blocnotes

Municipales à Louviers : les socialistes sautent dans le vide


Franck Martin

Sauter dans le vide sans parachute est une décision dont le résultat ne fait guère de doute...


Elections 2008 : le triste visage de la division. En 2014, les électeurs se reconnaitront-ils dans cette image du PS ?
Elections 2008 : le triste visage de la division. En 2014, les électeurs se reconnaitront-ils dans cette image du PS ?
Refusant la main tendue par notre équipe, le PS a sauté dans le vide et scellé son destin :  rester dans l'opposition municipale. Six ans de plus... La section socialiste de Louviers a décidé, hier, de faire liste à part aux municipales. La leçon de 2008 n'a pas suffi...

La peur d'exercer le pouvoir, le plaisir de tout critiquer, l'impuissance à formuler un programme d'action constructive pour Louviers ? Sans autre mobile que la haine anti-Martin, une courte majorité a suivi le slogan de leur leader idéologique : " En politique, ce n'est pas grave de perdre ! "

Théorie mise en pratique en divisant la gauche lors de l'élection cantonale de Louviers en 2008, qui a fait perdre un siège à Jean Louis Destans, président socialiste du Conseil général !

Je croyais pourtant que chez les socialistes, depuis le Congrès de Tours, l'éthique de responsabilité avait pris le pas sur l'éthique protestataire.
Le repli sectaire, la ligne Jamet-Houel a rassemblé 21 votants dont une bonne moitié ne sont même pas électeurs à Louviers. Cela fait un courte majorité, qui emporte une décision jugée par tous les observateurs neutres comme suicidaire.

J'éprouve une vraie tristesse à l'idée de ne pas accueillir les hommes et femmes de bonne volonté, qui souhaitaient venir travailler avec nous à l'avenir de Louviers en vrais militants socialistes, au service des autres et de leur commune. Quel gaspillage de talents !

Les vraies élections se gagnent en rassemblant.
L'orientation nationale du PS est claire : se rassembler partout. C'est la position de notre député, François Loncle, qui m'assure de son soutien. Mais le repli sectaire est la maladie infantile de la gauche lovérienne. J'ai fait ce que j'ai pu pour la guérir, après le remède de cheval de ma victoire de 2008 qui aurait du purger la gauche de sa pulsion identitaire.

Soulagés d'un poids, nous allons gagner les municipales à Louviers, comme en 2008. Mais pour la gauche, les prochaines échéances seront très difficiles dans la circonscription.

Municipales à Louviers : les socialistes sautent dans le vide




Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo | Tweets


Inscription à la newsletter