Affaire Benalla : si Léa Salamé se tait...  21/02/2019

Une affaire gonflée au-dela du ridicule
L'affaire Benalla n'est pas l'affaire Ben Barka. Ni celle du vrai-faux passeport délivré par Pasqua. Ni celle des écoutes de l'Elysée. La preuve : pour ces broutilles, il n'y a pas eu d'enquête du #Sénat .

L'heure est grave. Une vraie affaire d'Etat : les conneries du sous-fifre Benalla. Ca, c'est du lourd. Si Gérard Larcher le dit...

Et comme sur France Inter ce matin, Léa Salamé, contrairement à son habitude, laissait parler Philippe Bas, président de cette commission d'enquête du Sénat, sans interrompre son réquisitoire, emphatique et grandiloquent, ça doit être vrai.

Au fait, ça vous intéresse ce qu'a fait Benalla ?

Il a été viré pour avoir frappé des manifestants. Il n'a pas rendu un passeport diplomatique après avoir viré. On dit ( sans preuve ) qu'il a magouillé un contrat privé avec un Russe.

Franchement, on s'en fout éperdument. Et on se dit que le Sénat a peut-être mieux à faire que d'essayer d'accrocher Macron avec une affaire gonflée au delà du ridicule.


 

Nouveau commentaire :