blocnotes

Louviers : à l'ouest, le Shérif a déjà frappé !


Franck Martin


Pour les habitants du Quartier Ouest, la municipalité Martin a construit une Maison...
Pour les habitants du Quartier Ouest, la municipalité Martin a construit une Maison...
Le nouveau maire a confié au patron d'une société de vigiles la relation entre la Ville et ses habitants. Quel symbole ! Sitôt promu, le Shérif de Louviers a frappé. Dans les quartiers Ouest. Les jeux des enfants dérangeaient la torpeur d'un couple d'amis politiques du nouveau maire.
 

Pour les jeunes du Quartier Ouest, la municipalité Martin avait construit ceci...
Pour les jeunes du Quartier Ouest, la municipalité Martin avait construit ceci...
Aussitôt aussi fait, les jeux pour enfants ont été supprimés, sans espoir de retour. Le terrain multi-sport, récemment installé par la municipalité Martin, selon le voeu du comité de quartier, risque de connaitre le même sort. Sans parler du gymnase haltérophilie - futsal, demandé par les jeunes, prêt pour la construction et supprimé par Priollaud. A grand prix...

Pour les enfants du quartier Ouest, la municipalité Martin avait construit des jeux... La municipalité Priollaud a tout détruit.
Pour les enfants du quartier Ouest, la municipalité Martin avait construit des jeux... La municipalité Priollaud a tout détruit.
La précédente municipalité voulait une ville où les enfants aient leur place, la nouvelle municipalité veut une ville sans enfants : leur joie de vivre fait trop de bruit pour les grincheux.





1.Posté par Ludovic Zanker le 02/11/2014 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A lire ce papier, je me demande ou va la connerie politicienne, venant de la part de M.Priollaud?
J'avoue et encore une fois de plus, les bambins seront privés de jeux en plein air, alors qu'ils leur étaient destinés, ainsi pour les ados qui eux aussi ne pourront plus faire de petit match de foot ou jouer entre eux au basketball.

Cette situation me fait penser à celle un peu de François Hollande, certes il est de gauche, mais il détruit ce que Sarkozy avait mis en place, et je compare avec M.Priollaud qui détruit ce que M.Franck Martin avait mis en place.

LZ

2.Posté par L'ouvrier de Louviers le 03/11/2014 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tout à l'image d'une politique de proximité quand il n'y a ni proximité ni politique. Ce qui est gênant c'est le bien public. Si le shérif ferme les jeux pour ados, bientôt, c'est avec lui et avec les représentants de l'ordre que les ados vont s'amuser, faute de jeux, faute de futsal ... quand je pense que du coté de Terlez on a osé faire campagne sur le thème : y a rien pour les jeunes ! Ces signes, qui viennent après la diminution de volume de Louviers-plage, après la limitation des feux d'artifice n'annoncent rien de bon ... Bientôt, Priollaud porté par son équipe réac va s'attaquer à la culture ... Décidément !

3.Posté par Louise Duval le 03/11/2014 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Incroyable ! la bêtise totale … mais c'est quand même surprenant de stupidité !!

4.Posté par Simonie Tirard le 05/11/2014 08:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors moi je voudrais... Faute de projets politiques, d''une vision globale de notre ville, on répond à la commande d''un citoyen sans réfléchir au bien fondé pour la population. Louviers, la ville qui bouge va rapidement devenir la ville qui se meurt

Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo


Inscription à la newsletter