blocnotes

Pôle métropolitain : Frédéric Sanchez à la barre


Franck Martin

En septembre, le maire de Petit-Quevilly présidera à la destinée du pôle métropolitain. La nouvelle est officieuse et, bien entendu, devra être confirmée par un vote des élus des deux agglomérations, mais elle émane de sources on ne peut mieux informées.
Pour tout dire, cette nouvelle me réjouit beaucoup, car je tiens Frédéric Sanchez dans la plus grande estime. Il sera un bon président tant de la CREA que du pôle métropolitain.


Frédéric Sanchez / photo Dvelec
Frédéric Sanchez / photo Dvelec
Maire de Petit Quevilly, l'homme est aussi modeste qu'efficace. Cultivé, courtois, d'une intelligence rare, il s'attache aux résultats qu'il obtient et non à l'image qu'il donne. Il sait écouter, concevoir, décider.

Je l'ai connu directeur général adjoint au conseil général de l'Eure, bras droit du président Destans. Conseiller général de Seine Maritime, il a piloté avec une rare efficience l'action de Grande Seine 2015, témoignant d'une haute vision de notre territoire, préfigurant les enjeux de l'aménagement de l'axe Seine et de notre pôle métropolitain.

On ne pouvait mieux choisir.





Nouveau commentaire :

Louviers | CASE | Eure | Normandie | Politique | Humour | Editorial (vidéo) | Revue de Presse | Polémique | Vidéune | Route du Rhum | Présidentielle 2012 | Elections 2014 | Mairie de Louviers | Elections 2017 | Revue de Presse | Facebook | La Chronique de Pascal Hébert | Haro | Elections Législatives 2022 | Editorial | En vidéo


Inscription à la newsletter