Monsieur Hébert, bien mal traité par le maire


Franck Martin

Tous ceux qui le connaissent le savent : l'ancien adjoint au maire de Louviers, Pascal Hébert est bon enfant, un homme fin et intelligent, pétri de gentillesse et d'humour.


Monsieur Hébert, bien mal traité par le maire
Il ne s'attendait pas au mépris avec lequel Priollaud l'a traité, lorsqu'il a présenté une demande de respect de la loi, au nom de l'opposition démocratiquement élue.

Monsieur Hébert s'est rendu à la mairie une première fois. Les employées chargées de l'accueillir n'ont même pas pu obtenir qu'il soit reçu par le maire, son cabinet ou son secrétariat.

"Revenez plus tard" fut la seule réponse à la demande. Au nom de l'opposition, M.Hébert demande qu'à Louviers la loi soit appliquée en son article D2121-12 du Code des Collectivités Territoriales, décret publié au Journal officiel de la République le 9 avril 2000.

Cet article stipule qu'un local commun doit être mis à disposition permanente des conseillers municipaux d'opposition. Ce qui était le cas sous la municipalité précédente. Un droit qui n'est plus appliqué depuis l'élection de Priollaud.
 

On peut être mou... et méchant.


Sans se décourager, Pascal Hébert s'est rendu une nouvelle fois à l'accueil de la mairie, sans obtenir d'être reçu, ne serait-ce par le cabinet du maire. Une nouvelle fois, ni le maire, ni aucun responsable de la mairie n'a daigné recevoir l'élu des Lovériens.

Après une méprisante désinvolture, la réponse du maire, transmise par une secrétaire, arriva après une longue attente : " Vous n'aurez pas de local, mais on vous prêtera une salle de réunion de temps en temps, à votre demande."

Qu'on ne s'y trompe pas : sous des dehors mollement patelins, le maire de Louviers est un politicien méchant, dont le  sourire faux dissimule le mépris envers ses opposants et les règles du jeu démocratique.

Traiter par le mépris M. Hébert et fouler aux pieds la demande de l'opposition : son vrai visage se révèle.

Aussi gentil soit-il...

Pascal Hébert prépare sa requête devant le Tribunal administratif. Fallait-il en arriver là ?


Samedi 10 Décembre 2016


Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | USA Election