blocnotes

On a retrouvé Elisa !


Franck Martin

On n'entendait plus parler d'ELISA, disparue des écrans radar. Un comble pour une école supérieure des sciences spatiales. ELISA a fugué à Saint Quentin ( Aisne ). Elle y a trouvé un accueil chaleureux et constructif sur les terres de Xavier Bertand.


Les filières d'excellence fuient Val-de-Reuil

L'école des sciences spatiales avait disparu des écrans radar.
L'école des sciences spatiales avait disparu des écrans radar.
Pourtant, l'arrivée à Val de Reuil de cette école d'ingénierie des sciences spatiales, amenée par Eure Expansion, le bras armé du conseil général dans la guerre économique, avait été saluée par une orchestration médiatique massive où, comme d'habitude la partition jouée par le maire de Val-de-Reuil avait été aussi emphatique que tonitruante.
L'école supérieure et ses étudiants devaient redonner vie aux vastes locaux laissés à l'abandon après le départ de l'ESITPA...

Car ce n'est pas la première fois que Val-de-Reuil laisse partir une école de troisième cycle. Etablissement supérieur de formation agronomique, l'ESITPA, implantée et bien vivante à l'époque de Bernard Amsalem, fut la première filière universitaire que le maire actuel n'a pas su retenir dans l'Eure. Elisa est la seconde école de troisième cycle à fuir Val-de-Reuil.


Lorsque l'on coupe le ruban, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil!
Lorsque l'on coupe le ruban, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil!
Le départ d'Elisa s'est effectué dans un silence aussi total que le bruit fait autour de son arrivée avait été assourdissant...

Aujourd'hui, lorsqu'on l'interroge, la fondatrice et directrice d'Elisa ne mâche pas ses mots. Chantal de Turckheim commence par remercier Eure Expansion et le conseil général de l'Eure pour leur soutien initial.

Mais elle déplore l'absence totale de soutien des élus de Val-de-Reuil et l'étranglement financier de la Région où Marc Antoine Jamet détient les cordons de la bourse...

Elle dit avoir trouvé à Saint Quentin ( voir le reportage de France 3 ), une dynamique, une synergie où tous les élus savent jouer collectivement, dans le cadre d'une vraie stratégie territoriale. Ce qui a manqué à Val-de-Reuil.

Black-out sur l'information

Lorsqu'Elisa était à Val de Reuil, le black-out sur l'information a été total. A aucun moment, la CASE n'a été appelée à la rescousse, ni même informée des difficultés rencontrées. Dommage... Le gâchis aurait, sans doute, pu être évité.

Faute de soutiens suffisants de la part de la mairie, victime de la stratégie d'isolement de la Ville à l'encontre de la CASE, l'école a quitté les locaux laissés en friche par l'ESITPA.

Résultat : les bâtiments qui l'hébergeaient connaissent à nouveau saccage et dégradations. L'école des sciences en ingénierie aérospatiales retrouve vie en Picardie. Tant mieux pour Elisa, tant pis pour la CASE et le département de l'Eure, où les débouchés universitaires sont beaucoup trop rares.




Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo | Tweets


Inscription à la newsletter