blocnotes

Ma réponse - attristée - à José Alcala


Franck Martin

Une brûlante actualité m'a arraché un article froidement réfléchi, sous le titre «Mélenchon, les tueurs de Poutine et... le congrès du PS.» Dans cette article, j'interroge un élu : Philippe Brun, néo-socialiste et député de Louviers sous l'étiquette NUPES. Il se trouve que j'ai voté pour lui.

Cela me vaut une réponse qui se veut humiliante, par les basses motivations qu'il me prête peu généreusement, de José Alcala.

Je m'en attriste.

José Alcala a fait carrière comme journaliste de télévision à France 3 Normandie. Il a été conseiller municipal et adjoint sous la mandature d'Odile Proust à Louviers. Sa droiture, son sens de l'honneur l'ont conduit à dire non aux errements du maire d'alors. Il a inspiré la sécession de conseillers municipaux dissidents, provoquant la dissolution du conseil municipal et des élections anticipées.

Retraité, il a pris l'initiative de créer « Caméra Diagonale », remarquable magazine politique sur Internet, respecté et parfois craint par les décideurs et acteurs politiques de l'Eure. Son professionnalisme sans faille, l'étendue de ses réseaux, ses compétences d'intervieweur ont fait de ce magazine un média incontournable dans l'Eure.

Curieusement, après avoir bâti une belle réputation en posant, derrière la caméra, des questions sans connivence, parfois impertinentes, à d'innombrables élus, il s'offusque que j'interroge Philippe Brun en matière de politique étrangère et sur le prochain congrés du parti socialiste. Un député doit savoir répondre à ses électeurs.

Je n'avais pas conscience que mes questions étaient à ce point gênantes... A vous de juger.



Le commentaire signé José Alcala

Franck Martin,

Tu n'as toujours pas digéré ta défaite de 2014. Tu la traine comme un boulet et ne sais comment t'en défaire. Alors, faute de mieux tu t'en prends indifféremment à Poutine, les affreux, Mélenchon, jusque là ça va. Mais tu poursuis en y incluant Philippe Brun. Comme si ce dernier avait à voir avec les précédents. C'est idiot et malhonnête et ça, je ne l'aurais pas cru....Tu projettes, pour lui, une défaite. Il t'embarrasse, te gêne. En un mot tu ne supportes pas qu'il soit devenu député,
Dommage, car tu avais réussi un parcours des plus honorables et changé la ville de Louviers malgré les critiques de tes successeurs. J'avais écrit, en son temps, ce que j'en pensais. Cesse donc d'emmerder le nouveau député. Il est jeune, brillant et plein d'avenir; fut-il socialiste. Il a été capable de battre le RN, ce que tu oublies de mentionner, sournoisement. Tu me déçois par ton comportement. Sois cool, généreux, intelligent, capable de te rendre utile en prouvant que tu peux encore aider autrui au lieu de détruire. Sache te faire regretter pour ton action antérieure et non te faire détester par ton comportement d'aujourd'hui
Sincères salutations.
José Alcala

Cher José,

Je te remercie de ton commentaire, mais je m’attriste de le lire. Quand je pose des questions politiques, tu y réponds par des attaques personnelles. Chacun jugera, mais je sais qu'au fond, tu vaux mieux que cela.
Tu as été un grand professionnel de l'information, localement célèbre pour ta façon de poser des questions, parfois, gênantes, aux élus de tous bords.
Aujourd'hui, tu juges scandaleux le fait que je demande au député Nupes d'éclaircir sa position sur l'alliance RN-LFI à Bruxelles, pour protéger les tueurs de Poutine.
Tu juges scandaleux d'interroger un député néo-socialiste sur l'issue du congrès du PS, qui agitera tous les commentateurs et acteurs politiques durant les prochaines semaines.
Je pose ces questions à Philippe Brun parce qu'il est notre député, que j'ai voté pour lui et que je ne vois pas très bien à qui d'autre je pourrais poser ces questions politiques ? Un député doit avoir le courage de ses opinions et répondre aux questions de ses électeurs, non ?
En ce qui concerne notre député Philippe Brun. Je n'ai jamais caché nos divergences politiques, mais je ne l'ai jamais critiqué la personne, ni attaqué l'homme, comme tu te permets de le faire à mon endroit.

