Télégramme de Brest

16 Novembre 2019

" Marquée au fer rouge", l'aide soignante Ingrid Levavasseur, ex Gilet jaune, n'a retrouvé qu'un emploi de nuit... un emploi


Pour ce 53ème anniversaire des Gilets jaunes, des milliers de manifestants sont  attendus  sur les Champs Elysées  et dans plusieurs grandes villes.   55% des Français leur expriment leur soutien. Et pourtant,  63% d’entre eux  ne souhaitent pas que le mouvement reprenne ! Ils craignent non seulement pour leur activité de commerçants  et leur liberté de circuler  mais , se souvenant que ces manifs ont déjà fait 11 morts et 4439 blessés,  pour leur sécurité . Une des héroïnes de novembre 2018, l’aide-soignante Ingrid Levavasseur, insultée et frappée par des camarades pour avoir voulu constituer une liste électorale, illustre tristement ce paradoxe : aujourd’hui , bien qu’elle ait ôté son gilet jaune et dénoncé  les violences,  elle n’arrive  à retrouver qu’un emploi  de nuit. «  Marquée au fer rouge » ….Nous voici  au cœur des contradictions que le gouvernement doit affronter. Promettre  de l’argent, alors qu’il a déjà lâché 12 milliards d’Euros ? C’est aggraver les déficits.  Contraindre de grands groupes  comme Total à verser des primes à leurs salariés ? C’est s’exposer à un  « effet boomerang » comme on l’a vu jeudi lorsque, sur l’insistance du  groupe pétrolier, la majorité a voté  le report à 2026 de l’interdiction de l’huile de palme dans les biocarburants … avant que le Premier ministre n’annonce un nouveau vote. En fait, Emmanuel Macron et son gouvernement  le savent : pour résoudre les problèmes des personnels hospitaliers, des étudiants, des agriculteurs , des foyers monoparentaux et  de toute  la France périphérique  progressivement désertée par les services publics , ce sont de  longues et coûteuses réformes qu’il faudrait entreprendre. Dès mercredi, Edouard Philippe  annoncera  donc un plan pour l’hôpital . Mais d’ici là,  le gouvernement ne sera-t-il pas à nouveau débordé ?