchement, aujourd'hui ta position me choque.

Elle relève de ce vulgaire opportunisme qui dégoûte tant de Français et les conforte dans le mépris des politiques.

Tu nous dis en clair : l'accord Nupes est contraire aux valeurs du PS, le PS l'a signé pour sauver une poignée de sièges, mais dès le lendemain de l'élection, nous renierons notre signature, nous «reprendrons nos billes» en jetant à la poubelle le programme populiste d'extrême-gauche pour lequel nous faisons campagne aujourd'hui.

Ai-je bien compris ?

Es-tu en train de dire aux Normands : « Votez pour un accord NUPES que Philippe Brun  ( s'il est élu... ) et les élus PS jetteront au feu dès le 19 juin ?».

Mon cher Jean-Luc, tu argues de la possibilité de conserver une "représentation opérationnelle ". Je te rappelle la réalité de l'accord de dupes : le Parti socialiste sera absent de 88 % du territoire électoral de la France, ayant obtenu 12% des 577 circonscriptions.

Et cela avant des élections où, verrouillé dans un accord populiste d'extrême-gauche, il va se priver du soutien de ses électeurs de gauche modérée et de gauche pro-européenne, qui vont se réfugier dans l'aile gauche de la majorité présidentielle.

S'il parvient à conserver 8% des circonscriptions, le PS restera verrouillé dans un accord qui l'empêchera de participer à la reconstruction de la gauche. Mélenchon ne sera pas premier ministre, mais il aura atteint son véritable objectif : asservir la gauche à l'extrême gauche.

Si Olivier Faure ( élu parisien ) n'avait pas cédé à l'affolement, n'avait pas décalqué le score national d'Anne Hidalgo sur le terrain des circonscriptions où la gauche sait toujours gagner ( voir les régionales et les municipales ) s'il s'était appuyé sur les réseaux de gauche dont disposent les députés de gauche sortants, le PS et ses alliés naturels PRG et Verts, aurait gagné plus de circonscriptions qu'il ne va en perdre avec l'accord des Nupes.

Et surtout le PS aurait pu être le moteur de la reconstruction de la gauche. Il devra, au lendemain d'élections qui seront catastrophiques pour lui, commencer par expliquer à ses électeurs et à électeurs comment il va sortir d'un accord contre nature.

On gagne toujours à laisser la vérité guider nos pas, à ne pas sacrifier nos valeurs pour quelques circonscriptions.

Pour ma part, je préfère emprunter une autre voie à gauche... Dire vrai, défendre nos valeurs de gauche, en toute indépendance du populisme de gauche anti-européen de LFI, en toute indépendance de la future majorité présidentielle de Renaissance.

C'est pourquoi, comme Bernard Cazeneuve, Stéphane Le Foll, Carole Delga et Guillaume Lacroix ( PRG ) et des centaines d'élus de gauche, je dis non à toute compromission et je présente, avec mon ami Olivier Taconet, une candidature radicale dans la circonscription de Pierre Mendès France.

Amicalement,
Franck

Si vous voulez rester informé(e), inscrivez votre adresse sur la liste de distribution de notre Lettre hebdomadaire (newsletter) en cliquant ici
Lundi 16 Mai 2022
Franck Martin


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Juin 2022 - 09:16 La Gauche, année zéro...

Dimanche 19 Juin 2022 - 19:07 Mélenchon premier ministre ? Allons donc..


Inscription au Bloc Notes