Avec Olivier Taconet, je me suis présenté à l’élection législative dans la circonscription qui l’a élu. Sans aucune illusion, ni ambition, mais pour défendre une autre voie pour la gauche responsable que la soumission à une extrême gauche populiste et pro-poutinienne.

Au second tour de l’élection législative, Philippe Brun député de la circonscription de Louviers, d’extrême justesse, face à la candidate RN. Je m’en réjouis.

Car je te rappelle que dans les 348 voix (0,8% des votes) qui lui ont permis d’écarter le danger du RN, il y avait la mienne ! Ainsi que celle d’Olivier Taconet et de ceux et celles qui ont voté pour nous au premier tour : ils ont suivi notre appel à voter Philippe Brun au second tour.

Au premier tour, nous savions que nous serions écrasés par la vague du vote utile et l’illusion de l’union de la gauche propagée par l’étiquette NUPES.

Mais nous n’étions pas seuls à dire : «Ni Macron, Ni Mélenchon, l’aventure radicale-populiste condamne la gauche à rester minoritaire»

Dans toute la France, les candidats PRG, des candidats PS,  des présidents de région, des ministres et le dernier Président de gauche élu, ont affirmé que la Nupes conduisait à une impasse.

Le maire de Rouen, président de l’agglomération, Nicolas Mayer-Rossignol a soutenu les candidatures de socialistes opposés à la Nupes, à Rouen, avec mon ami Khader Checkmani et le maire d’Elbeuf, Djoudé Merabet.

Penses-tu sérieusement que toutes ces candidats étaient motivées par l’aigreur, la jalousie envers Philippe Brun, les sordides états d’âme que tu me prêtes ?
 
Je suis motivé par l'appel de Bernard Cazeneuve, par l’analyse politique que je partage avec Carole Delga, la formidable présidente de la Région Occitanie, dont le dynamisme, la joie de vivre et l’éclatant sourire illustrent une réussite politique qui augure un grand avenir. Est-ce par aigreur qu’elle a soutenu 7 candidats de gauche dissidents ?

Revenons à Philippe Brun.

Maintenant qu’il est député de l’Eure, la moindre des choses est qu’il accepte que ses électeurs l’interrogent sur des questions de politique étrangère nées d'une brûlante actualité !

Et sur la position que prendra ce néo-socialiste en janvier lors la prochaine tenue d’un congrès du PS qui s’annonce décisif pour l’avenir de toute la gauche ?

Philippe Brun s’est présenté devant les Français avec le slogan : «Mélenchon premier ministre», alors que Mélenchon, en pleine invasion de l’Ukraine, défend Poutine en attribuant la responsabilité de cette agression à l’OTAN.

Inacceptable. Cette «gauche» n’est pas la mienne.

Depuis lundi dernier, le soutien implicite et souvent explicite de Mélenchon aux bouchers d’Alep, au dictateur chinois, et bien sûr à Poutine s’est étendu aux tortionnaires, violeurs et assassins de la milice Wagner.

A Bruxelles, le Parlement européen a ouvert une procédure, pouvant mener à des sanctions, des crimes de guerre commis par les mercenaires de Wagner, bras armé clandestin de Poutine.

Fidèles au soutien permanent de Mélenchon à Poutine, les élus de la France insoumise ont rejoint les élus Rassemblement national à Bruxelles pour s’opposer à toute enquête de l’Europe sur les crimes de la milice Wagner. C’est un fait.

Est-il illégitime de questionner le député Nupes Philippe Brun sur ce fait ?

Avec Olivier Taconet, notre candidature a été largement motivée par le non à une Nupes dont le leader prône la sortie de la France de l’Otan pour adhérer à l’alliance bolivarienne avec les dictateurs d’Amérique du Sud !

