Bibliographie

25 Janvier 2011

Christine CLERC et Josette ALIA, O. Orban, 1991


Un monument d’investigation. Deux journalistes, Josette Alia du Nouvel Observateur et Christine Clerc du Figaro-Magazine ont suivi quotidiennement, jusque dans les coulisses, les grands acteurs qui ont fait entrer la France dans la guerre du Golfe.

Tractations occultes pour négocier la libération de nos otages, envoyés très spéciaux auprès de Saddam Hussein pour sauver la paix, conversations téléphoniques du président de la République, en pleine nuit, avec Bush et Gorbatchev, débats houleux aux conseils des ministres entre Jean-Pierre Chevènement et les partisans de la guerre, rapport « confidentiel défense » sur la technologie française et les SCUD irakiens : autant de faits, autant de secrets et de rebondissements qui, pour la première fois, sont portés à la connaissance du public.

Le héros de cette incroyable fresque, François Mitterrand, ambigu et souverain comme jamais, joue là le rôle le plus dramatique de sa carrière. Avec une poignée de soldats, il réussit malgré tout à préserver l’image d’une France qui fait encore l’Histoire.

Mais l’Histoire ne s’écrit pas impunément. La guerre du Golfe aura-t-elle été la dernière grande illusion d’une nation qui ne veut pas abdiquer ?