blocnotes

PS : service minimum pour Leslie Cléret


Franck Martin


Leslie Cléret a annoncé lundi soir sa candidature à l'élection cantonale de mars 2011. Pour cette annonce, ayant perdu la mairie d'Incarville, elle devait trouver refuge dans une mairie qui ne lui soit pas trop hostile. Ce fut Heudebouville, commune dont le maire, Hubert Zoutu sera son suppléant.

Une demi-surprise, tant il est vrai qu'Hubert Zoutu jurait ses grands dieux, il y a quelques jours encore, qu'il n'embarquerait jamais sur cette galère...

Militant socialiste, mais homme de bon sens, Hubert Zoutu sait que la division de la gauche, créée et entretenue par les socialistes lovériens, pèsera très lourd sur ce scrutin, dont la moitié des électeurs sont lovériens. Vice président de la CASE, il sait à quel point Leslie Cléret est absente des débats et des dossiers locaux. Il n'a rien à gagner, pour lui et sa commune, qui n'a rien d'une commune socialiste.

Il y a donc lieu de le croire sur parole lorsqu'il parle des très fortes pressions qu'il a subi de l'état-major socialiste afin de participer à la tentative de sauvetage de Leslie Cléret !

En effet, le parti socialiste a envoyé le député local, François Loncle, ainsi que le président du conseil général. Ils ont fait le service minimum, en assurant madame Cléret de leur indéfectible soutien. C'est bien le moins.

Le moins que l'on puisse dire est que l'ambiance n'était guère à l'enthousiasme. L'entrée en campagne d'une élue fort isolée à l'issue d'un mandat dont le bilan personnel n'est pas bon : absente des débats de la CASE après sa défaite retentissante aux élections municipales, elle peut certes se targuer du bilan de Jean-Louis Destans.

Mais il lui sera difficile de remonter la pente auprès de tant d'élus, de tant de gens qui se demandent ce qu'elle a vraiment fait pour leur commune, pour leur canton.
Ghislaine Raud et Leslie Cléret dans le même bateau. Les élus de la CASE n'ont pas oublié les manigances pour faire main-basse, l'une sur le SMV, l'autre sur l'Office de Tourisme. Cela ne leur a pas porté chance : toutes deux ont perdu leur mairie
Ghislaine Raud et Leslie Cléret dans le même bateau. Les élus de la CASE n'ont pas oublié les manigances pour faire main-basse, l'une sur le SMV, l'autre sur l'Office de Tourisme. Cela ne leur a pas porté chance : toutes deux ont perdu leur mairie





1.Posté par ZacZac le 12/10/2010 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et ouais !
Voter Aubert, c'est voter Sarko
Voter Cléret, c'est voter nul !

2.Posté par Jérôme PASCO le 15/10/2010 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est vrai que Jacky Bidault n'a ni le soutien de Loncle ni le soutien de Destans... alors si ce n'est pas un service minimum c'est quoi? Un soutien abyssal? Je conseille au candidat PRG un stage à la mine de San José au Chili pour s'habituer à la pénombre...

Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo


Inscription à la newsletter