Il est des moments dans l’histoire, De Gaulle l’a montré, ou il faut savoir dire non. Et s’engager.

Après 9 mois de clameurs impuissantes à l’Assemblée Nationale, 9 mois d’aboiement des enragés de LFI, un bruit et une fureur qui font peur aux électeurs de gauche raisonnables, le PS est inexistant, inaudible dans le débat national.

Tenu fermement en laisse, Olivier Faure est «toutouisé » par Mélenchon. La relève se prépare. Pour qui

Ce n’est pas moi qui le dit. Enfin, les socialistes vont débattre ! Et tirer le bilan des années Faure, dans le cadre du 80e congrès, qui se tiendra à Marseille en Janvier. Un rendez vous capital pour le PS, crucial pour toute la gauche.

 Deux personnalités de poids, notre jeune et talentueux voisin, Nicolas Mayer-Rossignol, et la pugnace maire de Vaux-en-Velin Hélène Geoffroy, veulent mettre fin à l’atonie du PS, remettre en cause la domination de la gauche radicale dans la NUPES. Ces deux jeunes talents veulent refonder, rassemble, donner un nouveau cap, Olivier Faure persiste dans la servitude volontaire…

A Marseille, il faudra choisir. Et un journaliste local moyennement compétent n'oublierait pas de poser la question que j'ai eu l'outrecuidance, selon toi, de poser au député du coin.

Dans les fédérations, les adhérents du PS débattent et s’engagent publiquement pour l’une ou l’autre des motions. Je ne suis pas socialiste, mais par le cœur et avec raison, j’espère le succès de Nicolas Mayer-Rossignol. J’ai siégé avec lui au conseil régional, j’ai confiance dans la solidité de ses convictions de gauche et l’intelligence qu’il saura mettre au service de nos valeurs communes.

Est-il scandaleux, mon cher José, de demander à Philippe Brun quel avenir il souhaite donner à son parti  et quel candidat il soutiendra ? Soutiendra-t-il la motion d'Hélène Geoffroy ? Prendra-t-il la direction indiquée par notre ami et voisin Nicolas Mayer Rossignol ? Votera-t-il pour rester dans l'impasse où Olivier Faure a enfermé le PS ?

Franchement, si ces questions irritent Philippe Brun, je lui présente mes excuses, mais je doute qu'il ait l'épiderme assez épais et la carrure nécessaire pour rester député. Tu lui rends un mauvais service en disant qu'il ne faut pas les poser.





1.Posté par José Alcala le 06/12/2022 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Franck Martin,
Ma réponse, courte, à ta réponse, longue, sera la dernière. J'ai d'autres chats à fouetter.
Pas question, une seconde, de contredire ta position sur Poutine, Mélenchon et La Nupes. Mais lorsque tu attaques le député Philippe Brun pour les mêmes motifs, tu es malhonnête intellectuellement. Tu lui demandes des comptes uniquement parce qu'il est le député de Louviers, ton ancien fief. Tu fais semblant de ne pas savoir que la Nupes est une association de partis de gauche rassemblés pour créer toutes les chances d'une large victoire. Ce fut le cas. Philippe Brun candidat PS a gagné grâce à ce rassemblement. Pour autant doit-il être en harmonie totale avec les thèses de La France Insoumise? Évidemment non! Cela s'appelle faire de la politique. Le moment venu et il viendra, chaque parti de gauche reprendra ses billes pour voler de ses propres ailes. Ça s'est déjà vu, cher Franck Martin. A Partir de 1978 quand Mitterrand avait rassemblé les partis de gauche pour aboutir à la victoire totale de 1981. Que je sache, le PCF ne collait pas du tout au PS, Le député de Louviers n'a rien à voir avec LFI. Ton mépris envers lui (député du coin) est manifeste. Dommage, car, pour le coup, tu vaux mieux que ça. Pour terminer je n'ai proféré aucune attaque personnelle envers toi.
José Alcala

2.Posté par Alcala le 09/12/2022 13:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu censures ma réponse à ta réponse?
Ok.
JA

Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo | Tweets