Tennis, cannabis, PartyGate


Franck Martin


Open d'Australie : Djokovich, Cornet, Peng Shuai...
Open d'Australie : Djokovich, Cornet, Peng Shuai...
 En France 
 
Cannabis : Le Conseil d'Etat retoque le décret Darmanin.
  • Le 31 décembre, à la stupéfaction générale des usagers et des commerçants, le ministre de l'Intérieur a décrété l'interdiction du commerce de produits dérivés du CBD ( cannabis non psychotrope ) légalement autorisé en France depuis plusieurs années.
  • Le Conseil d'Etat vient de retoquer cette mesure inepte, qui renvoyait les usagers vers le marché noir, ruinait les 1500 commerces légalement installés et représentait un recul dans la longue marche vers la légalisation du cannabis récréatif que je défends depuis 45 ans !
  • En campagne présidentielle, le ministre de l'Intérieur est en première ligne sur les questions de sécurité publique et Gérard Darmanin n'est pas avare de coups de menton vers la droite pour réfuter toute accusation de laxisme. Dans un débat télévisé sur France 2 avec Marine Le Pen, il a osé :
« Je ne vous trouve pas assez dure » ajoutant :
« Je trouve Marine Le Pen un peu branlante, un peu molle »
Déclarations cousues de fil blanc, pour réfuter toute accusation de laxisme et conserver l'électorat de droite d'Emmanuel Macron.
  • Les manœuvres électoralistes de Darmanin ne m'empêcheront pas de voter pour le président progressiste, mais je porte à son débit l'incroyable retard de la France dans la légalisation de l'usage du cannabis. Même les Allemands l'ont fait !

 Dans le monde 

Open d'Australie : Trois noms à retenir...

Novak Djokovic  
  • C'est peu dire que j'approuve la décision d'expulsion prise par les autorités australiennes. Je m'en réjouis. Force est restée à la loi et personne n'est au dessus des lois.
  • On peut être un génie du tennis et avoir un petit pois en lieu de cervelle, anomalie partagée, il est vrai, par la plupart des antivax. Un champion, parce que des milliers de fans l'admirent et lui font confiance, doit être un exemple de civisme. Point barre.
Alize Cornet
  • Demain, pour la première fois de sa longue carrière, la tenniswoman, au prénom que j'adore, disputera une demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem et j'espère sa victoire de tout cœur. Une finale en Grand Chelem viendrait couronner une longue carrière, pour un joueuse classée onzième mondiale.
  • Mais j'éprouve un brin de nostalgie devant l'âge des meilleurs joueurs français. Ou est la relève ? Ou est l'époque où le tennis passait du statut de sport d'agrément pour quelques privilégiés à un immense spectacle mondial, porté par d'inoubliables stars : John McEnroe, Jimmy Connors, Ivan Lendl et bien sûr Bjorn Borg.
  • Avant Steffi Graf et Martina Navratilova, Billie Jean King, Chris Evert m'ont fait rêver.
  • Après, ce fut pour moi les années Noah, et son ombre Henri Lecomte qui le suivait... comme Poulidor suivait Anquetil.
  • Puis le grand show s'est banalisé... et les Français.es attendent toujours une victoire en Grand Chelem. Allez Alize ! Que le vent te porte vers la victoire... et bravo pour le soutien à la joueuse chinoise Peng Shuai. Voir la vidéo
Mais où est donc Peng Shuai ?
  • Sous la pression de leurs sponsors chinois, les organisateurs de l'Open d'Australie ont interdit les tee-shirts de soutien à la joueuse chinoise Peng Shuai, une décision "lâche" pour Martina Navatrilova, et un "manque de courage" pour Nicolas Mahut, responsable du tennis féminin en France.
  • La star du tennis en Chine, Peng Shuai, avait disparu, escamotée par les autorités chinoises après avoir accusé de viol l'ancien vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli.
  • Elle a réapparu, étroitement contrôlée et assignée à résidence par la police chinoise, qui lui a visiblement dictée une déclaration publique où elle revient sur l'accusation de viol et blanchit l'indigne dignitaire chinois.
  • A Melbourne, le verrouillage chinois a réussi à faire plier les organisateurs australiens qui ont interdit les marques de soutien du public à la joueuse chinoise : dans une vidéo publiée samedi sur les réseaux sociaux, on pouvait voir une dame se faire refuser l'entrée à l'Open d'Australie parce qu'elle portait un tee-shirt. Et une banderole a aussi été confisquée. Faut-il préciser que la Chine est l'un des grands sponsors de l'Open de Melbourne ?
  • En vidéo : Alize Cornet exprime son soutien à Peng Shuai. https://www.dailymotion.com/video/x86ta7c
 
Grande Bretagne : Haro sur BoJo !

Boris Johnson pourra-t-il garder son poste de Premier ministre, alors que la police britannique ouvre une enquête sur le PartyGate ?
  • Hier, l'Evening Standard publiait à la une, en pleine page, un portrait de Boris Johnson barré par ce titre assassin :
Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais !
  • Sans attendre le résultat d'une l'enquête interne qui sera publiée dans quelques jours, Scotland Yard s'empare du dossier dit du PartyGate.
  • Des fuites, des photos en provenance de l'entourage du Premier ministre ont montré que Boris Johnson avait participé, au moins trois fois, à des fêtes données à son domicile de Downing Street, avec plusieurs dizaines de participants, alors que tous les Britanniques subissaient des règles de confinement drastiques interdisant toute réunion de plus de 2 personnes sous un même toit. Faites ce que je dis...
  • Fêtard, versatile, menteur, Boris Johnson pourra-t-il se cramponner à son poste, alors les Britanniques ouvrent enfin les yeux sur la nature de cet élu qui, loin de donner l'exemple, se juge au dessus des lois qu'il promulgue ?



Franck Martin